Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Nouvelle histoire tunisienne pour la Blonde d'Aquitaine

14/05/2015 | Aquitanima et ses quelques 400 bovins, plus beaux les uns que les autres, s'en sont allés du Salon de l'Agriculture. Certains d'entre eux iront jusqu'en Tunisie.

Kamel Douihech et Med-Lazhar Abidi, les aventuriers de la Blonde d'Aquitaine en Tunisie

Après les concours et de premiers échanges entre professionnels sur le Salon, c'est désormais, sans doute possible, le temps des affaires et du business qui se met en route autour des belles races du Grand Sud Ouest. Des races qui séduisent à travers le monde, et qui s'exportent de plus en plus ; mais pas toujours avec aisance. C'est par exemple le cas en Tunisie, où c'est grâce à la seule volonté et persévérance d'un homme, Med-Lazhar Abidi, littéralement tombé en amour avec la Blonde d'Aquitaine, que celle-ci va faire ses premiers pas en tant que race de production sur le sol tunisien. Aqui l'a rencontré sur le Salon en pleine recherche de partenariat pour le développement de son projet tunisien.

Med-Lazhar Abidi, a bien des origines agricoles, mais il n'est pas agriculteur. Il travaille dans le secteur agro alimentaire, mais sans lien direct avec la terre ou l'élevage. Pourtant un jour qu'il se baladait dans les allées du Salon International de l'Agriculture de Paris, il a fait une rencontre, dont il ne s'est toujours pas vraiment remis ; un coup de foudre qui dure pour la belle Blonde d'Aquitaine. « Une tête fine, une jolie robe,... » un coup de foudre on vous dit. A tel point qu'il a décidé de développer la race en Tunisie, à des fins de production. Mais il ne suffit pas de le dire pour le faire, surtout dans un pays qui connaît une stabilité politique toute relative, une administration inconstante et des responsables difficilement joignables. C'est donc toute une stratégie, qu'il a mis en place, et qu'il déroule peu à peu jusqu'à la création d'une ferme d'élevage de la race sur le sol tunisien.

L'aide précieuse de l'Organisme de SélectionPremière étape s'informer sur la race, et ne pas se contenter d'en admirer les charmes. Une information trouvée sur internet , mais aussi en participant dès 2013 aux circuits techniques des Aquitanima Tours, organisés en amont du Salon agricole aquitain. L'occasion de percevoir les diverses caractéristiques et attributs de la race, ainsi que de faire quelques rencontres clefs en soutien de son projet. Parmi elles, Christine Pecastaings directrice d'Interco, Philippe Basta, Président de l'Organisme de Sélection (OS) de la Race Blonde d'Aquitaine, ainsi qu'Alain Rousset, Président de la Région Aquitaine.
«L'aide de l'OS, a été très précieuse et continue insiste-t-il, notamment sur les aspects de réglementation administrative, sanitaires... et pour les autorisations à mettre en place et à obtenir en Tunisie, pour pouvoir développer la race en tant que telle, et non pas à but d'engraissement. » Car jusque-là, la Blonde d'Aquitaine là-bas « n'avait pas d'historique. C'est d'ailleurs le premier bovin viande qui y posera les pattes », se réjouit-il.

En effet, explique-t-il, « en tant que pays en voie de développement, nous avons des programmes et des plans d'Etat qui sont mis en place pour soutenir le développement de filières d'élevages ciblés. Ont ainsi d'abord été développées les races laitières, et désormais nous sommes auto-suffisant. Globalement, nous consommons plutôt des produits issus de la filière ovine et caprine, mais le besoin de viande rouge devient de plus en plus fort. Il a donc fallu construire les réglementations et les cahiers des charges pour pouvoir accueillir la Race sur le territoire. Elle n'existait pas en Tunisie, ni d'ailleurs en Afrique du Nord. Sauf, d'une certaine manière au Maroc, où la semence de Blonde est utilisée pour des croisements avec une race locale.»

Un élevage rayonnant sur l'Afrique du NordAutant d'efforts combinés à « un investissement moral important » qui a payé puisque le 28 avril dernier il a obtenu l'autorisation d'introduire des génisses pleines sur le territoire tunisien afin de monter l'élevage de pure race génétique, dont il rêve depuis 3 ans. Son ambition, avec l'aide de son partenaire, l'éleveur Kamel Douihech, est de mettre sur pied « une véritable plate-forme d'élevage qui rayonnerait sur l'Afrique du Nord ». Celle-ci s'implante au nord ouest de la Tunisie dans le Gouvernement de Beja, idéalement situé sur le carrefour tuniso-algérien.

« Nous sommes actuellement en train de préparer les étables, tant sur sur le plan sanitaire que logistique. Les deux premières génisses devraient arriver fin juillet début août avec l'objectif de pouvoir les présenter suitées au Salon International de l’Agriculture,du Machinisme Agricole et de la Pêche de Tunis en octobre 2015 ! » Quant à l'adaptation de la race aux chaleurs tunisiennes, Med-Lazhar Abidi, et son partenaire, ne s'inquiètent pas trop. Après avoir pu comparer le comportement de veaux d'engraissement Blonde, Charolais et Limousin importés, « les Blondes étaient bien plus à l'aise que les autres sous le soleil africain !»

Mais désormais que le projet se lance bel et bien, sa concrétisation et son développement passeront par l'investissement d'éleveurs français dans la structure. « Un investissement à terme tout à leur avantage », assure Med-Lazhar Abidi, tout prêt à les accueillir pour visiter la ferme, son équipement et ses équipes de conseillers et ingénieurs. « Le développement de ce type de partenariat est très important pour nous » insiste-t-il, et c'est une des raisons de sa présence à Bordeaux, en début de semaine. « Et quel honneur ce serait, de parvenir un jour, à créer en Tunisie un concours de Blonde d'Aquitaine !».

Plus d'infos:
Blonde d'Aquitaine Tunisie
Med.-Lazhar ABIDI
Tél: +216 52 151 419 / +216 20 262 883
Mail: systsol.abidi@gmail.com

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2855
Aimé par vous
5 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -