Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/10/18 : La diffusion de la mini-série TV, "Victor Hugo ennemi d'Etat", tournée en Dordogne, est annoncée pour les 5 et 6 novembre. Elle se présente en quatre épisodes et met en scène les comédiens Isabelle Carré et Yannick Choirat dans le rôle principal.

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/10/18 | Poitiers: Tous à la patinoire avec Pass’sport

    Lire

    Du 20 octobre au 4 novembre, la Communauté Urbaine de Grand Poitiers met en place son Pass’Sport. Il permet, pour les enfants des 40 communes jusqu’à 16 ans, un accès à la patinoire et le prêt de patins gratuitement tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h30 à 17h. Pour obtenir le Pass’Sport, rdv dans la mairie de votre commune. Renseignements : 05 49 52 35 35 ou pass-sports@grandpoitiers.fr

  • 23/10/18 | La Rochelle : après les travaux, un exercice de protection contre les submersions

    Lire

    Suite aux travaux de protection contre les submersions marines menés dans le quartier du Gabut et de la Ville en Bois, la ville de La Rochelle va mener un exercice de simulation d'état d'alerte submersions, le vendredi 23 novembre à partir de 17h. Formés les 18 et 19 octobre, 18 des 26 agents chargés d'intervenir seront mobilisés pour mettre en place clapets et batardeaux entre le pont Scherzer et l'esplanade du Gabut pour un test grandeur nature avant l'hiver.

  • 22/10/18 | Le Plan Végétal Environnement est là !

    Lire

    Pour aider les agriculteurs à investir dans du matériel ou dans l’aménagement de leur exploitation, la Région Nouvelle-Aquitaine, les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, le FEADER, l’État et les collectivités territoriales lancent un nouvel appel à projets jusqu’au 31 mars 2019. Il permet de répondre à la réduction des pollutions et à l’optimisation de la consommation d’intrants ; à la réduction de l’érosion des sols ou à la réduction des prélèvements de la ressource en eau. Modalités et formulaire de réponse

  • 22/10/18 | Charente-Maritime : un nouveau sous-préfet pour le bassin de Jonzac

    Lire

    Jérôme Aymard, le nouveau sous-préfet de Jonzac, prend officiellement ses fonctions ce 22 octobre lors d'une cérémonie de commémoration aux Morts à Jonzac. C'est son premier poste en tant que sous-préfet, après avoir été chef de différents services de sous-préfectures dans la Loire et dans le Morbihan, où il était dernièrement DRH à la Préfecture.

  • 22/10/18 | Le retour des marchés au gras à partir du 3 novembre à Périgueux

    Lire

    La saison des marchés au gras et aux truffes a lieu du samedi 3 novembre au 16 mars 2019. Les mercredis et samedis matin, les producteurs locaux vendront leurs produits frais issus de l’élevage de canards et d’oies. La place Saint-Louis, accueillera une trentaine de producteurs de Dordogne venus faire découvrir, déguster et vendre des produits de haute qualité. Quatre marchés primés seront organisés, les 17 novembre, 15 décembre, 12 janvier et 16 février. Les marchés aux truffes débutent le 8 décembre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au salon international du MCO Aéronautique & de Défense

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au salon international du MCO Aéronautique & de Défense

Michel Barnier : "Je veux être le ministre d'une agriculture de pays"

06/05/2008 |

Michell Barnier aux assises des origines - Salon de l'agriculture d'Aquitaine

Le dossier de l'avenir des produits dits d'origine, autrement dit des indications géographiques (AOC,AOP,IGP) a été largement ouvert dans le cadre du Salon de l'Agriculture, avec le témoignage du pruneau d'Agen s'exprimant dans un clip video du CECA. Cela avant que le ministre de l'Agriculture Michel Barnier vienne encourager les promoteurs de ces signes distinctifs des produits agricoles et alimentaires

Ce dossier des produits "sous signes de qualité" (l'expressionest parfois discutée) revêt une importance primordiale pour l'Aquitaine en raison de leur rôle économique, social et territorial. C'est ce qu'ont souligné Dominique Graciet, Jean-Pierre Reynaud, et Alain Rousset à l'ouverture de ces assises dont c'était le 10e anniversaire, le président de l'Aquitaine posant la question des OGM, comme le fera plus tard Guy Saint-Martin. L'on a ensuite bénéficié de l'intéressant éclairage d'Egizio Valeschini, économiste à l'INRA, qui attirait notamment l'attention sur le fait "que ce qui a de la valeur, c'est l'information sur le produit". Aussi met-il en garde sur "l'insuffisante attention à la mise en marché pour le consommateur". Constat à rapprocher du micro-trottoir de la vidéo qui fait ressortir l'ignorance du chaland. "Appellation d'Origine Protégée, protégée de quoi?" interroge une cliente de super marché.

Redonner de la différence
De plus "les différentiels s'atténuent entre les produits sous indication géographique et les produts standards". La grande question est donc "comment retrouver de la différenciation". Egizio Valeschnini suggère que l'on réponde aux attentes sociétales, en créant un label environnemental, en répondant aux questions des OGM, ou à la relation aliment santé. La question du goût lui paraît toutefois risquée pour être mise en avant. Pour Jean-Marie Sermier, rapporteur du projet de loi de 2006, les producteurs se trouvent en présence de cahier des charges "à faire vivre" de façon à ce que les indications d'origine collent au marché. Il n'en reste pas moins, a souligné le député du Jura, "que l'on est engagé dans une bataille avec les marques".Le président de l'INAO Michel Prugue ne semble pas toutefois souhaiter tout bouleverser "les produits n'auraient pas vécu des décennies si le consommateur n'en avait pas voulu". Il s'agit d'un "système moderne car reproductible ailleurs". "Il permet le développement de certains types d'agriculture, donc de maintenir de l'activité dans certains secteurs". Néanmoins, estime Michel Prugue, il faut se poser la question de la lisibilité des signes. D'autant que Serge Gay (Auchan) confirme qu'il est difficile de savoir si AOC et IGP sont attractives pour la clientèle. Michel Prugue entend aussi replacer le débat dans le contexte international de façon que "l'on ne dise pas qu'il s'agit-là d'une stratégie de pays riches". Sans oublier toutefois que le principal bassin de consommation est l'Europe.

Alain Rousset et Michel Barnier au salon de l'agriculture d'Aquitaine


Barnier: le modèle français
De son côté Michel Barnier, au cours d'une intervention assez brève dans le cadre de son marathon girondin, a apporté de l'eau au moulin des tenants des indications géographiques soulignant son action au plan européen (préparation du livre vert) estimant que les indications d'origine "font la fierté, la marque du modèle alimentaire français". Le ministre de l'Agriculture a annoncé qu'il va lancer une campagne de promotion de notre politique aux Etats-Unis, précisant que "dans certains Etats on y trouve de l'intérêt". Elargissant la réflexion, Michel Barnier a souligné que le débat va s'intensifier au plan européen entre ceux qui veulent rénover la PAC et ceux qui veulent la détruire".Il ne veut pas de l'idée anglo-saxonne d'une simple zone européenne libre échange. "J'ai beau être un libéral, je ne pense pas que le seul choix du marché soit suffisant. On ne doit pas affaiblir la première politique de l'Europe." Michel Barnier voit dans les indications d'origine "une stratégie à la fois moderne et traditionnelle". Et d'ajouter:" je veux être le ministre d'une agriculture de pays. Nous ne nous battons pas seulement pour une économie, mais pour une forme de société. Je ne me résoudrai jamais à ce que l'agriculture française soit industrialisée".

Gilbert Garrouty

photos aqui: Gilbert Garrouty et Andrea Schmitz 

Partager sur Facebook
Vu par vous
2999
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -