Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

11/12/18 : Les oeuvres de trois artistes amatrices des Beaux-Arts de Grand Poitiers proposent du 12 décembre 2018 au 6 février 2019 l'exposition "A Trois c'est mieux" aux Beaux-Arts de Buxerolles

11/12/18 : Le Président de la République a fait plusieurs annonces importantes. D'abord, l'augmentation du SMIC de 100 euros par mois par le biais de la prime d'activité, dès 2019, avec des heures supplémentaires versées "sans impôts ni charges, dès 2019".

10/12/18 : Enfin, le Président a souligné l'importance d'élargir le débat national qui s'annonce et a exprimé son intention de rencontrer les maires "région par région, pour bâtir le socle de notre nouveau contrat pour la nation".

10/12/18 : Emmanuel Macron a également précisé qu'il ne reviendrait pas sur l'ISF. "Pendant près de quarante ans, il a existé, vivions-nous mieux pendant cette période ? Les plus riches partaient".

10/12/18 : "Je demanderai à tous les employeurs qui le peuvent de verser une prime de fin d'année, qui n'aura ni impôts ni charges" a poursuivi Emmanuel Macron. Enfin, annulation de la hausse de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2000 euros par mois.

10/12/18 : Emmanuel Macron s'est adressé aux français ce lundi 10 décembre, en évoquant les gilets jaunes et une "colère profonde, je la ressens comme juste à bien des égards. Il a condamné les violences en marge du mouvement des gilets jaunes.

10/12/18 : Mobilisation mardi matin dès 9h00 aux trois péages autoroutiers du Lot-et-Garonne orchestrée par la Coordination rurale 47 pour protester contre les taxes "Trop de taxes tue l'agriculture et les agriculteurs!" dixit la CR47.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 11/12/18 | L’État à la rencontre des commerçants impactés par les manifestations

    Lire

    Depuis hier, la DIRECCTE se rend chez les commerçants du centre-ville de Bordeaux qui ont subi des dégradations en marge de la manifestation du 8 déc. La délégation a notamment dialogué avec les dirigeants de l’Apple Store et les commerçants de la place Pey-Berland, des cours Victor Hugo et Alsace-et-Lorraine et de la rue Cheverus. Le but étant de connaître leurs besoins immédiats, les informer sur les aides de l’État et étudier les éventuelles demandes d’autorisation d’ouverture exceptionnelle.

  • 11/12/18 | Allocution du Président Macron : Jean-Luc Gleyze mécontent

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, le président du CD 33, estime que les annonces de Président Macron « ne sont pas à la hauteur des attentes exprimées par la population. Après 4 semaines de silence absolu sur un conflit qui a partiellement bloqué notre pays, ce dernier a enfin daigné s’adresser à nos concitoyens. Au-delà du mea culpa attendu, ses annonces, si elles vont dans le bon sens, ne répondent que très partiellement aux revendications légitimes exprimées par les gilets jaunes. »

  • 11/12/18 | Réseau de chaleur: Limoges labellisée pour la 4ème fois

    Lire

    La Ville de Limoges obtient pour la 4ème année consécutive le label « Ecoréseau de chaleur ». Ce prix, décerné par l’association AMORCE, a été remis le 4 décembre à Paris lors de la semaine de la chaleur renouvelable pour ses 2 réseaux de chaleur du Val de l’Aurence, source d’énergie renouvelable (biomasse constituée de plaquettes forestières provenant de la filière bois locale) et de Beaubreuil, source d’énergie de récupération (combustion de déchets).

  • 11/12/18 | Easyjet teste la desserte paloise

    Lire

    Entre le 4 février et le 3 mars 2019, EasyJet reliera Pau à Paris Charles-de-Gaulle à raison de 7 à 10 vols par semaine ( A320 de 186 sièges). Avec 1 à 2 vols par jour, les horaires se veulent adapter aux besoins des clientèles de loisirs et d’affaires, l’aller-retour dans la même journée étant possible les lundis, jeudis et vendredis. « Cette desserte permettra à EasyJet de tester le marché palois. Elle revêt ainsi une grande importance stratégique pour l’attractivité et l’accessibilité de Pau et du Béarn », selon les représentants de l'aéroport. Billets sur le site internet de la compagnie aérienne et en agences de voyages.

  • 10/12/18 | Banques Alimentaires en Gironde, une collecte à la hausse

    Lire

    Pour la 2ème année consécutive, la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde (BABG) enregistre "une belle augmentation" du résultat de la collecte nationale: les 30 novembre, 1er et 2 décembre, la collecte de produits secs progresse de 10,84% avec 409t contre 369 en 2017. Et cela, dans "un contexte difficile de baisse des dons et de mouvements faisant craindre pour l’accès aux magasins" rappelle la BABG. Selon les 300 collecteurs présents dans près de 300 magasins girondins, "les donateurs étaient peut-être moins nombreux mais plus généreux". L'étape du tri (en cours) par près de 1000 bénévoles devrait être achevée à Noël.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au salon international du MCO Aéronautique & de Défense

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au salon international du MCO Aéronautique & de Défense

Monter la Dune du Pyla et mourir, par Laura Jarry

30/07/2011 |

Dune du Pilat

La Dune du Pyla, pour les touristes, c'est l'attraction de la côte atlantique girondine. La Dune du Pyla, pour les girondins, c'est l'élément naturel fierté auprès de toute l'Europe. La Dune du Pyla, pour moi, c'était un mystère. Alors, comme les beaux jours semblent enfin pointer le bout de leurs museaux refroidis par un juillet pluvieux, il fallait en profiter. Or, la grande Dame de sable ne se laisse pas prendre si facilement, il faut savoir l'escalade certes, mais aussi la comprendre. Pour se hisser en haut de ses 117 mètres de bonhommie naturelle, sans perdre la face et le souffle, il faut s'accrocher. Personnellement, je me suis effondrée. Pourtant, la monter est obligatoire pour chaque pied qui aura foulé le sol girondin ; la montée est périlleuse pour les naïfs qui ne savent pas à quoi s'attendre.

Il faut choisir.
Etre girondine et ne jamais avoir monté la Dune du Pyla, c'était la honte pour ma propre fierté, transmissible à mes possibles, quoi que très hypothétiques, progénitures et toutes les générations qui me suivraient. Une responsabilité importante et importable. Alors, cet été, c'était le meilleur moyen de se débarrasser de cette corvée, de se faire passer pour une bonne petite touriste en villégiature sur la côte atlantique qui, d'accord, oublie le combo lunettes et chapeau, mais place tous ses efforts dans la compréhension de cet énorme amas de sable. Et des efforts, il en faut.
Autant vous dire que, la Dune du Pyla, il faut se lever de bonne heure pour comprendre le pourquoi du comment. Déjà, tout au long de la route, les panneaux ne vous aident pas : tantôt vous vous rendez à la "Dune de Pyla" ou la "Dune du Pilat". Elle s'étend sur500 m d'est en ouest, 2,7 km du nord au sud, contient environ 60 millions de mètres cubes de sable, et ils n'arrivent même pas à se mettre d'accord sur le nom. Pilat, en 1708, c'était plus bas, et le secteur de la dune actuelle, c'était les Sabloneys ; il a fallu qu'un promoteur, Daniel Meller, passe par là, baptise son site "Pyla-sur-mer" pour qu'en 1930, lorsqu'on renomme la Dune, les orthographes Pyla et Pilat se répondent et se confondent.

Le déclin, au fur et à mesure de la montée.
A mi-parcours, on se demande ce qu'on fait là ; aux trois quarts, on voit défiler sa vie et on commence à se poser des questions idiotes : pourquoi suis-je là, qui m'a obligée à la monter cette côte de sable où on a l'impression de faire du surplace, qui j'ai voulu impressionner en ne cédant pas à la facilité en prenant les escaliers, pourquoi les parents obligent leurs enfants (plus courts sur pattes, et donc obligés à de plus grands efforts) à les suivre dans ce qui devrait être considéré comme l'allégorie parfaite du sadisme parental, et bon sang, le sable, que je fais tomber en tentant d'avancer et de rester digne, qui c'est qui va le remonter en haut ? Et quand on croit être arrivé en haut, il en reste encore.
Quand on se pose enfin, harassé, épuisé, on admire le paysage. D'abord parce qu'il est magnifique, un océan vert de pins landais d'un côté et le véritable océan bleu atlantique de l'autre ; ensuite, parce qu'il n'y a pas grand chose à faire d'autre en haut. Les plus courageux (Une vue magnifique, en haut de la Dune.ou les plus frimeurs, au choix) descendent jusqu'aux pieds de la dune pour se mouiller les pieds, sachant pourtant pertinemment qu'ils vont devoir la remonter. Les autres observent, regardent, autour d'eux, devant eux. Il n'y a pas assez de place pour improviser une partie de football alors autant en profiter pour faire quelques photos et prévoir la fin de journée (prendre un Monaco au Repetto d'Arcachon au son, fruit du hasard, du concert gratuit du Collectif métissé).

La Dune du Pyla, c'est à faire. Premièrement, parce qu'il le faut : elle est belle, le paysage qu'on observe en son sommet est véritablement magnifique. Deuxièmement, parce qu'il le faut : elle est grande, pas besoin de faire semblant d'être passé à côté sans l'avoir vu. Troisièmement, parce qu'il le faut : elle est mobile, elle mange la forêt de pins à vitesse grand V et se fait grignoter par la mer, alors autant se dépêcher de la voir. Quatrièmement (et dernièrement, parce qu'après il ne me restera plus aucun doigt pour écrire), parce que... elle est quand même drôlement chouette notre Dune.

Laura Jarry.

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1775
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -