Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

02/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni ce jour les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Ce mercredi Jean-René Etchegaray en présentera les pistes.

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Les spéciaux d'Aqui


Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Pierre Hurmic déjoue les pronostics: l'attente et l'émotion de son équipe

29/06/2020 | Les élections municipales du 28 juin 2020 ont vu la victoire de Pierre Hurmic. Pour la première fois en 73 ans la mairie de Bordeaux ne restera pas à droite.

Soirée électorale 2020

La soirée du dimanche 28 juin 2020 a été riche en rebondissements, alors que l’alliance entre Nicolas Florian, maire sortant de Bordeaux et Thomas Cazenave, candidat LREM, promettait de pérenniser la place de la droite au Palais Rohan, c’est finalement Pierre Hurmic, le candidat de la liste « Bordeaux respire » qui arrive en tête des suffrages.

Après 73 ans d’hégémonie sur la ville de Bordeaux, la droite cède sa place à la mairie pour les 6 prochaines années. Alors que la soirée électorale débute doucement à la permanence de campagne de Pierre Hurmic, au 46 rue des Trois Conils, les colistiers du candidat écologiste se sont rassemblés et ils attendent fébrilement les résultats. Les bureaux de vote ne sont pas encore fermés, mais déjà à 19h15 ils sont une petite dizaine à se rassembler devant les locaux du candidat. De son côté le maire sortant de Bordeaux est encore au Palais Rohan entouré de ses colistiers et de Thomas Cazenave. Ils seront rejoints quelques minutes plus tard par Alain Juppé, l’ancien maire de Bordeaux venu soutenir la liste de son successeur.

 

Soirée électorale 2020

Un taux de participation très bas

Pour Claudine Bichet, colistière de Pierre Hurmic, les premiers chiffres de participation sont inquiétants, « les chiffres de l’abstention sont particulièrement haut et cela montre le peu d’électeurs qui se sont sentis concernés par cette élection et par le fonctionnement démocratique en général ». Le taux de participation est effectivement particulièrement faible puisqu’à 17h les bureaux de vote enregistraient 31,6 % de participation. En plus du faible nombre de personnes qui se sont déplacées vers les urnes, la colistière tient à rappeler le contexte particulier de cette campagne qui a pris fin et la colère est toujours forte dans le camp du candidat écologiste: « il y a eu un problème d’équité durant le confinement, on peut parler du supplément de Sud-Ouest ou encore de la communication sur les procurations de la part de la mairie ».

Les inquiétudes, les doutes et la colère n’empêchent pourtant pas quelques bordelais de se rassembler au pied de la permanence du candidat après la fermeture des bureaux de vote à 20h, certains portent des tee-shirts à l’effigie de « Bordeaux respire » et ils tentent de glaner quelques renseignements sur l’issue du scrutin qui semble pour le moins incertaine. En effet, les premiers bureaux de vote annoncent un résultat très serré, mais les sympathisants ne souhaitent pas s’emballer, ils ont le souvenir amer du premier tour ou l’espace de quelques dizaines de minutes Pierre Hurmic était annoncé en tête.

« Cela fait 20 ans que j’attends de voir enfin un changement à la mairie » 

Vers 20h45 Stéphane Pfeiffer, colistier aux côtés de Pierre Hurmic, sort des locaux du candidat écologiste, « c’est très serré pour le moment » annonce-t-il fébrile « mais on espère ». Alors que les sondages plaçaient la liste d’Union pour Bordeaux de Nicolas Florian et de Thomas Cazenave en tête avec 49 % des intentions de vote contre 40 % pour Pierre Hurmic, le résultat semble très indécis et les sympathisants commencent à se rassembler en nombre devant la permanence. Comme pour confirmer l’espoir de victoire du candidat de la liste « Bordeaux respire », le bureau de vote de la mairie est à la faveur de Pierre Hurmic avec 112 voix pour sa liste contre 82 pour l’Union pour Bordeaux et 14 pour Bordeaux en Lutte, la liste de Philipe Poutou. 

 Soirée électorale 2020

 

Quelques minutes après vers 21h des sourires commencent à poindre sur les visages des militants et des partisans de Pierre Hurmic, les premières tendances donneraient le candidat écologiste en tête avec 46,8 % des suffrages. Marie, sympathisante écologiste ne peut plus retenir ses larmes: « je suis très émue cela fait 20 ans que je suis bordelaise et que j’attends de voir enfin un changement à la mairie » assure-t-elle. Ce sont maintenant plus d’une centaine de personnes qui se sont massées dans l’étroite rue des Trois Conils et qui commencent à se congratuler. Il faut attendre 22h pour entendre la première salve d’applaudissements et des cris de joie retentir. Même si ce n’est pas encore officiel, les partisans en sont convaincus, Pierre Hurmic sera bel et bien le premier maire de gauche depuis 73 ans.

L’ambiance commence doucement à monter alors que la foule de plus en plus nombreuse se tient prête à accueillir avec ferveur le nouveau maire de Bordeaux. Solène fait partie de ces personnes rassemblées devant le QG de campagne de Pierre Hurmic pour ce qu’elle qualifie de « soirée historique », « je suis très contente parce que je crois en Pierre, il a réussi à rassembler les Bordelais autour de son projet et ce n’était pas gagné ».

 

Soirée électorale 2020

 

« Je serai un maire à plein temps »

 De son côté, Nicolas Florian à choisi de s’exprimer devant les caméras et le ton est amer, « Je suis triste. C’est une soirée difficile, mais j’ai une pensée aussi pour Alain Juppé qui était avec nous et qui était ému lui aussi. C’est une nouvelle page qui est entrain de s’écrire pour Bordeaux, l’élection est acquise pour M. Hurmic et je tiens à le féliciter lui et son équipe. Je ne baisserai pas les bras, nous siégerons avec dignité lors du prochain conseil municipal ».

Le maire sortant laisse donc sa place et c’est le moment que choisit Pierre Hurmic pour quitter sa permanence et se rendre à l’Hôtel de Ville pour s’exprimer pour la première fois depuis son élection. Au moment de sa sortie, il est chaleureusement acclamé par les nombreux sympathisants rassemblés devant ses locaux de campagne, tous le suivent donc dans un cortège improvisé vers le Palais Rohan. Les quelques centaines de mètres séparant ses locaux de la mairie sont particulièrement longs puisque l’attroupement est dense autour du nouveau maire. Après une dizaine de minutes à fendre la foule, lui et ses colistiers arrivent enfin dans la cour de l’Hôtel de Ville où il prend la parole: « vous avez déjoué les sondages, vous avez fait mentir les pronostics, vous avez porté au Palais Rohan une équipe nouvelle, une équipe qui va réussir la transition écologique de cette ville de Bordeaux dans un esprit de justice sociale, car c’est en engagement que nous avons pris pendant la campagne. Je serai un maire à plein temps. Les Bordelais le méritent, je ne les décevrai pas ». Chacune de ses phrases est entrecoupée de cris de joie et le discours de Pierre Hurmic prend fin alors qu’une foule toujours aussi dense le suit jusqu’à son QG de campagne au son des « On a gagné ».

Clément  Bordenave
Clément Bordenave

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6914
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -