13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Petits élus contre grands élus : la LGV aiguise l'identité et soulève la question du développement du pays basque

05/01/2010 |

Didier Borotra - Maire de Biarritz

"Petits élus contre grands élus" ? La fracture serait-elle consommée avec de réelles conséquences sur la capacité du pays basque à s'entendre sur la nécessité de la création entre Bayonne et l'Espagne d'une ligne nouvelle, partie intégrante de la LGV Bordeaux-Madrid ? A écouter le ton des propos du maire d'Ascain (lire par ailleurs) on pourrait le croire. La réalité mérite quelques explications et participe d'un clivage classique entre les communes à dominante rurale tournées vers le pays basque intérieur et l'agglomération. Au sein du BAB les élus, moins directement concernés par l'impact environnemental du tracé de la LGV, n'en sont pas moins très impliqués et raisonnent « développement économique ». Exemple avec Didier Borotra.

Le sénateur maire de Biarritz, avec l'habileté qu'on lui connaît, livre une analyse socio-politique qui a le mérite d'aider à comprendre la nature de la tension que connaît le pays basque, à l'idée de la création d'une ligne TGV nouvelle.

A trois heures des deux grandes capitales
« La réalité c'est que nous sommes face à des difficultés plus ou moins objectives. Le train c'est en effet le moyen de transport de l'avenir, l' autoroute est saturée ; on l'agrandit avec une voie de plus et déjà on sait qu'elle sera encoresaturée; on est dans une logique de folie
L'enjeu majeur pour nous c'est d'être à 3h des deux grandes capitales, Paris et Madrid. Un autre enjeu d'importance c'est d'utiliser la ligne actuelle pour fairedemain une liaisonde type « train tram » entre Bayonne et Saint Sébastien, une eurocité de 600.000 habitants, de la taille de l'agglomération bordelaise.Ce rappel fait, en manière de prospective, à l'horizon 2020 et au-delà, Didier Borotra creuse les raisons de fond qui rendent compte, à ses yeux, « du malaise actuel entre un Pays basque intérieur qui perd de son dynamisme et une agglomération côte basque qui ne cesse de se développer. » Songez, remarque t'il, qu'en dix ans, de 1999 à 2009, l'attractivité de la côte aidant, le nombre des résidents secondaires, à Biarritz, est passé de 6.000 à 9.300. Et d'ajouter: «Beaucoup de gens du pays basque intérieur ont peur d'être emportés par le torrent de la modernité et les éléments les plus basquisants ont tendance à aiguiser cette peur.

La LGV : un élément de "défense identitaire"
Une réaction du genre : c'est nous qui allons payer le développement de ces messieurs... On fait, de cette LGV, un élément de défense identitaire sur le thème bien connu : le pays basque n'est pas à vendre. On n'a pas besoin des autres pour vivre : c'est une très grave faute contre l'esprit. » Les choses sont dites. Et le maire de Biarritz de rappeler que le pays basque et le TGV ont une histoire tourmentée depuis que Jacques Valade, alors président du Conseil régional d'Aquitaine, avait affirmé lors d'une réunion à Arcangues, qu'il n'y passerait jamais de ligne nouvelle. « Aujourd'hui il faut rétablir le dialogue, le contact, comprendre que les petites communes se défendent pour ne pas être balafrées, améliorer encore les propositions, s'éloigner un peu de l'agglomération entre Bayonne et Hendaye... »

Michèle Alliot-Marie et "son sanctuaire"
Quant à Jean Grenet, le maire de Bayonne qui est en première ligne en tant que président de la communauté d'agglomération, c'est peu de dire que comme son collègue de Biarritz il a accueilli avec un étonnement désolé les déclarations répétées de la dame de Saint-Jean-de-Luz.Michèle Alliot-Marie, ici et là, est montrée du doigt à force de vouloir protéger « son sanctuaire électoral » Non seulement, la ministre alors en poste à l'intérieur,avait ordonné l'arrêt des études mais, faisant fi des rappels à l'ordre dés élus bordelaiset Aquitains, Alain Juppé et Alain Rousset et du soutien de Nicolas Sarkozy à la LGV, elle a récidivé. Depuis qu'elle occupe le poste de Garde des Sceaux. Et elle l'a fait, en rupture avec le député qui lui a succédé, Daniel Poulou, considérant qu'une nouvelle ligne s'imposait d'autant moins que le trafic fretà travers la frontière avait vocation à passer du côté du Béarn, depuis Saragosse. Un débat, on le verra qui ne peutquand même être balayé d'un revers de main.

François Fillon à Jean Grenet : la France est engagée à l'égard de l'Espagne
Jean Grenet, lui, a appelé à la rescousse le premier ministre. François Fillon dans un courrier en date du 4 décembre dernier lui écrit : « la France s'est engagée envers l'Espagne, de manière réitérée et au plus haut niveau de l'Etat à apporter la grande vitesse à la frontière franco-espagnole sur le corridor atlantique, à l'horizon 2020. Une section internationale entre Dax et Vitoria aainsi été définie entre nos deux pays pour une avancée coordonnée des projets. Je vous confirme que les études ainsi que les concertations, actuellement conduites par Réseau Ferré de France, relatives à la définition du fuseau de la nouvelle ligne entre la France et l'Espagne seront poursuivies afin de préparer la mise à l'enquête publique du projet à l'horizon 2.011. Cette ligne nouvelle permettra de répondre, le moment venu, à la saturation de la ligne existante. »

Partager sur Facebook
Vu par vous
497
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -