Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Michel Barnier : "Je veux être le ministre d'une agriculture de pays"

06/05/2008 |

Michell Barnier aux assises des origines - Salon de l'agriculture d'Aquitaine

Le dossier de l'avenir des produits dits d'origine, autrement dit des indications géographiques (AOC,AOP,IGP) a été largement ouvert dans le cadre du Salon de l'Agriculture, avec le témoignage du pruneau d'Agen s'exprimant dans un clip video du CECA. Cela avant que le ministre de l'Agriculture Michel Barnier vienne encourager les promoteurs de ces signes distinctifs des produits agricoles et alimentaires

Ce dossier des produits "sous signes de qualité" (l'expressionest parfois discutée) revêt une importance primordiale pour l'Aquitaine en raison de leur rôle économique, social et territorial. C'est ce qu'ont souligné Dominique Graciet, Jean-Pierre Reynaud, et Alain Rousset à l'ouverture de ces assises dont c'était le 10e anniversaire, le président de l'Aquitaine posant la question des OGM, comme le fera plus tard Guy Saint-Martin. L'on a ensuite bénéficié de l'intéressant éclairage d'Egizio Valeschini, économiste à l'INRA, qui attirait notamment l'attention sur le fait "que ce qui a de la valeur, c'est l'information sur le produit". Aussi met-il en garde sur "l'insuffisante attention à la mise en marché pour le consommateur". Constat à rapprocher du micro-trottoir de la vidéo qui fait ressortir l'ignorance du chaland. "Appellation d'Origine Protégée, protégée de quoi?" interroge une cliente de super marché.

Redonner de la différence
De plus "les différentiels s'atténuent entre les produits sous indication géographique et les produts standards". La grande question est donc "comment retrouver de la différenciation". Egizio Valeschnini suggère que l'on réponde aux attentes sociétales, en créant un label environnemental, en répondant aux questions des OGM, ou à la relation aliment santé. La question du goût lui paraît toutefois risquée pour être mise en avant. Pour Jean-Marie Sermier, rapporteur du projet de loi de 2006, les producteurs se trouvent en présence de cahier des charges "à faire vivre" de façon à ce que les indications d'origine collent au marché. Il n'en reste pas moins, a souligné le député du Jura, "que l'on est engagé dans une bataille avec les marques".Le président de l'INAO Michel Prugue ne semble pas toutefois souhaiter tout bouleverser "les produits n'auraient pas vécu des décennies si le consommateur n'en avait pas voulu". Il s'agit d'un "système moderne car reproductible ailleurs". "Il permet le développement de certains types d'agriculture, donc de maintenir de l'activité dans certains secteurs". Néanmoins, estime Michel Prugue, il faut se poser la question de la lisibilité des signes. D'autant que Serge Gay (Auchan) confirme qu'il est difficile de savoir si AOC et IGP sont attractives pour la clientèle. Michel Prugue entend aussi replacer le débat dans le contexte international de façon que "l'on ne dise pas qu'il s'agit-là d'une stratégie de pays riches". Sans oublier toutefois que le principal bassin de consommation est l'Europe.

Alain Rousset et Michel Barnier au salon de l'agriculture d'Aquitaine


Barnier: le modèle français
De son côté Michel Barnier, au cours d'une intervention assez brève dans le cadre de son marathon girondin, a apporté de l'eau au moulin des tenants des indications géographiques soulignant son action au plan européen (préparation du livre vert) estimant que les indications d'origine "font la fierté, la marque du modèle alimentaire français". Le ministre de l'Agriculture a annoncé qu'il va lancer une campagne de promotion de notre politique aux Etats-Unis, précisant que "dans certains Etats on y trouve de l'intérêt". Elargissant la réflexion, Michel Barnier a souligné que le débat va s'intensifier au plan européen entre ceux qui veulent rénover la PAC et ceux qui veulent la détruire".Il ne veut pas de l'idée anglo-saxonne d'une simple zone européenne libre échange. "J'ai beau être un libéral, je ne pense pas que le seul choix du marché soit suffisant. On ne doit pas affaiblir la première politique de l'Europe." Michel Barnier voit dans les indications d'origine "une stratégie à la fois moderne et traditionnelle". Et d'ajouter:" je veux être le ministre d'une agriculture de pays. Nous ne nous battons pas seulement pour une économie, mais pour une forme de société. Je ne me résoudrai jamais à ce que l'agriculture française soit industrialisée".

Gilbert Garrouty

photos aqui: Gilbert Garrouty et Andrea Schmitz 

Partager sur Facebook
Vu par vous
1864
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -