Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au salon international du MCO Aéronautique & de Défense

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au salon international du MCO Aéronautique & de Défense

Nouvelle histoire tunisienne pour la Blonde d'Aquitaine

14/05/2015 | Aquitanima et ses quelques 400 bovins, plus beaux les uns que les autres, s'en sont allés du Salon de l'Agriculture. Certains d'entre eux iront jusqu'en Tunisie.

Kamel Douihech et Med-Lazhar Abidi, les aventuriers de la Blonde d'Aquitaine en Tunisie

Après les concours et de premiers échanges entre professionnels sur le Salon, c'est désormais, sans doute possible, le temps des affaires et du business qui se met en route autour des belles races du Grand Sud Ouest. Des races qui séduisent à travers le monde, et qui s'exportent de plus en plus ; mais pas toujours avec aisance. C'est par exemple le cas en Tunisie, où c'est grâce à la seule volonté et persévérance d'un homme, Med-Lazhar Abidi, littéralement tombé en amour avec la Blonde d'Aquitaine, que celle-ci va faire ses premiers pas en tant que race de production sur le sol tunisien. Aqui l'a rencontré sur le Salon en pleine recherche de partenariat pour le développement de son projet tunisien.

Med-Lazhar Abidi, a bien des origines agricoles, mais il n'est pas agriculteur. Il travaille dans le secteur agro alimentaire, mais sans lien direct avec la terre ou l'élevage. Pourtant un jour qu'il se baladait dans les allées du Salon International de l'Agriculture de Paris, il a fait une rencontre, dont il ne s'est toujours pas vraiment remis ; un coup de foudre qui dure pour la belle Blonde d'Aquitaine. « Une tête fine, une jolie robe,... » un coup de foudre on vous dit. A tel point qu'il a décidé de développer la race en Tunisie, à des fins de production. Mais il ne suffit pas de le dire pour le faire, surtout dans un pays qui connaît une stabilité politique toute relative, une administration inconstante et des responsables difficilement joignables. C'est donc toute une stratégie, qu'il a mis en place, et qu'il déroule peu à peu jusqu'à la création d'une ferme d'élevage de la race sur le sol tunisien.

L'aide précieuse de l'Organisme de SélectionPremière étape s'informer sur la race, et ne pas se contenter d'en admirer les charmes. Une information trouvée sur internet , mais aussi en participant dès 2013 aux circuits techniques des Aquitanima Tours, organisés en amont du Salon agricole aquitain. L'occasion de percevoir les diverses caractéristiques et attributs de la race, ainsi que de faire quelques rencontres clefs en soutien de son projet. Parmi elles, Christine Pecastaings directrice d'Interco, Philippe Basta, Président de l'Organisme de Sélection (OS) de la Race Blonde d'Aquitaine, ainsi qu'Alain Rousset, Président de la Région Aquitaine.
«L'aide de l'OS, a été très précieuse et continue insiste-t-il, notamment sur les aspects de réglementation administrative, sanitaires... et pour les autorisations à mettre en place et à obtenir en Tunisie, pour pouvoir développer la race en tant que telle, et non pas à but d'engraissement. » Car jusque-là, la Blonde d'Aquitaine là-bas « n'avait pas d'historique. C'est d'ailleurs le premier bovin viande qui y posera les pattes », se réjouit-il.

En effet, explique-t-il, « en tant que pays en voie de développement, nous avons des programmes et des plans d'Etat qui sont mis en place pour soutenir le développement de filières d'élevages ciblés. Ont ainsi d'abord été développées les races laitières, et désormais nous sommes auto-suffisant. Globalement, nous consommons plutôt des produits issus de la filière ovine et caprine, mais le besoin de viande rouge devient de plus en plus fort. Il a donc fallu construire les réglementations et les cahiers des charges pour pouvoir accueillir la Race sur le territoire. Elle n'existait pas en Tunisie, ni d'ailleurs en Afrique du Nord. Sauf, d'une certaine manière au Maroc, où la semence de Blonde est utilisée pour des croisements avec une race locale.»

Un élevage rayonnant sur l'Afrique du NordAutant d'efforts combinés à « un investissement moral important » qui a payé puisque le 28 avril dernier il a obtenu l'autorisation d'introduire des génisses pleines sur le territoire tunisien afin de monter l'élevage de pure race génétique, dont il rêve depuis 3 ans. Son ambition, avec l'aide de son partenaire, l'éleveur Kamel Douihech, est de mettre sur pied « une véritable plate-forme d'élevage qui rayonnerait sur l'Afrique du Nord ». Celle-ci s'implante au nord ouest de la Tunisie dans le Gouvernement de Beja, idéalement situé sur le carrefour tuniso-algérien.

« Nous sommes actuellement en train de préparer les étables, tant sur sur le plan sanitaire que logistique. Les deux premières génisses devraient arriver fin juillet début août avec l'objectif de pouvoir les présenter suitées au Salon International de l’Agriculture,du Machinisme Agricole et de la Pêche de Tunis en octobre 2015 ! » Quant à l'adaptation de la race aux chaleurs tunisiennes, Med-Lazhar Abidi, et son partenaire, ne s'inquiètent pas trop. Après avoir pu comparer le comportement de veaux d'engraissement Blonde, Charolais et Limousin importés, « les Blondes étaient bien plus à l'aise que les autres sous le soleil africain !»

Mais désormais que le projet se lance bel et bien, sa concrétisation et son développement passeront par l'investissement d'éleveurs français dans la structure. « Un investissement à terme tout à leur avantage », assure Med-Lazhar Abidi, tout prêt à les accueillir pour visiter la ferme, son équipement et ses équipes de conseillers et ingénieurs. « Le développement de ce type de partenariat est très important pour nous » insiste-t-il, et c'est une des raisons de sa présence à Bordeaux, en début de semaine. « Et quel honneur ce serait, de parvenir un jour, à créer en Tunisie un concours de Blonde d'Aquitaine !».

Plus d'infos:
Blonde d'Aquitaine Tunisie
Med.-Lazhar ABIDI
Tél: +216 52 151 419 / +216 20 262 883
Mail: systsol.abidi@gmail.com

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2654
Aimé par vous
5 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -