aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

20/07/16 : Fierté pour le Comité régional Olympique et Sportif d'Aquitaine: 31 sportifs licenciés et 19 sportifs originaires de la Nouvelle-Aquitaine représenteront la France aux Jeux Olympiques (5-21 août) et Paralympiques (7-18 septembre) de Rio au Brésil!

19/07/16 : Le jury de la 23ème édition du Concours National de la Création d'Entreprises Agroalimentaires organisé depuis 1994 par Agropole se réunira le lundi 26 septembre prochain dans les salons du Sénat à Paris pour désigner ses lauréats.

19/07/16 : 1ère Nuit de la Noisette organisée par la Maison de la noisette le lundi 25 juillet à partir de 18h30 à Lacépède (47). Au programme : découverte de la ferme, casse-croûte paysan saveurs noisettes et balade nocturne sensorielle et contée

19/07/16 : Le cinéma Les Montreurs d’Images à Agen propose Les Cinestivales : 1 film + 1 apéro-mix, jeudi 21 juillet. Au programme, à 18h30, la projection de « Paco De Lucia, légende du flamenco » et à 20h un Apéro-mix au bar et dans la cour du cinéma.

16/07/16 : A Périgueux, le bâtiment syndicat départemental de l'énergie de la Dordogne restera illuminé aux couleurs du drapeau français en hommage aux familles et aux victimes de l'attentat de Nice pendant une semaine.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/07/16 | Création de l’Atlas des paysages de Lot-et-Garonne

    Lire

    « Sa version numérique constitue une mine d’informations très riche sur les paysages de notre quotidien. Ce document est le résultat, d’abord d’un important travail bibliographique, puis de terrain et, enfin, d’analyse. L’atlas participe à l’affirmation de la reconnaissance d’une identité plurielle de paysages, façonnant une mosaïque propre au Lot-et-Garonne. » Pierre Camani président et sénateur de Lot-et-Garonne. A consulter sur : https://atlaspaysages.lotetgaronne.fr/

  • 22/07/16 | Une rallonge de 27M€ pour la Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le cadre des contrats de plan Etat-Régions, afin de tenir compte des nouveaux périmètres régionaux, l'Etat après échanges avec la Région va débloquer une enveloppe de 27M€ supplémentaires pour conforter des opérations "particulièrement stratégiques pour une plus grande cohésion de la Nouvelle-Aquitaine": la mise à 2x2 voies de la RN 141 entre Exideuil-Roumazières-Chasseneuil en Charente, la modernisation de la ligne ferroviaire Nantes-Bordeaux, le développement du Campus de génie civil d’Egletons en Corrèze et de l’Ecole nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique à Poitiers.

  • 21/07/16 | L'Agglo Côte basque Adour vote l'intégration de Tarnos

    Lire

    Lors de sa dernière réunion, l'ACBA a quasiment plébiscité l'intégration de la ville du Seignanx et voisine de Tarnos, par 21 voix, 1 abstention et 1 refus de participer au vote. Un vote qui a provoqué un débat nourri et tendu sur fond de l'intercommunalité unique. EPCI rejetée par cinq des six maires de cette agglo Côte basque Adour et hyper représentée dans cette assemblée. Si pour le maire de Biarritz cette arrivée dictée par un bassin de vie naturel, enrichirait le nouveau territoire, pour le maire de Boucau il s'agit simplement du sens de l'histoire.

  • 21/07/16 | TER : les usagers dédommagés en septembre

    Lire

    En raison d'importants mouvements sociaux dans les Ter en mai et juin derniers, le plan de transport des Ter en Nouvelle-Aquitaine a été très impacté, avec au plus fort de la crise, plus de 35% des Ter supprimés. Des suppressions s'ajoutant à celles intervenues depuis février sur certaines lignes en raison du manque de conducteurs. En guise de dédommagement, et à la demande de Renaud Lagrave, vice-président du Conseil régional en charge des infrastructures, des transports et des mobilités, SNCF Mobilités accorde pour le mois de septembre, une réduction de 30% aux abonnés annuels et mensuels des réseaux Ter de la région.

  • 20/07/16 | 750 000€ pour la filière gras

    Lire

    Le 11 juillet, le Conseil régional a débloqué 750 000€ en faveur des entreprises de la filière gras, touchées par la crise aviaire. Une somme issue de l'enveloppe de 15M€ promise par Alain Rousset à la mi-fevrier, en même temps que la création d'un comité de suivi sur ces mesures d'accompagnements. Celles-ci ciblent le financement des investissements de biosécurité dans les exploitations, la prise en charge de la formation des salariés et des agriculteurs dans le cadre de procédures d'activités partielles, et l'accompagnement au cas par cas des entreprises les plus fragilisées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Aqui.fr au Salon de l'agriculture de Bordeaux-Lac

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au Salon de l'agriculture de Bordeaux-Lac

Pierre Corre décline la truffe du Périgord sous toutes ses formes

15/12/2013 | A l'auberge de la Truffe, à Sorges, le diamant noir est au coeur d'un art de vivre.

Pierre Corre chef à l'auberge de la Truffe à Sorges

La truffe noir du Périgord agrémente tout ce qui est à son contact. Ces qualités organoleptiques, ainsi que sa rareté, font de la truffe l’une des denrées alimentaires les plus chères au monde. En Dordogne, il n’y a pas un bon repas festif sans truffe. À l'Auberge de la Truffe, ce « champignon » est une pièce maîtresse de toute une tradition culinaire et surtout l'objet d'une passion ! Cette passion est partagée par Jacqueline Leymarie, la maîtresse des lieux et son cuisinier Pierre Corre depuis trente ans.

Depuis 1983, l'Auberge de la Truffe est devenue une institution culinaire autour du diamant noir du Périgord. Jacqueline Leymarie, la maîtresse des lieux a créé un établissement dédiée à ce produit phare de la gastronomie périgourdine. Depuis trente ans, elle partage cette passion pour la tuber melanosporum avec son chef Pierre Corre.  Il cuisine des recettes authentiques aux riches parfums du terroir, du gibier, du foie gras bien sûr, de la canard sous IGP ( identification géographique protégée) issu des meilleurs élevages du Périgord et bien sur la tuber melanosporum. "La truffe, j'allais en chercher quelques jours avant Noël avec ma grand-mère. Je la regardais agrémenter ses pâtés avec quelques fines lamelles de mélano. "C’est un produit noble, à la fois fragile et subtil, qu’il ne faut pas trop travailler. Au fil des années, elle m’a beaucoup appris et j’ai beaucoup appris avec elle." A partir de début décembre, mais surtout en janvier- février lorsqu'elle a davantage d'arôme, Pierre  Corre l’achète au nez auprès de producteurs locaux : je la sens, l’odeur, le parfum, je ne me trompe pas. Ensuite, je passe un petit coup de canif pour vérifier qu’elle ne soit pas gelée, ou qu’elle n’a pas de défaut, de tâches, surtout en période de grand froid. Une belle truffe a un noir profond.» Pour composer plats et recettes, l’établissement, achète chaque année, 150 kilos de tuber melanosporum, un véritable investissement. Toute l’année, l’Auberge de la truffe propose un menu truffes au prix de 110 euros. Il contribue depuis sept ans à la renommée de la maison où l’accueil et le sourire prime. «Nous avons à la fois des clients locaux pour qui ce menu est un cadeau offert pour un événement particulier et une clientèle internationale. Ces convives viennent de loin découvrir ce qu’est le produit, souligne le chef. L'établissement organise aussi des stages culinaires autour de la truffe et du canard sur une journée ou un week -end. 

Saveurs Magret Rossinide fête

Inutile d'aller chercher midi à quatorze heures pour honorer ce champignon mythique. Les plats éternels à Sorges sont l'omelette à la truffe, les œufs brouillés, le magret de canard façon Rossini ou à sabayon à la truffe. Avec l'expérience, Pierre Corre a développé une grande diversité de recettes, sachant faire preuve d’innovation. «Il y a les incontournables, bien sûr, mais j’essaie de faire évoluer ma carte en fonction des saisons. En période estivale, j’utilise un peu de truffe blanche, moins noble, mais dont la saveur s’approche davantage de celle d’un champignon. Grâce à la surgélation, nous pouvons travailler la truffe toute l’année. Et de mi -décembre à fin février, j’ai la chance de l’acheter fraîche. J’aime marier la tuber melanosporum avec une salade de  ris de veau. Il propose aussi des desserts plus légers,   un sabayon ou une île flottante. » En cette période dechasse, le chef travaille davantage le gibier dont une recette delièvre à la royale dont il a seul le secret. Pour les fêtes, il propose un tournedos lardé à l'écume de truffe, un dessossé de Garenne  à la truffe Mélano. Pour le menu de la Saint Sylvestre, déjà complet, il prépare une oie blanche à la royale à purée de truffes.

Voici son menu du déjeuner de NoëlConsommé en croûte.
Tatin de foie gras aux pommes Granny Smith
Duo Terre et Mer ( ris de veau et Saint Jacques).
Tournedos lardé à l'écume de truffe
ou Chapon aux deux cuissons
ou Dessossé de Garenne  à la truffe Mélano.
Croquant de trappe aux noix d'Echourgnac, méli-mélo de jeunes salades
Surprises du pâtissier avec sa coupe de champagne.

L'auberge de la Truffe

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
551
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -