Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

01/04/20 : Covid-19 : le nombre de malades est établi ce mercredi soir à 1845 cas depuis le début de l'épidémie, selon l'ARS. 700 personnes sont hospitalisées; 215 en soins intensifs; 414 sont sorties guéries de l'hôpital. 82 décès sont à déplorer.

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

31/03/20 : Covid-19. Afin de permettre aux habitants de faire leurs courses et aux commerçants de poursuivre leur activité, le maire de Mérignac a obtenu de la préfecture une dérogation de réouverture des marchés sous la forme de drives sécurisés.

- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/04/20 | Opération "Résilience" pour la ville de Limoges

    Lire

    Dans le cadre de l’opération militaire « Résilience », un détachement du 92e Régiment d’Infanterie de Clermont-Ferrand va être déployé à Limoges et sa périphérie à partir du vendredi 3 avril. 27 militaires de ce régiment sont accueillis par la Ville de Limoges à la caserne Marceau. Cette opération "Résilience" aura pour but de protéger la population, de sécuriser les lieux sensibles (comme le CHU de Limoges) et d'apporter un soutien logistique (transports).

  • 02/04/20 | Lesparre-Médoc (33) installe son couvre feu

    Lire

    La commune de Lesparre-Médoc en Gironde entre en couvre-feu entre 22 heures et cinq heures à partir de ce jeudi 2 avril et jusqu'au 15 avril. C'est la sixième ville de Gironde a l'instaurer après Vendays-Montalivet, Le Verdon, Saint-Médard-de-Guizières, Villenave d'Ornon et Lège-Cap Ferret. L'arrêté municipal a été pris ce mercredi 1er avril et est réservé à tous les habitants de la commune, hormis les personnes disposant d'un justificatif professionnel pour leur trajet domicile-travail ou le personnel médical et social.

  • 02/04/20 | Coronavirus en Dordogne : l'épidémie a fait quatre décès

    Lire

    Le dernier bilan livré ce jeudi après midi par le préfet de la Dordogne fait état de quatre victimes du coronavirus en Dordogne. Quatre personnes sont décédées au centre hospitalier de Périgueux. Le préfet, Frédéric Périssat, indique en outre qu'en Dordogne, 64 cas identifiés de coronavirus ont été détectés depuis le début de l'épidémie. Onze personnes qui ont été hospitalisées ont pu rejoindre leur domicile. Dix huit personnes sont actuellement hospitalisées dont 3 en réanimation.

  • 02/04/20 | Pyrénées-Atantiques: 12 000 tests de dépistage prêts à être déployés

    Lire

    Apres consultation du Préfet des Pyrénées-Atlantiques et de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département, a décidé de proposer une vaste campagne de dépistage du Covid-19 des personnels médico-sociaux du secteur de l’autonomie dans le 64. L’ensemble des établissements et structures partenaires aura la possibilité de faire tester les 12 000 professionnels du secteur. Les premiers tests, menés par une équipe spécialement formée, seront effectués dès la semaine prochaine. Objectif : "rassurer des professionnels en première ligne auprès des personnes les plus fragiles mais aussi leurs familles".

  • 02/04/20 | Les tours de La Rochelle rendent hommage à tous les aidants

    Lire

    Les Tours de La Rochelle seront éclairées en bleu tout le mois d’avril, du coucher du soleil jusqu’à 1h du matin avec 5 minutes de scintillement toutes les heures en hommage à tous ceux qui sont mobilisés face au Covid-19 : personnels soignants, pompiers, secouristes, ambulanciers, forces de l’ordre, agents de la fonction publique, éboueurs, caissières et caissiers, commerçants, livreurs, et tous ceux qui apportent leur aide. Les images sont retransmises sur: www.larochelle.fr/webcam-en-direct.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Municipales 15 et 22 mars

Les spéciaux d'Aqui


Municipales 15 et 22 mars

Patrick Lafargue, à la défense des marins pêcheurs

20/05/2018 | Le stand du Centre Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins avec Patrick Lafargue est présent sous le Hall4 de la Foire Exposition jusqu'à la fin du Salon de l'agriculture

Patrick Lafargue devant son stand au Salon

Au milieu de tous ces stands de culture et d’élevages agricoles terrestres, il fallait bien un stand pour se différencier des autres. C’est le cas du stand « Pêche et ostréiculture en Nouvelle-Aquitaine », qui comme son nom l’indique, est spécialisé dans les produits de la mer. Présenté par le CRPMEM (Centre Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins) de Nouvelle-Aquitaine, il organise différentes animations : ventes de poissons (à partir de 15h30), dégustations, quiz et même une vente à la criée traditionnelle, qui aura lieu lundi à 16h. À cette occasion, rencontre avec Patrick Lafargue, président du CRPMEM et présent sur le stand toute la semaine.

Voilà plus d’un an que Patrick Lafargue est à la tête du CRPMEM de Nouvelle-Aquitaine. Élu par ses pairs en mars 2017, il faut dire que cet ancien pêcheur a de l’expérience dans le domaine, et il est tout naturel qu’il ait été désigné pour être « le porte-parole des pêcheurs de Nouvelle-Aquitaine », comme il l’explique. Petit-fils d’ostréiculteur, il a travaillé l’huître sur le Bassin d’Arcachon jusqu’à ses 18 ans. L’occasion pour lui de développer une vraie passion pour l'océan en général, il a donc continué dans ce secteur en s’installant à Capbreton, ville où il effectuera toute sa carrière de pêcheur. Là-bas, il a fait ses armes en tant que matelot, et « à force de travailler, j’ai passé mon brevet de patron pêcheur et je suis passé patron sur un bateau de pêche, l’Accalmie, où je suis resté 8 ans », précise-t-il.

Une passion transmise à ses enfants

Très vite, Patrick Lafargue a eu une idée en tête, celle de monter un restaurant avec sa famille à Capbreton. Ses deux fils, Francis et Nicolas (nés la même année), ont donc rejoint l’école de mousse de Ciboure dans le but de devenir marin. Après leur cursus, ils ont rejoint leur père pour travailler directement sur un bateau de pêche, l’Oiseau des îles, pendant 4 ans et demi.  « C’était les meilleures années de ma vie », dit-il avec un sourire. Sa fille, Mélissa, a elle eu un parcours un peu différent, bien qu’elle soit restée dans la filière de la pêche. Elle a en effet passé des diplômes pour travailler dans une poissonnerie. Alors même si le projet de restaurant ne s’est pas fait, les enfants peuvent aujourd’hui vivre de la pêche, et ce en partie grâce à leur père. « Francis et Nicolas ont aujourd’hui leurs propres bateaux et leurs propres équipages, et Mélissa travaille dans une poissonnerie à Dax », précise-t-il avec fierté. Maintenant que ses enfants sont autonomes grâce à la pêche, Patrick aimerait que ses petits-enfants en fassent de même, mais il explique que  « c’est devenu difficile à cause de la conjoncture actuelle ».

« On n’est pas des tueurs »

Il faut se rendre compte que les pêcheurs ne sont pas libres sur le grand bleu. « Le métier de pêcheur est le métier le plus surveillé », indique-t-il. Tous les bateaux sont en effet géolocalisés et sont limités par les frontières des ZEE (Zones Économiques Exclusives) alentours. « Il y a des enjeux économiques et surtout environnementaux qui nous dépassent ». Environnementaux, puisque les pêcheurs sont régulièrement attaqués par des ONG qui les accusent de nuire à la planète. « Il faut que les gens comprennent qu’on n’est pas des tueurs, on est là pour nourrir les hommes ». Et les pêcheurs remplissent parfois cette mission au péril de leur vie, car le métier de pêcheur est un métier dangereux. « Le plus dangereux, car le plus accidentogène » insiste Patrick Lafargue. 

C'est donc ce rôle de porte-parole des pêcheurs que tient ce stand du CRPMEM. Le but du stand ? C’est Patrick Lafargue même qui le définit : « Montrer qu’on est là, montrer aux jeunes notamment l’importance de la pêche, et répondre aux questions que les gens se posent ». Alors si vous avez des interrogations sur le métier de pêcheur, ou juste des envies de découvrir le monde marin (des quizz, dégustations et ventes de produits sont prévues), vous savez où aller !

Tom Compayrot
Tom Compayrot

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
3150
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -