Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/12/21 : Le bordelais Fabien Robert, conseiller municipal de Bordeaux, conseiller métropolitain, et conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine a été nommé lors du conseil national du MoDem, Secrétaire général adjoint du parti par son président, François Bayrou.

03/12/21 : Noël à Bayonne débute ce week-end, avec un lancement officiel aujourd'hui à 17h30 et l’arrivée du père Noël tel un funambule sur la Nive. Pour ce week-end d'inauguration : marché de Noël, lâcher de lanternes, 2 jours autour des saveurs, animations…+ d'info

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/21 | Haute-Vienne : le loup revient après un siècle d'absence

    Lire

    Le 1er décembre, un loup gris (canis lupus) a été observé en Haute-Vienne sur la commune de Champagnac-la-rivière. Observation validée par l'Office français de la Biodiversité, et appuyée dès le 2 décembre par un autre signalement, vraisemblablement du même animal, à Ladignac-le-Long. Dans la région, la présence du loup gris, espèce à la forte capacité de dispersion, a déjà été avérée en Dordogne (2015), elle est permanente dans les Pyrénées-Atlantiques depuis 2018. De manière occasionnelle, le loup a été identifié en 2019 en Charente-Maritime, en 2020 en Charente, et cette année en Creuse et Vienne.

  • 03/12/21 | La Coopérative CEA Loulay parie et investit aussi sur le bio

    Lire

    Avec 648 agriculteurs adhérents, la Coopérative CEA Loulay en Charente-Maritime dispose de plusieurs sites de collecte, séchage et stockage de céréales, oléagineux, protéagineux et légumes secs. Aujourd'hui elle souhaite investir dans un site de stockage de céréales bio au travers d'un système de ventilation, d'aspiration et de transport des grains plus performant.

  • 03/12/21 | Niort : Une résidence pour les jeunes en formation

    Lire

    La SEM Immobilière et Economique de Niort, qui dispose actuellement de 2 structures d'accueil des jeunes travailleurs va créer une offre de logements de qualité pour les jeunes en formation. Cette nouvelle résidence se composera de 165 logements. La gestion de ces futurs logements sera confiée à l'association L'Escale. Pour les aider, la Région Nouvelle-Aquitaine leur a attribué une aide de 500 000 €.

  • 03/12/21 | La distillerie Douence améliore encore son efficacité énergétique

    Lire

    La distillerie Douence en Gironde collecte, distille et valorise les sous-produits de la viticulture depuis 1947. Pour couvrir ses besoins thermiques elle consomme quasi exclusivement de la biomasse. Afin d'améliorer encore son efficacité énergétique sur son sécheur de marc de raison, elle souhaite intégrer son projet dans une démarche globale de valorisation énergétique et réduire par conséquent ses émissions de CO2 car actuellement 42 % de la consommation d'énergie est concentrée dans le sécheur.

  • 02/12/21 | Une Cité du Cuir à Saint-Junien

    Lire

    Saint-Junien en Haute-Vienne souhaite engager, avec la Communauté de communes Porte Océane du Limousin, un projet de valorisation des savoir-faire du cuir au travers d'une Cité du Cuir. La commune a en effet toujours une filière locale active avec des entreprises tournées vers le haut de gamme et le luxe. Au travers de ce projet, la commune souhaite dynamiser le tourisme, le patrimoine mais aussi faire venir des entreprises. La Cité se décomposera en 2 parties : un musée et une partie consacrée aux animations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

Municipales : A Boulazac Jérémy Pierre-Nadal espère créer la surprise

24/02/2020 | Le candidat socialiste défie le maire communiste Jacques Auzou qui se présente pour la sixième fois à Boulazac devenu la 3e commune de Dordogne depuis la fusion.

1

Jacques Auzou, maire communiste sortant de Boulazac-Isle-Manoire repart pour un sixième mandat avec « plein d’envie », comme il le dit dans sa déclaration de candidature distribuée à tous les foyers de la commune devenue la troisième de Dordogne. Dans ce document, il défend son bilan et égrène des propositions autour de deux axes une volonté de modernisation et un maintien de la proximité. Face à lui, Jérémy Pierre-Nadal, 38 ans, encarté au parti socialiste conduit une liste citoyenne. Il souhaite non pas proposer une alternance mais une transition pour cette commune de 10800 habitants.

 Le 23 mars 2014, Jacques Auzou, à la tête d'une liste PC, EELV et PS, avait été réélu maire de Boulazac  dès le 1er tour à plus de 83 % des voix, faute de liste concurrente. Cette commune proche de Périgueux a fusionné avec Atur et Saint Laurent- du- Manoire en 2016, et Sainte-Marie de Chignac en 2017 et elle  est devenue la troisième commune de Dordogne avec 10 800 habitants.
Ceux-ci devront élire 35 élus qui auront en charge d'administrer la ville pour les six prochaines années. En novembre dernier, Jacques Auzou, qui est aussi président du Grand Périgueux et vice président du Conseil départemental,  a annoncé qu'il briguerait un sixième mandat. En présentant sa liste il y a quelques jours qui compte seulement sept nouveaux venus, il a indiqué qu'il avait "encore plein d'envie et encore plein de rêves pour sa commune". Il a obtenu le soutien des maires délégués d'Atur, de Saint- Laurent- sur Manoire, et de Sainte- Marie- de- Chignac et de Boulazac, qui figurent en bonne place sur sa liste. Dans un document distribué à tous les foyers, il y défend son bilan avec "notamment l'accent mis sur la réhabilitation des écoles, les temps d'activité périscolaires gratuits pour les familles, la mise en valeur  et la protection des espaces naturels, la politique d'animation culturelle et sportive ambitieuse. Il y a défend également la situation financière saine. Jacques Auzou se montre déterminé à poursuivre l'aventure après la fusion et égrene dans son programme pas moins de 100 propositions. Les grands axes de son programme concernent les écoles, une volonté de modernisation notamment sur le bourg de Sainte-Marie de Chignac, constitution de réserves foncières et de zones humides, et le développement du tourisme. 
En mars, Jacques Auzou devra affronter une liste concurrente. Elle est conduite par Jérémy Pierre-Nadal, encarté au parti socialiste,  38 ans, conseiller municipal sortant et qui regroupe majoritairement des gens de la société civile. Qualifié par certains de ses détracteurs comme "parachuté", Jérémy Pierre Nadal a grandi à Noisy -le- Grand mais il a des attaches familiales très fortes en Dordogne. Directeur de l'observatoire des politiques régionales de Régions de France, il partage son temps entre Atur où il vit et Paris.  Il sait qu'il n'a pas choisi la facilité, c'est pourquoi il est parti tôt en campagne : il a créé un comité citoyen en mai 2019 et organisé une première réunion publique en septembre.

Premier engagement :  la stabilité fiscale

Jérémy Pierre Nadal tient à préciser qu'en tant que conseiller municipal sortant, il a voté tous les budgets et qu'il ne ne s'est jamais inscrit dans une opposition systèmatique à Jacques Auzou. "Après la fusion en 2016, nous avons créé le groupe socialiste, démocrate et citoyen. Nous avons souhaité nous démarquer én faisant part de quelques divergences et notamment alerté sur l'endettement. Et à partir de là, nous avons été considérés comme opposants bien que nous avons voté tous les budgets" La liste baptisée "vivons Boulazac Isle Manoire" entend poursuivre tout ce qui a bien fonctionné dans les domaines de la culture, du sport et de la vie associative mais souhaite par exemple créer une "passerelle"entre le Palio et l'Agora qui est sous statut associatif, notamment pour faire bénéficier de tarifs préférentiels les habitants. Le candidat à la mairie souhaite aussi renforcer la proximité avec la population. "Actuellement, nous menons une campagne  six jours sur sept en porte à porte. L'accueil est plutôt bon. On ressent ce besoin de proximité entre les gens et les élus. Parmi les points de désaccords avec le maire sortant, la gestion municipale. "Depuis trois ans nous avons pu nous rendre compte que l'image de bon gestionnaire de Jacques Auzou tend à s'effriter : de 2016 à 2019, le montant de la dette communale a doublé : elle est passée de 8 millions à 16 millions. Notre premier engagement est de maintenir la stablilité fiscale tout au long du mandat, et si nous sommes élus nous lancerons un audit financier et mettrons en place un contrôle de gestion pour identifier les sources d'économies possibles. Nous souhaitons partager avec le Grand Périgueux le coût de fonctionnement des équipements profitant aux habitants de l'agglomération, en citant l'exemple de la nouvelle piscine à Saint- Laurent- sur- Manoire." Dans son programme qui comporte dix engagements, Jérémy Pierre -Nadal fait 60 propositions où il met en avant des écoles à taille humaine avec une restauration scolaire sur place et de proximité misant sur les circuits courts, un investissement auprès des plus jeunes, des personnes les plus fragiles et notamment les aînés, avec par exemple de l'habitat partagé, la construction de deux nouvelles résidences séniors et peut-être une EPHAD qui pourrait être négociée avec l ARS. Autre projet, la création d'une école des langues sur le modèle de ce qui existe avec l'école municipale des sports.
Dans son parcours personnel et professionnel Jérémy Pierre Nadal, une rencontre a marqué sa vie. C'est celle avec Alain Rousset, dont il fut l'un des plus proches collaborateurs pendant  dix ans, d'abord en tant qu'attaché parlementaire puis comme son directeur de cabinet à l'association des Régions de France. Il partage avec lui la même fibre sociale et la même vision du développement économique. Le candidat socialiste à Boulazac a fait de son dixième engagement de campagne l'accompagnement de l'économie locale : en travaillant par exemple avec l'ensemble des acteurs de l'économie locale à l'implantation d'entreprises industrielles et de services créatrices d'emplois et aussi en misant sur la création de commerces de proximité. Jérémy Pierre- Nadal et ses 34 colistiers espèrent créer la surprise. Réponse le 15 mars au soir du 1er tour. 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
10170
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -