22/10/14 : Patrick Pouyanné, qui dirige la branche raffinage et chimie de Total, devient directeur général du groupe pétrolier. Thierry Desmarest en assurera la présidence jusqu'en 2015, avant que Patrick Pouyanné prenne le relais et soit nommé PDG.

21/10/14 : Symbole de la lutte contre la colonisation, l'émir Abd El-Kader, qui avait résisté à la conquête de l'Algérie par la France au XIXe siècle, aura une allée à son nom près du château de Pau, où il avait été détenu. Elle sera inaugurée vendredi à 11h30.

21/10/14 : Le débat public prévu au TnBA le 12 novembre prochain avec le philosophe et économiste Frédéric Lordon est annulé, une nouvelle date sera communiquée ultérieurement par le TnBA qui organise cette année la 3ème édition de ses débats publics éclairés cette

21/10/14 : Le dynamisme de la politique menée par le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques en matière de développement local a été récompensé par un prix Territoria d'argent. 32 contrats territoriaux ont en effet été signés pour la période 2013-2016.

20/10/14 : Les élus socialistes et républicains des Pyrénées-Atlantiques refusent de participer à la démarche Pays de Béarn initiée par François Bayrou. Ils estiment qu'il s'agit d'un "repli sur soi" au moment où la coopération entre territoires doit prévaloir.

20/10/14 : Les premières rencontres littéraires organisées du 21 au 23 novembre à Pau dans le cadre d'un événement baptisé "Les idées mènent le monde" auront pour thème le bonheur. De Luc Ferry à Vincent Lindon et Michel Drucker, les invités seront nombreux.

18/10/14 : Hervé Bournoville, sous préfet de l'arrondissement de Nontron, prendra ses fonctions lundi 20 octobre. La cérémonie de son installation débutera à 11 h 30 par un dépôt de gerbe au monument aux morts.

18/10/14 : En raison des conditions météorologiques exceptionnelles, la Ville de Biarritz réouvert le temps du week-end la surveillance de la Grande Plage par les maîtres nageurs sauveteurs

17/10/14 : Les radicaux de gauche réunis à Paris ce 17 octobre ont voté leur maintien dans la majorité gouvernementale ayant obtenu selon Jean-Michel Baylet satisfaction quant au maintien de 52 ou 53 départements ruraux dans la réforme territoriale.

17/10/14 : Le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques organise une journée des volontariats solidaires ce samedi 18 octobre de 10h à 18h à la Caserne de la Nive à Bayonne. L’entrée est libre et gratuite.

17/10/14 : Aujourd'hui 27ème Journée mondiale du refus de la misère. Dans ce cadre-là, à Villeneuve/Lot marche proposée de la mairie à la halle à 18h

16/10/14 : Le Conseil d’administration d’Aquitanis, Office public de l’habitat de la Communauté urbaine de Bordeaux, qui s’est tenu mercredi 15 octobre 2014, a décidé de ne pas augmenter les loyers de ses 17 600 locataires pour l’année 2015.

16/10/14 : Les 13 premiers contrats professionnels pour la réalisation du chantier Lascaux 4 seront signés demain à 15 h à Montignac entre la société Lagarrigue, mandataire du groupement d'entreprises pour la réalisation du macro lot, et le Conseil général.

16/10/14 : La justice a décidé de maintenir en détention l'anesthésiste qui avait été incarcérée après le décès d'une jeune maman, à la maternité d'Orthez. Mise en examen pour homicide involontaire aggravé, elle était ivre lors de l'accouchement.

16/10/14 : L'actrice Marie Dubois est décédée à Lescar, près de Pau. Souffrant de sclérose en plaque, elle avait 77 ans.

15/10/14 : Forte perturbation sur la RN 10, ce mercredi matin au niveau de Gauriaguet, direction Angoulême, une manifestation des agents CGT de la direction des routes voulant alerter les usagers sur « les risques de privatisation du réseau routier national. »

15/10/14 : Le championnat de France de ski alpin et nordique sport adapté fera étape pour la première fois dans les Pyrénées, du 18 au 21 mars 2015, à la station de ski de Gourette (64). Cent cinquante compétiteurs sont attendus pour l'occasion.+ d'info

15/10/14 : La base navale de l'Adour, dissoute à Anglet (64),demeurera un site d'Etat. Elle sera reconvertie en pôle de services regroupant notamment les éléments maritimes de la douane et de la gendarmerie, ainsi que des affaires maritimes.

15/10/14 : La compagnie Volotea a annoncé son intention de relancer sa ligne aérienne vers Lille, au départ de Biarritz, à compter du 25 avril 2015. Deux vols par semaine sont prévus le lundi et le jeudi.

14/10/14 : Des conseils sur la conduite à tenir face à la menace que présente le virus Ebola sont relayés sur le site Internet de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques. + d'info

14/10/14 : Les jeunes agriculteurs de la Dordogne et la FDSEA manifesteront aujourd'hui en fin de matinée devant la direction départementale des Territoires à Périgueux pour protester contre les nouvelles contraintes. Ils déverseront du fumier.

13/10/14 : Les dégâts d'ours représentent toujours moins de 1% de la mortalité totale du bétail qui est estimée en été à 25 000 brebis dans les Pyrénées, indique l'association Adet Pays de l'Ours. L'été dernier, 135 bêtes ont été tuées, et 1 ruche détruite.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/10/14 | La ville de Pau gâtée par le Tour de France 2015

    Lire

    Josy Poueyto, première adjointe au maire de Pau, et considérée comme "Mme Tour de France" dans la cité béarnaise, avait raison de dire que sa ville serait gâtée par la grande boucle en 2015. Arrivant de Vannes le lundi 13 juillet, le peloton y passera une journée de repos avant de disputer l'étape entre Tarbes et la Pierre-Saint-Martin le jour de la fête nationale. Les coureurs partiront ensuite de Pau le mercredi 15 juillet pour une nouvelle étape dont l'arrivée aura lieu à Cauterets, dans les Hautes-Pyrénées.

  • 22/10/14 | Le GIP Littoral se penche sur l'héritage de la MIACA

    Lire

    Le GIP Littoral Aquitain vient de signer une Convention Industrielle de Formation par la Recherche avec le laboratoire public de recherche Aménagement, Développement, Environnement, Santé et Sociétés en vue de la rédaction et de la présentation d'une thèse visant à synthétiser les actions, les résultats et l’héritage de la MIACA (Mission Interministérielle pour l’Aménagement de la Côte Aquitaine). Celle-ci avait eu de 1967 à 1988, à définir l’aménagement touristique du littoral aquitain qui le marque encore largement dans sa configuration actuelle. Ce projet «Héritage MIACA», sera le premier du genre.

  • 21/10/14 | Une différence de prix de 53% pour un même panier en Aquitaine

    Lire

    Le comparateur de drives et de supermarchés en ligne Shoptimise.fr a relevé un écart de prix de 53% en Aquitaine pour un même panier de courses contenant de la lessive, du papier toilette, du liquide vaisselle, des sacs poubelle, un pack d'eau et un produit lave-vaisselle. L'étude a concerné 1910 points de distribution drive et livraison à domicile. Le panier le plus cher a été relevé à Caudéran (30,64€) et le moins cher à Villenave d'Ornon (20,09 €). Soit une différence de 53% entre les deux.

  • 21/10/14 | De nouveaux tests salivaires pour dépister la prise de stupéfiants

    Lire

    La Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) a annoncé aujourd'hui la mise en place d'une nouvelle technique de tests salivaires de détection de drogue dans dix départements dont la Gironde, à partir du 1er décembre prochain. 200 conducteurs volontaires seront sollicités pour une opération qui vise à "faciliter la procédure". Si les tests sont concluants, la nouvelle technique, expérimentée jusqu'en janvier 2015, pourrait se généraliser. En 2013, sur 144 000 tests anti-drogue effectués, 48 000 se sont révélés positifs.

  • 21/10/14 | Débat Public du 12 novembre annulé au TnBA.

    Lire

    Le débat public prévu initialement dans la Grande salle Vitez du TnBA le 12 novembre prochain avec le philosophe et économiste Frédéric Lordon est annulé, une nouvelle date sera communiquée ultérieurement par le TnBA. S'ajouteront alors à cet évènement trois autres dates de débats publics qui fêtent, cette saison 2014-2015, leur 3ème édition éclairée par les mots de Paul Valéry, "Il faut tenter de vivre!".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Colloque aqui.fr le 3 octobre à Cenon

Les spéciaux d'Aqui


Colloque aqui.fr le 3 octobre à Cenon

Paysans d'Afrique : la difficile reconnaissance d'un métier en débat à Bordeaux

25/05/2013 | La discussion a réuni des acteurs du secteur agricole autour de la question cruciale de la place du paysan dans la société et l'économie africaine.

L'Afdi a organisé un débat sur la reconnaissance du statut de paysan en Afrique

Alors que l'agriculture est un des plus gros employeurs de l'Afrique subsaharienne, la profession de paysan n'est pas reconnue dans la plupart de ces états. Cette question de la reconnaissance était au coeur d'un débat organisé par l'Afdi (Agriculteurs français et développement internationaal) ce vendredi 24 mai sur le salon de l'agriculture Aquitaine, en présence d'acteurs du secteur agricole français et béninois. Retour.

« La question est de savoir qui, aujourd'hui, est paysan : celui qui cultive la terre ou celui qui la possède? » Devant une petite vingtaine de curieux, Toto Bernardin, secrétaire permanent de la plateforme nationale des organisations paysannes du Bénin, pose l'une des questions centrales qui a animé l'échange. Car il y aurait plusieurs « types » d'agriculteurs au Bénin : le fonctionnaire qui investit dans des terres, l'employé qu'il embauche ou celui qui cultive quelques plants pour arrondir ses fins de mois. La majorité des exploitations sont cependant de petites structures familiales. Côté français, Nicolas Bernatas, président des Jeunes agriculteurs d'Aquitaine souligne une inquiétude similaire : « Nous avons peur que de grands groupes achètent nos terres et que l'agriculture ne soit réservée qu'aux personnes qui ont de l'argent pour investir dans le foncier ». Autre problème au Bénin : aucune définition légale du métier n'existant, ces travailleurs de la terre ne bénéficient d'aucune sécurité sociale et n'ont pas accès au crédit bancaire, selon Lionel Guezodje, président de la fédération des unions des producteurs (Fupro) Bénin. « Nous souhaitons une reconnaissance de notre métier pour avoir accès à des droits sociaux mais aussi pour que le poids de notre activité dans l'économie nationale soit reconnu! » glisse-t-il, agacé. L'agriculture représente en effet près de 40% du PIB du Bénin. En Afrique subsaharienne, le secteur agricole emploie 60% des actifs selon le Cirad, le centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement. Parallèlement, une étude menée en 2012 sur près de 8000 familles issues de 7 pays d'Afrique révèle que près de 80% des ménages enquêtés vivent avec moins de deux dollars/personne/jour. Alors que la population d'Afrique subsaharienne devrait doubler d'ici à 2050, les agriculteurs ont pourtant un rôle clé à jouer dans l'économie africaine. De fait, certains pays comme le Bénin ont lancé ces dernières années des actions afin de développer l'agriculture et soutenir les exploitations. Avec plus ou moins de succès.

Un métier dévalorisé réservé aux sans-emploi

Un premier projet a vu le jour entre 1997 et 2003. Son nom révèle à lui seul les failles de son action : le projet d'insertion des sans-emploi dans l'agriculture (Pisea). Ce programme accordait des crédits à des personnes sans emploi souhaitant se lancer dans l'entrepeneuriat agricole. Mais seuls 18% des projets financés par le programme étaient viables en 2004. Euloge Videgla, chef de service au ministère de l'agriculture du Bénin, précise que près de 500 millions de francs CFA n'ont ainsi jamais été remboursés à l'Etat. Pour Lionel Guezodje, ce programme révèle la vision péjorative du métier de paysan, qu'on ne choisirait qu'en dernier recours, faute de mieux, et non pas par vocation, ce qui expliquerait en partie l'échec du programme. Un autre projet, le Padyp (programme d'appui aux dynamiques productives), a été créé en 2009 pour soutenir les conseils aux exploitations familiales mis en place depuis une quinzaine d'années par des ONG. Le représentant du ministère reconnaît toutefois que malgré ces aides, aucune reconnaissance formelle du métier n'existe mais que ces programmes d'actions témoignent d'une certaine visibilité des paysans dans la société béninoise.

Une visibilité insuffisante pour Lionel Guezodje : « Regardez, appuie-t-il en montrant une carte plastifiée, j'ai une carte qui reconnaît que je suis adhérent de la Fupro. Mais moi, personnellement, je n'ai aucune reconnaissance de mon statut en tant que travailleur paysan! » Le combat continue donc pour cet éleveur : "la reconnaissance de la profession permettrait de réserver ce secteur aux professionnels et d'attirer ainsi les jeunes". Selon le Cirad, 330 millions de jeunes Africains (l'équivalent de la population actuelle des Etats-Unis) chercheront un emploi d'ici 2025. La situation est donc urgente.

Elodie Souslikoff
Elodie Souslikoff

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1588
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
LAPRIE | 25/05/2013

A quel titre Bordeaux débat-il de l'agriculture africaine à notre époque ?

Solène Méric | 30/05/2013

Bonjour, Ce débat était organisé par l'AFDI Aquitaine, ce qui explique à la fois le fond et le lieu de cette rencontre. En effet, l'Afdi (Agriculteurs français et Développement International) est une association de solidarité internationale, composée d'agriculteurs français, et donc aussi aquitains, qui s'investissent dans des projets de développement de l'agriculture des pays du Sud. A ce titre, ils organisent des échanges entre professionnels français et étrangers, notamment lors d'évènements agricoles importants dont fait partie le Salon de l'Agriculture de Bordeaux... Pour aller plus loin: www.afdi-opa.org/‎

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -