15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Pour un classement du site de la Bataille de Castillon

16/07/2014 | L’association « la Bataille de Castillon » demande la protection du site de la dernière bataille de la guerre de Cent Ans pour préserver ce lieu de mémoire.

Bataille de Castillon

Le site historique de la Bataille de Castillon va-t-il être classé? Plus de 560 ans après la dernière bataille de la Guerre de Cent Ans, le camp français fortifié reste parfaitement visible sur les vues aériennes, entre Lidoire et Dordogne. L'association de "La Bataille de Castillon" souhaite le protéger pour l'avenir et a déposé une demande en ce sens. Elle a lancé à quelques kilomètres de là, il y a 38 ans la reconstitution historique de la fameuse bataille, devenue le plus grand spectacle d'Aquitaine. 12 représentations en 2014: 18,19,25,26 juillet et 1,2,7, 8,9,14,15,16 août.

La Bataille de Castillon demeure dans l’inconscient collectif comme celle qui a mis fin à la Guerre de Cent Ans. Un événement considérable pour la France et l’Angleterre, et bien plus encore pour l’Aquitaine ! Faut-il donc préserver le site historique de cette fameuse bataille, qui par miracle demeure pratiquement à l’identique aujourd’hui encore, plus de cinq siècles et demi après la victoire des artilleurs de Jean Bureau face aux fantassins et à la cavalerie de Sir Talbot ? Deux demandes de protection du site C'est en tout cas ce que souhaitent les passionnés de l'Association de la Bataille de Castillon. Pour éviter toute incertitude l'Association, soutenue par des élus locaux, a déposé non pas une mais deux demandes de protection du site auprès de deux directions régionales:

- la DRAC: Direction Régionale des Affaires Culturelles (ministère de la Culture et de la Communication) en vue de la protection des restes du camp français et des éventuels objets mis à jour.
-  la DREAL : Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement d’Aquitaine (Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie) en vue de la protection du paysage de la bataille et du lieu de mémoire.

Le plus grand spectacle d'AquitaineL’association est déjà à l’origine, en 1977, à une portée de canons du champ de bataille de 1453, du spectacle « la Bataille de Castillon », devenu aujourd’hui le plus grand spectacle d’Aquitaine.

Il s’agissait pour ces passionnés d’histoire et d’épopées médiévales de faire mieux connaître cette victoire française qui rendait l’Aquitaine au royaume de France, après trois siècles de gouvernance anglaise dessinant la carte de la France que nous connaissons aujourd’hui. Un site préservéLe lieu où se déroula l’affrontement est parfaitement identifié, à 1,8 km de Castillon-la-Bataille, en bord de Dordogne, en face du Pas de Rauzan, sur le territoire actuel de la commune de Lamothe-Montravel. Après 560 ans, le champ de bataille reste presque intact ! Le paysage demeure quasiment inchangé, très peu de bâtiments y ont été construits, ce terrain situé entre la Lidoire et la Dordogne étant en zone inondable.

Ainsi le camp français fortifié dans lequel Jean Bureau, Grand Artilleur du roi Charles VII, abrita ses 300 canons, reste encore parfaitement visible sur les vues aériennes.

 Vue aérienne du camps français de Castillon

Mais que l’avenir réserve-t-il à ce lieu d’histoire et de mémoire?
Les soirs de spectacle, un panneau d’information sera installé sur le site et un cahier de soutien aux mesures de protection sera proposé aux spectateurs.
Le même dispositif sera disponible au siège de l’association, au bureau de la Bataille, à côté de la mairie de Castillon.
Le site internet www.batailledecastilon.com et les réseaux sociaux se feront les relais de l’avancement de la procédure.

Quant au spectacle de la Bataille de Castillon, avec ses 450 acteurs et ses 50 cavaliers, il sera donné à 12 reprises cet été les  18, 19, 25, 26 juillet et 1, 2, 7, 8, 9, 14, 15, 16 août.

Pierre  Sauvey
Pierre Sauvey

Crédit Photo : Bataille de Castillon

Partager sur Facebook
Vu par vous
1502
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -