aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

26/05/16 : Ce matin, prologue à la manifestation de protestation contre la loi El Khomri, une centaine de militants de la CGT ont bloqué le port de Bayonne avant de rejoindre la manifestation pour asphyxier le rond point Saint- Léon, axe stratégique de la ville

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Aqui.fr au Salon de l'agriculture de Bordeaux-Lac

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au Salon de l'agriculture de Bordeaux-Lac

Pour les fêtes, entre caviar et saumon, Delpeyrat se jette à l’eau !

14/12/2012 | Entre foie gras, saumon fumé et caviar, Delpeyrat et Comtesse du Barry déploient une palette de saveurs haut de gamme pour les fêtes.

Delpeyrat se lance dans le caviar pour les fêtes 2012

Références de la gastronomie du Sud-ouest, les produits Delpeyrat seront présents sur de nombreuses tables de fête de fin d’année. Que ce soit à travers ses nombreuses recettes de foie gras en bloc, entier, cru ou en conserve ou avec quelques tranches de son jambon de Bayonne, la marque s’affiche comme un incontournable des fêtes de fin d’année. Mais au-delà de ces produits qui résonnent terroir et tradition du Sud ouest, Delpeyrat se lance cette année dans deux nouveaux produits festifs: le saumon fumé, via la marque Comtesse du Barry, et le Caviar. Un clin d’oeil terre et mer que les belles tables ne refuseront pas.

Caviar et Saumon fumé, voilà deux nouvelles aventures gastronomiques dans lesquelles Delpeyrat se lance pour ces fêtes de fin d’année. Objectif affiché pour Thierry Blandinières, le PDG de la marque : « permettre une montée en gamme de l’ensemble des produits Delpeyrat». Ici, soyons honnêtes, on vise le très haut de gamme, sans perdre de vue le savoir-faire traditionnel. Luxe et savoir-faire voilà ce qui caractérise la saumonerie Saint-Férréol rachetée il y a quelques mois par le groupe Delpeyrat. « C’est une petite entreprise de saumon en Auvergne grâce à laquelle nous allons apprendre le métier par le haut, car les produits Saint-Férréol sont très qualitatifs » insiste Thierry Blandinières. Si les produits sont pour l’heure commercialisés sous la marque Comtesse du Barry, l’objectif pour le PDG est bien de «développer cette production de saumon et aller à terme vers l’industrialisation et toucher la GMS». En attendant donc exclusivement sur internet ou via la vente par correspondance que vous pourrez vous approvisionner. 

Caviar Baeri et perles de Beluga 

La boîte de 25 grammes de caviar, selon Delpeyrat (40 €)


Autre grande nouveauté au sein du groupe Delpeyrat : le caviar. Les premières références de la marque sont commercialisées depuis mi-novembre. Particularité de ce caviar : il est non seulement français, mais mieux encore, il est produit à Neuvic en Dordogne. Dans la jolie boîte métallique ronde qui lui sert d’écrin, il associe les grains roulants et fermes du caviar Baeri à quelques perles de Beluga, la plus prestigieuse des variétés d’Esturgeon… Là encore Delpeyrat affiche son objectif : devenir le leader du caviar en grande et moyennes surface. En attendant la marque travaille encore la rareté puisqu’en perspective des fêtes 2012, seuls les magasins Cora ont l’exclusivité de la commercialisation. Une exclusivité que regretteront les gourmands Aquitains puisqu le magasin le plus proche de nous est implanté à Limoges…

Quant au foie gras, bien sûr, il n’est pas oublié. Un retour aux sources est même à l’œuvre avec le développement d’une gamme « Périgord », berceau de la marque Delpeyrat il y a un peu plus d'un siècle. Et le plus périgourdin des Foies gras de cette gamme «Périgord» n’est autre que «Le bloc de foie gras de canard du Périgord et son cœur de truffe»… Une entrée raffinée qui impressionnera plus d’un gourmand !

Solène Meric
Solène Meric

Crédit Photo : Delpeyrat

Partager sur Facebook
Vu par vous
381
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Six | 15/12/2012

Considérant que le caviar de Neuvic n'est couvert par aucune labellisation (IGP,...)et que cette pisciculture ne sera pas totalement opérationnelle avant 4 ans, qu'est-ce qui prouve que ces caviars seront d'origine française? Faut-il s'attendre à des opérations de rempotages de caviars achetés en boîtes mères à l'étranger?

jolivet | 16/12/2012

Pendant ce temps, Labeyrie propose le premier caviar remboursable...si insatisfait!

2vertange | 19/09/2013

Perle de béluga : caviar de huso huso de la mer Caspienne ou pur concept marketing ? Le premier n'est plus légalement exporté, le second définirait la sphérification chimique de quelque chose avoisinant ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -

Une nouvelle instance pour (ré)inventer l'agriculture

La  première conférence permanente de l'agriculture s'est déroulée au Salon de l'agriculture de Bordeaux le 17 mai 2016

18/05/2016 Si la première conférence permanente de l'agriculture a permis la présentation du premier baromètre régional d'opinion du grand public et des agriculteurs sur l'agriculture, elle a été l'occasion ce 17 mai, au Salon de l'Agriculture, d'engager un travail prospectif sur l'agriculture de demain. Ouverte par le Président de la Région Alain Rousset, rappelant ses grandes ambitions concernant cette nouvelle structure, elle a donné lieu a deux tables rondes, avec pour thème central et commun l'innovation en agriculture.