20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/05/22 | Dordogne : Le schéma départemental en faveur des personnes âgées se prépare

    Lire

    La Dordogne est le 4ème département le plus âgé de France, avec plus d'un tiers de sa population de plus de 60 ans, contre un quart à l'échelle nationale. Cette tranche d'âge devrait représenter 40% de la population périgordine d'ici 10 ans. Fort de ce constat, les travaux du Schéma départemental des personnes âgées 2022-2026 ont été lancés mercredi 18 mai à Périgueux. Objectif: définir les grandes orientations de la politique départementale de l'autonomie pour les 5 ans à venir, sur la base des propositions des professionnels du secteur. Plus d'une centaine étaient présents mercredi.

  • 24/05/22 | Deux-Sèvres : Une maison de santé pluridisciplinaire

    Lire

    La commune de Saint-Aubin-le-Cloud dans les Deux-Sèvres va construire une maison de santé pluridisciplinaire dans son centre-bourg. Le bâtiment disposera d'un cabinet médical pour 2 médecins généralistes, de cabinets pour des infirmiers libéraux, la kinésithérapie et les permanences de professionnels extérieurs. La structure sera également doté d’une salle de réunion pluridisciplinaire.

  • 24/05/22 | Une 20ème structure France Services en Corrèze

    Lire

    Le 20 mai dernier, une 20ème structure France Services a été inaugurée à Allassac. Le maire a souhaité l'ouverture de cette structure pour faire face au départ de la CPAM de sa commune et anticiper le départ du Trésor public. Accueilli dans les locaux de la mairie, cet espace permet d'apporter des services à l'ensemble des habitants. Pour compléter cette offre, la mairie va accueillir à compter du 1er juin une conseillère numérique.

  • 23/05/22 | La Métive, bien plus qu'une résidence artistique

    Lire

    La Métive, à Moutier-d'Ahun en Creuse, est un lieu de résidence de création artistique pluridisciplinaire qui a pour objectif de développer la culture en milieu rural. La résidence permet aussi de favoriser la rencontre entre les artistes locaux, nationaux et internationaux en leur offrant un espace de travail et de création. Pour cette année 2022, le lieu de résidence creusois va organiser des cinés-clubs itinérants et des expositions temporaires notamment.

  • 23/05/22 | Creuse : Une unité de méthanisation dans le Grand Guéret

    Lire

    A Guéret en Creuse, la société Biogaz est détenue par Engie BiOZ, la Communauté d'agglomération du Grand Guéret, la société d’économie mixte Elina, la société Picoty ainsi que les agriculteurs partenaires qui souhaiteraient entrer au capital. Biogaz va créer une unité de méthanisation afin de mieux traiter et valoriser les effluents. Elle permettra de produire près de 2 624 149 Nm3 de biogaz par an, et 27 319 tonnes/an de fertilisant organique (digestat) et évitera l'émission de 3 743 tonnes équivalent CO2 dans l'atmosphère chaque année.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

Parcours Jeunes Equidés de Travail : le quotidien au poney club en vue

05/06/2019 | Parcours jeunes équidés de travail : des épreuves étaient organisées pour évaluer le tempérament des futurs chevaux de loisir.

1

Ce mercredi après-midi sur la carrière intérieure, protégée des colères du ciel, avait lieu le Parcours Excellence des Jeunes Equidés de travail. Le but : noter le tempérament des jeunes chevaux à l'aide d'obstacles. Les animaux, conduits à pied, étaient testés lors de diverses situations pour déterminer leurs caractères, leur calme, leur docilité et leur écoute face à ces dernières.

Poneys Landais et Camargues participaient aux deux épreuves, prévues ce mercredi, pour les jeunes équidés selon leurs tranches d'âges. Tout d'abord, une épreuve pour les "deux ans et plus" a eu lieu à 14h30. Plusieurs obstacles étaient disposés sur le ring parmi lesquels une porte à ruban, un petit obstacle croisé, plusieurs surfaces inconnues et des épreuves sensorielles que les chevaux ont du passer tenus en licol. L'objectif des deux parcours étant de scruter la réaction du cheval et de décrypter son futur tempérament face à des situations inconnues. "Les plus jeunes sont testés mais il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises notes, c'est juste pour voir si le cheval est réactif ou plutôt froid et donc voir s'il peut rester calme dans certaines situations." explique Laure Desplanches, commissaire équin, qui jugera l'épreuve des "un an".

Le parcours pour les deux à cinq ans est destiné à des jeunes chevaux déjà manipulés par les éleveurs. Ils étaient jugés sur leur début d'éducation lors de laquelle ils sont préparés au travail. "Pour cette épreuve, on leur demande d'avoir des acquis, de savoir faire en confiance ce qui leur est demandé par l'éleveur", détaille Laure. Monter et descendre du van, rester calme quand le cavalier s'éloigne, se faire équiper... Autant de qualités qui seront demandées à ces futurs chevaux de travail. Eric Sauve, le juge officiel, note le comportement général et évalue les jeunes équidés face à ce genre de situation ; pour mettre en avant des aptitudes qui seront nécessaires à leur rôle de chevaux de loisir dans lequel ils seront utilisés par tous. 

Début d'éducation en vue du débourrage

Progressivement depuis l'âge d'un an, les chevaux sont manipulés, amenés sur des manifestations comme le Salon de l'Agriculture et initiés à différentes conditions pour être pris en main et voir du monde. Grâce à ces épreuves succéssives, le débourrage est alors facilité. "Ce qui est recherché, c'est qu'ils soient bien dans leurs têtes et surtout qu'on puisse les cerner au mieux. Hophop ne m'a pas surpris dans ces réactions : je sais qu'il a une forme d'émotion, alors que le poney que j'ai présenté avant est plus dans le gaz, dans l'intelligence et fait le boulot. Il sera plus difficile à confier à un jeune enfant tôt, mais sera plus sérieux dans son boulot. Celui-ci sera plus fort et certainement plus adapté à un débutant car plus calme" développe Véronique Monteil, arrivée de Rivière-Saas-et-Gourby avec ses poneys landais de l'élevage Peylin. 

Après Hirondelle, ponette de Camargue ; Halleluya, une landaise, rentre sur le ring. Elle est menée par Solène du Lycée Agricole de Bazas et confiée par le Conservatoire des Races d'Aquitaine. Elle passe entre deux barres au sol en avançant puis à reculons, ne cille pas devant un parapluie ouvert et une bouteille remplie de gravier agitée devant ses oreilles et passe brillamment la porte de rubans. La ponette âgée de deux ans obtient un sans faute. Elle est donc fin prête à affronter la vie quotidienne d'un cheval de loisir. 

Sabine Taverdet
Sabine Taverdet

Crédit Photo : Sabine T

Partager sur Facebook
Vu par vous
5258
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -