20/08/14 : François Bayrou, président du Modem et maire de Pau, estime que Alain Juppé "peut faire du bien au pays" s'il est élu président de la République. Lors de la campagne des municipales, François Bayrou avait reçu un soutien actif du maire de Bordeaux.

20/08/14 : "La candidature d' Alain Juppé à la primaire de l'UMP pour la présidentielle 2017 peut nous éviter un triste match retour Sarkozy-Hollande" : Jean Dionis du Séjour, maire UDI d'Agen

20/08/14 : Le Syndicat des vins de Graves et la Ville de Lège-Cap Ferret organisent le rendez-vous familial de la fin de l'été : LE BAL DES GRAVES le samedi 30 août de 18h à 22h - quartier des pêcheurs, place des boulistes à Lège-Cap Ferret (33).

20/08/14 : Sur son blog, Alain Juppé annonce sa candidature aux primaires de l'UMP en ces termes " j’ai décidé d’être candidat, le moment venu, aux primaires de l’avenir." au printemps 2016. + d'info

20/08/14 : L'info a fait le tour des réseaux sociaux aujourd'hui: des surfeurs auraient aperçu un requin d'une dizaine de mètres au large de la Côte des Basques à Biarritz à la hauteur de la villa Belza. Ni photo, ni vidéo n'ont accrédité ce fait.

18/08/14 : Le champion d'Europe périgourdin Yohann Kowal sera à l'honneur demain à partir de 18 h à Cap Cinéma à Périgueux. La course et le podium seront rediffusés. Puis le champion d'Europe se prêtera au jeu des questions réponses avec le public.

18/08/14 : Le Cirque Pinder sera à Bordeaux – Place des Quinconces – du mardi 2 au dimanche 14 septembre 2014 pour présenter son nouveau spectacle « 1854-2014 : Pinder fête ses 160 Ans ! ».

17/08/14 : Pour le dernier match amical de la Rugby Summer Cup au stade Aguilera de Biarritz, le BO a été battu sur le fil à la dernière minute, 13-12 en présence du chanteur Françis Cabrel venu depuis Hossegor

17/08/14 : Vainqueurs de Monaco 4 buts à 1 ( 2 buts de Rolan, 1 de Sala (penalty) et 1 de Khazri (penalty), tous marqués en seconde mi-temps, les Girondins de Bordeaux sont en tête du championnat de Ligue 1 en compagnie de Saint-Etienne.

17/08/14 : Samedi matin, sur le marché de Sarlat, la gendarmerie nationale accompagnée des services fiscaux, des douanes, organisait une vaste opération de contrôles dans le cadre du comité départemental anti-fraude. L'accent a été mis sur le travail dissimulé.

11/08/14 : Laurence Béguin, sous-préfète de l’arrondissement de Nontron (24), est nommée sous-préfète chargée de mission auprès du préfet de la région Guyane, préfet de la Guyane.

07/08/14 : En Lot-et-Garonne, reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle sur les communes de Nérac, Lavardac et Buzet-sur-Baïse pour les inondations et coulées de boue de janvier 2014.

06/08/14 : L'agglomération Côte Basque Adour qui regroupe Bayonne Anglet Biarritz Bidart et Boucau (près de 2000 000 habitants)a créé une page sur Facebook pour sensibiliser la population sur cette notion d'agglomération et lui fournir des infos directement.

25/07/14 : La chanson française qui revient en force, les artistes déjantés et la jeunesse militante constituent les trois piliers du festival Emmaüs qui se déroulera les mardi 29 et mercredi 30 juillet à Pau-Lescar, dans les Pyrénées-Atlantiques.+ d'info

Journée économie Aquitaine - 11 septembre 2014 - Bordeaux
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/08/14 | Biarritz anticipe les 50 ans de la Fédération française de surf

    Lire

    La Fédération française de surf, née en 1964, fête ses 50 ans cet automne. Biarritz et sa Côte des basques qui ont vu les premières planches de surf en 1956 grâce à Peter Viertel, le mari de Deborha Kerr lors du tournage du film "Le soleil se lève aussi" anticipe. Aujourd'hui une compétition entre les pionniers et les anciens champions des années 60, 70, 80, 90 et 2000 ce mercredi de 17 h 30. Demain le chanteur surfeur Tom Frager donnera un concert à 21h30 dans le cadre des Jeudis de la Cité de l'Océan.

  • 14/08/14 | Kowal le périgourdin champion d'Europe malgré lui

    Lire

    Champion d'Europe malgré lui : second de la finale du 3.000 m steeple à Zurich derrière son coéquipier de l'équipe de France Mahiedine Mekhissi, Yoann Kowal le périgourdin licencié à l'Entente Périgueux Sarlat Trélissac bénéficie de la disqualification du vainqueur qui avait enlevé son maillot avant l'arrivée de la course. Et ceci suite à une réclamation déposée par l'Espagne dont l'un des coureurs qui avait terminé quatrième récupère ainsi une médaille qu'il ne méritait pas.

  • 14/08/14 | Le Belem accoste ce jeudi à Bordeaux

    Lire

    Le légendaire Belem, plus ancien trois-mâts d'Europe, fera escale à Bordeaux sur la Garonne du jeudi 14 au lundi 18 août 2014. Des visites publiques seront organisées tout le week-end : les 15, 16 et 17 de 10h à 18h30. L'occasion de découvrir l'histoire unique de ce navire vieux de 115 ans. Au programme également, des stages de navigation pour débutants et confirmés, et, pour les détenteurs de la carte des Amis du Belem 2014, une visite guidée par le Commandant le dimanche 17 à 10h.

  • 11/08/14 | Relance d'une consultation SRCE Aquitaine de 3 mois et report de l'enquête publique

    Lire

    L'Etat et la Région Aquitaine ont accordé un nouveau délai de trois mois de consultation aux structures associées dans le projet de Schéma régional de cohérence écologique (SRCE). Un délai justifié par le peu d'avis reçus (une dizaine) en raison de la mise en place des nouveaux exécutifs municipaux et du renouvellement des représentants des communes dans les conseils communautaires. L'enquête publique, initialement prévue du 18 août au 26 septembre 2014, est reportée au début de l'année 2015.

  • 11/08/14 | Reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle en Gironde

    Lire

    En Gironde, un arrêté interministériel paru le 10 août a reconnu l’état de catastrophe naturelle pour les inondations et coulées de boue survenues à Langoiran, Lestiac-sur-Garonne et Paillet le 25 juillet 2014, Auros le 31 mai 2014, Saint-Estèphe le 28 mai 2014 et Ruch le 21 mai 2014. Les sinistrés disposent de 10 jours à compter de la publication de l'arrêté pour déposer auprès de leur compagnie d'assurance un état estimatif de leurs dommages, en vue d'obtenir réparation des préjudices subis.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Passez l'été avec aqui.fr

Les spéciaux d'Aqui


Passez l'été avec aqui.fr

Paysans d'Afrique : la difficile reconnaissance d'un métier en débat à Bordeaux

25/05/2013 | La discussion a réuni des acteurs du secteur agricole autour de la question cruciale de la place du paysan dans la société et l'économie africaine.

L'Afdi a organisé un débat sur la reconnaissance du statut de paysan en Afrique

Alors que l'agriculture est un des plus gros employeurs de l'Afrique subsaharienne, la profession de paysan n'est pas reconnue dans la plupart de ces états. Cette question de la reconnaissance était au coeur d'un débat organisé par l'Afdi (Agriculteurs français et développement internationaal) ce vendredi 24 mai sur le salon de l'agriculture Aquitaine, en présence d'acteurs du secteur agricole français et béninois. Retour.

« La question est de savoir qui, aujourd'hui, est paysan : celui qui cultive la terre ou celui qui la possède? » Devant une petite vingtaine de curieux, Toto Bernardin, secrétaire permanent de la plateforme nationale des organisations paysannes du Bénin, pose l'une des questions centrales qui a animé l'échange. Car il y aurait plusieurs « types » d'agriculteurs au Bénin : le fonctionnaire qui investit dans des terres, l'employé qu'il embauche ou celui qui cultive quelques plants pour arrondir ses fins de mois. La majorité des exploitations sont cependant de petites structures familiales. Côté français, Nicolas Bernatas, président des Jeunes agriculteurs d'Aquitaine souligne une inquiétude similaire : « Nous avons peur que de grands groupes achètent nos terres et que l'agriculture ne soit réservée qu'aux personnes qui ont de l'argent pour investir dans le foncier ». Autre problème au Bénin : aucune définition légale du métier n'existant, ces travailleurs de la terre ne bénéficient d'aucune sécurité sociale et n'ont pas accès au crédit bancaire, selon Lionel Guezodje, président de la fédération des unions des producteurs (Fupro) Bénin. « Nous souhaitons une reconnaissance de notre métier pour avoir accès à des droits sociaux mais aussi pour que le poids de notre activité dans l'économie nationale soit reconnu! » glisse-t-il, agacé. L'agriculture représente en effet près de 40% du PIB du Bénin. En Afrique subsaharienne, le secteur agricole emploie 60% des actifs selon le Cirad, le centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement. Parallèlement, une étude menée en 2012 sur près de 8000 familles issues de 7 pays d'Afrique révèle que près de 80% des ménages enquêtés vivent avec moins de deux dollars/personne/jour. Alors que la population d'Afrique subsaharienne devrait doubler d'ici à 2050, les agriculteurs ont pourtant un rôle clé à jouer dans l'économie africaine. De fait, certains pays comme le Bénin ont lancé ces dernières années des actions afin de développer l'agriculture et soutenir les exploitations. Avec plus ou moins de succès.

Un métier dévalorisé réservé aux sans-emploi

Un premier projet a vu le jour entre 1997 et 2003. Son nom révèle à lui seul les failles de son action : le projet d'insertion des sans-emploi dans l'agriculture (Pisea). Ce programme accordait des crédits à des personnes sans emploi souhaitant se lancer dans l'entrepeneuriat agricole. Mais seuls 18% des projets financés par le programme étaient viables en 2004. Euloge Videgla, chef de service au ministère de l'agriculture du Bénin, précise que près de 500 millions de francs CFA n'ont ainsi jamais été remboursés à l'Etat. Pour Lionel Guezodje, ce programme révèle la vision péjorative du métier de paysan, qu'on ne choisirait qu'en dernier recours, faute de mieux, et non pas par vocation, ce qui expliquerait en partie l'échec du programme. Un autre projet, le Padyp (programme d'appui aux dynamiques productives), a été créé en 2009 pour soutenir les conseils aux exploitations familiales mis en place depuis une quinzaine d'années par des ONG. Le représentant du ministère reconnaît toutefois que malgré ces aides, aucune reconnaissance formelle du métier n'existe mais que ces programmes d'actions témoignent d'une certaine visibilité des paysans dans la société béninoise.

Une visibilité insuffisante pour Lionel Guezodje : « Regardez, appuie-t-il en montrant une carte plastifiée, j'ai une carte qui reconnaît que je suis adhérent de la Fupro. Mais moi, personnellement, je n'ai aucune reconnaissance de mon statut en tant que travailleur paysan! » Le combat continue donc pour cet éleveur : "la reconnaissance de la profession permettrait de réserver ce secteur aux professionnels et d'attirer ainsi les jeunes". Selon le Cirad, 330 millions de jeunes Africains (l'équivalent de la population actuelle des Etats-Unis) chercheront un emploi d'ici 2025. La situation est donc urgente.

Elodie Souslikoff
Elodie Souslikoff

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1539
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
LAPRIE | 25/05/2013

A quel titre Bordeaux débat-il de l'agriculture africaine à notre époque ?

Solène Méric | 30/05/2013

Bonjour, Ce débat était organisé par l'AFDI Aquitaine, ce qui explique à la fois le fond et le lieu de cette rencontre. En effet, l'Afdi (Agriculteurs français et Développement International) est une association de solidarité internationale, composée d'agriculteurs français, et donc aussi aquitains, qui s'investissent dans des projets de développement de l'agriculture des pays du Sud. A ce titre, ils organisent des échanges entre professionnels français et étrangers, notamment lors d'évènements agricoles importants dont fait partie le Salon de l'Agriculture de Bordeaux... Pour aller plus loin: www.afdi-opa.org/‎

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -