Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Pour un classement du site de la Bataille de Castillon

16/07/2014 | L’association « la Bataille de Castillon » demande la protection du site de la dernière bataille de la guerre de Cent Ans pour préserver ce lieu de mémoire.

Bataille de Castillon

Le site historique de la Bataille de Castillon va-t-il être classé? Plus de 560 ans après la dernière bataille de la Guerre de Cent Ans, le camp français fortifié reste parfaitement visible sur les vues aériennes, entre Lidoire et Dordogne. L'association de "La Bataille de Castillon" souhaite le protéger pour l'avenir et a déposé une demande en ce sens. Elle a lancé à quelques kilomètres de là, il y a 38 ans la reconstitution historique de la fameuse bataille, devenue le plus grand spectacle d'Aquitaine. 12 représentations en 2014: 18,19,25,26 juillet et 1,2,7, 8,9,14,15,16 août.

La Bataille de Castillon demeure dans l’inconscient collectif comme celle qui a mis fin à la Guerre de Cent Ans. Un événement considérable pour la France et l’Angleterre, et bien plus encore pour l’Aquitaine ! Faut-il donc préserver le site historique de cette fameuse bataille, qui par miracle demeure pratiquement à l’identique aujourd’hui encore, plus de cinq siècles et demi après la victoire des artilleurs de Jean Bureau face aux fantassins et à la cavalerie de Sir Talbot ? Deux demandes de protection du site C'est en tout cas ce que souhaitent les passionnés de l'Association de la Bataille de Castillon. Pour éviter toute incertitude l'Association, soutenue par des élus locaux, a déposé non pas une mais deux demandes de protection du site auprès de deux directions régionales:

- la DRAC: Direction Régionale des Affaires Culturelles (ministère de la Culture et de la Communication) en vue de la protection des restes du camp français et des éventuels objets mis à jour.
-  la DREAL : Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement d’Aquitaine (Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie) en vue de la protection du paysage de la bataille et du lieu de mémoire.

Le plus grand spectacle d'AquitaineL’association est déjà à l’origine, en 1977, à une portée de canons du champ de bataille de 1453, du spectacle « la Bataille de Castillon », devenu aujourd’hui le plus grand spectacle d’Aquitaine.

Il s’agissait pour ces passionnés d’histoire et d’épopées médiévales de faire mieux connaître cette victoire française qui rendait l’Aquitaine au royaume de France, après trois siècles de gouvernance anglaise dessinant la carte de la France que nous connaissons aujourd’hui. Un site préservéLe lieu où se déroula l’affrontement est parfaitement identifié, à 1,8 km de Castillon-la-Bataille, en bord de Dordogne, en face du Pas de Rauzan, sur le territoire actuel de la commune de Lamothe-Montravel. Après 560 ans, le champ de bataille reste presque intact ! Le paysage demeure quasiment inchangé, très peu de bâtiments y ont été construits, ce terrain situé entre la Lidoire et la Dordogne étant en zone inondable.

Ainsi le camp français fortifié dans lequel Jean Bureau, Grand Artilleur du roi Charles VII, abrita ses 300 canons, reste encore parfaitement visible sur les vues aériennes.

 Vue aérienne du camps français de Castillon

Mais que l’avenir réserve-t-il à ce lieu d’histoire et de mémoire?
Les soirs de spectacle, un panneau d’information sera installé sur le site et un cahier de soutien aux mesures de protection sera proposé aux spectateurs.
Le même dispositif sera disponible au siège de l’association, au bureau de la Bataille, à côté de la mairie de Castillon.
Le site internet www.batailledecastilon.com et les réseaux sociaux se feront les relais de l’avancement de la procédure.

Quant au spectacle de la Bataille de Castillon, avec ses 450 acteurs et ses 50 cavaliers, il sera donné à 12 reprises cet été les  18, 19, 25, 26 juillet et 1, 2, 7, 8, 9, 14, 15, 16 août.

Pierre  Sauvey
Pierre Sauvey

Crédit Photo : Bataille de Castillon

Partager sur Facebook
Vu par vous
1761
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -