Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/20 | Sénatoriales en Gironde : des confirmations et une première pour EELV

    Lire

    Le résultat des élections sénatoriales en Gironde vient de tomber. Cinq des six sortants ont été élus. Ainsi Nathalie Delattre(MR), Laurence Harribey(PS), Florance Lassarade (LR), Alain Cazabonne (MoDem), Hervé Gillé (PS) retrouveront donc la chambre haute. C'est Monique De Marco, l'écologiste ex Vice-Présidente du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine qui hérite du sixième siège. C'est la première fois qu'un sénateur écologiste est élu en Gironde.

  • 27/09/20 | Sénatoriales en Haute-Vienne: le sortant sanctionné au profit du PS

    Lire

    Carton plein en Haute-Vienne pour les deux candidats PS Isabelle Briquet, ex maire du Palais sur Vienne, et Christian Redon Sarrazy, maire de Meuzac, qui sont élus au deuxième tour avec respectivement 480 voix et 408 voix. Le maire de Limoges Emile Roger Lombertie (LR) échoue avec 380 voix. Quant au sortant Jean-Marc Gabouty (DVC), il ne totalise que 232 voix...

  • 27/09/20 | Dans les Deux-Sèvres, la droite reste au Sénat

    Lire

    Dans les Deux-Sèvres, le sénateur sortant Philippe Mouiller(LR) est arrivé en tête au premier tour avec 753 voix sur 1101 voix exprimées (il en fallait 551 pour être élu). À l'occasion du second tour, c'est l'actuel président du Conseil départemental Gilbert Favreau (LR) qui a été choisi par les grands électeurs, avec 424 voix, soit 39 voix de plus que son adversaire socialiste Nathalie Lanzi.

  • 27/09/20 | Elections sénatoriales en Creuse, la gauche conserve ses 2 sièges

    Lire

    Ce 27 septembre, les grands électeurs creusois n'ont pas fait durer les suspens pour le sénateur sortant socialiste, et ancien président du Conseil départemental Jean-Jacques Lozach, assuré de sa réélectio, d'une courte tête, dès le 1er tour avec 50.74% des voix. Il aura fallu en passer par le second tour pour finalement voir l'autre sénateur sortant Eric Jensannetas également reconduit pour un nouveau mandat avec 43,5% des voix.

  • 27/09/20 | Elections sénatoriales en Charente: le PS ne réussit pas son pari

    Lire

    C'était joué dés le premier tour pour la sénatrice socialiste Michèle Bonnefoy, qui, raflant 60,5% des voix repart ce 27 septembre pour un 3ème mandat. Suite à la défection de l'autre sénateur sortant PS Michel Boutant, c'est finalement le candidat François Bonneau, divers droite, qui s'est imposé (50,4% des voix) et occupera désormais le second fauteuil de sénateur du département, qui voit de ce point de vue là son équilibre politique bousculé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

Municipales en Dordogne : Un deuxième tour très indécis dans les villes principales

16/03/2020 | Le premier tour des municipales a été marquée par une forte abstention en Dordogne, A Périgueux, cinq listes peuvent se maintenir, six à Bergerac. Une première.

Périgueux

En Dordogne, le 1er tour des municipales a été marqué par le contexte particulier du Coronavirus avec une abstention record. Si les deux maires communistes de Trélissac et Boulazac ont été réélus dès le premier tour, le 2e tour s'annonce des plus indécis sur les principales villes de Dordogne, notamment à Périgueux où le maire sortant Antoine Audi (LR) est en difficulté, quatre autres candidats peuvent se maintenir. La situation est encore plus floue à Bergerac, où les six listes peuvent être présentes au 2e tour, des quadrangulaires sont possibles à Coulounieix et à Sarlat.

KDe l'histoire des municipales en Dordogne, ce premier tour des élections municipales est complètement inédit : le vote qui s'est déroulé dans des conditions particulières liées à la crise sanitaire a été marqué par une participation faible. Un peu plus d'un électeur sur deux s'est rendu aux urnes ce dimanche. Autre enseignement, dans le département, les forces de gauche, même si elles sont présentes en ordre dispersé, ont plutôt bien résisté. Le premier tour a vu la réelection des deux maires communistes de l'agglomération périgourdine, Francis Colbac à Trélissac et Jacques Auzou, à Boulazac Isle Manoire. Une surprise de taille sur l'agglomération périgourdine, l'élection dès le premier tour de Pascal Serre (DVD)  à Chancelade, le maire PS ne se représentait pas. A Périgueux, à Bergerac, il est très impossible de déterminer qui a une chance de l'emporter dimanche prochain, idem à Sarlat, mais dans une moindre mesure car Jean-Jacques de Peretti arrive en tête. Voici les principaux résultats des villes suivies ces dernières semaines.  

A Périgueux 

Périgueux bisDans la ville préfecture, les résultats complets donnent le maire sortant Antoine Audi devant d’une courte tête, mais à moins de 20 %. Comme cela était envisageable avec huit candidats à Périgueux (Dordogne), le premier tour n’a pas donné de grand gagnant. La participation s’est effondrée par rapport à 2014, avec 43,13% de votants. Selon les résultats définitifs, après de multiples recomptages, le maire sortant Les Républicains, Antoine Audi, recueille 19,15%, soit 1 439 voix. Il est suivi par la socialiste Delphine Labails, qui obtient 17,37 % des suffrages exprimés (1 305 voix). Viennent ensuite Patrick Palem (LREM) avec 1 164 voix soit 15,50 %, puis l’ancien maire de Périgueux Michel Moyrand, qui se présentait sans étiquette et qui a obtenu 13,73% des suffrages (1 032 voix). Il pourrait se retirer. Le collectif citoyen conduit par Hélène Reys réalise 11,69 % des voix et peut aussi être présent au 2e tour. Ils sont cinq à pouvoir être présents dimanche prochain. Les listes de gauche sur la ville préfecture devancent les listes classées à droite, mais difficile d'émettre des pronostics. Tout dépendra des alliances et des accords éventuels en vue du deuxième tour. 

 A Bergerac, toutes les listes peuvent se maintenir

A Bergerac, les six listes en lice aux municipales de Bergerac ont franchi le seuil des 10 % des voix et sont toutes en capacité de se maintenir au second tour. Soutenu par la majorité, le maire sortant Daniel Garrigue et Les Républicains, Jonathan Prioleaud (Bergerac une énergie nouvelle) obtient 25,86% des voix, devançant Fabien Ruet (Bergerac avec confiance, PS soutenu par LREM) avec 24,74% des voix. Julie Tejerizo (Bergerac en commun, PC, France insoumise, EELV, Génération.s), avec 14,85%, réalise un très beau score et complète le podium. La liste du Rassemblement national conduite par Robert Dubois est en net retrait par rapport à 2014. Il obtient 12,95 %. Hélène Gauthier (Bergerac simplement, sans étiquette revendiquée mais classée divers droite par la préfecture) recueille 10,90%, et enfin Adib Benfeddoul (sans étiquette), lui aussi adjoint au maire sortant avec 10,70%. Hélène Gauthier prend le temps de la réflexion en vue du deuxième tour. En cas de maintien des éventuelles alliances ou consignes de vote, semblent  peu probables au vu de la campagne qu'elle a menée.  

Bergerac

A Sarlat, une triangulaire en vue

Jean-Jacques De Peretti, maire sortant de 73 ans arrive en tête. Il reccueille 33,38 % des voix. Les trois autres candidats sont en situation de se maintenir avec 26,79 % des voix pour Basile Fanier,  jeune gaulliste. C'est le plus jeune des candidats. Encarté Les Républicains, le jeune homme a tout de même rassemblé au-delà de son parti.  François Coq représentant de la gauche unie avec les socialistes obtient 25,57 % . La liste "Ma commune, ma planète", regroupe toutes les sensibilités, des simples citoyens en passant par le PCF, la France Insoumise, le Nouveau Parti Anticapitaliste, Génération(s) et Europe-Écologie-Les Verts.  Le quatrième Michel Kneblewski franchit la barre avec 14,25 %. L'ancien adjoint de Jean-Jacques de Peretti en charge de la vie associative et de la culture  a annoncé ce soir qu'il choisissait de retirer sa candidature. Ce sera donc une triangulaire inédite dimanche prochain. 

Coulouneix Chamiers, vers une quadrangulaire inévitable

 A Coulounieix-Chamiers, ville de 7900 habitants de l'agglomération périgourdine, la quadrangulaire annoncée aura bien lieu entre les quatre candidats en lice :  Yves Schricke, Vincent Belloteau, Mireille Bordes et Thierry Cipierre.  D'éventuelles fusions de listes sont également peu imaginables en vue du deuxième tour va connaître sa première quadrangulaire de son histoire. C'est Vincent Belloteau, soutenu par le maire qui ne se représentait pas qui est en tête avec 33,23 % des voix, il est suivi de près par la liste de Thierry Cipierrre (UDI) qui recueille 31,10 % des voix. La liste d'Yves Schricke (DVD) se classe troisième avec 19,88 % des voix et Mireille Bordes (PS) ferme la marche avec 15,79 % des suffrages. A Coulounieix Chamiers, la participation a été très faible puisque moins d'un électeur sur deux s'est déplacé au bureau de vote, l'abstention atteint 55,91 %, un record absolu pour ce type de scrutin dans la commune. 
D'autres villes de Dordogne seront à suivre dimanche prochain. Une triangulaire est probable à Ribérac : le maire sortant Patrice Favard est en difficulté : il est devancé de onze voix par le socialiste Nicolas Platon. Philippe Chotard, soutenu par LREM et le sénateur Bernard Cazeau recueille 27,88 % des voix. A Saint- Astier, la maire divers droite Elisabeth Marty est en ballotage à priori favorable avec 47,55 % des suffrages face à Daniel Benoist (PS)   mais la liste de Michel Queille peut se maintenir avec 11,06 %. Autre ville à suivre, celle de Montpon-Ménestérol, à l'ouest du département où les quatre listes peuvent se maintenir. Le maire ne se représentait pas. Rendez-vous pour le second tour, s'il est maintenu. 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2034
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -