Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Pour une autre information... Rendez vous le 20 septembre

09/09/2013 | Le troisième rendez vous national de la presse numérique c'est le 20 septembre au Rocher Palmer à Cenon (Gironde)

Rendez-vous d'aqui.fr - Edition 2012

" Y en a marre d'une presse qui ne nous propose que des faits divers en boucle, met en scène les désaccords plus ou moins réels des ministres, et ne nous parle que de ce qui ne va pas » Cette remarque qui nous a été adressée, il y a peu dans un débat, fait écho à un sentiment qui se répand dans la société française : la lassitude, et pire encore le rejet de médias dans lesquels les gens n'ont plus confiance, au moment même où les politiques sont au plus bas dans les sondages. C'est, en soi, une raison suffisante pour ouvrir le débat, réfléchir entre professionnels sous les yeux des citoyens et leur donner la parole.

En l'occurrence c'est une des raisons premières du colloque que, pour la troisième année consécutive, l'Association des amis d' Aqui! » , les Aquinautes et notre site Aqui.fr organisent, ce 20 septembre, dans le lieu magnifique du Rocher Palmer, Centre des Musiques du Monde, à Cenon. Le thème de cette année: « L'information de qualité à l'heure du low cost » permettra de faire le point des grandes tendances, dans un monde qui change à la vitesse de la lumière, de découvrir qu'aux Etats-Unis les majors du papier d'hier, le Washington Post par exemple, se diversifie en prenant de vitesse les télévisons, grâce au Web. Mais, au-delà de ces mutations qui s'accélèrent et bouleversent les usages une question demeure, essentielle. Quelle information devons-nous créer et comment, dans une société, à la fois de plus en plus ouverte sur la connaissance à travers le numérique mais, elle-même placée dans l'obligation d'apporter des réponses à toute une série de défis?

Le niveau de confiance dans les médias est de plus en plus faible, et pas seulement parce qu'ils ne joueraient pas leur rôle de contre pouvoir mais, tout autant, à cause de leur propension à ne diffuser que de mauvaises nouvelles. A ne parler que des trains qui n'arrivent pas à l'heure. A faire, du moindre fait divers la tête de gondole...

Le phénomène n'est pas propre à la France: il s'explique pour beaucoup par l'obsédante nécessité de conserver des lecteurs qui de toute façon s'enfuient vers de nouveaux supports, par la singularité du smartphone qui vous alerte en temps réel, par l'absence d'une exigeance éditoriale qui devrait pourtant être à la base de la démarche journalistique. Il est significatif qu'aux Etats-Unis, dont le paysage médiatique a connu et connaît des bouleversements déjà bien plus considérables qu'en France, un courant voit le jour, en faveur d'un journalisme dit « constructif ». Pour notre part, sans renoncer à l'enquête autant de fois que cela semble le mériter, à montrer les incohérences de la gestion publique, nous défendons l'idée qu'un média, implanté au cœur d'un territoire, d'une région, a le devoir de mettre en évidence les réussites, le lien entre recherche et développement économique, entre la culture et le vivre ensemble. A révèler les innovations de tous ordres qui permettent à un pays, le nôtre, une région, la nôtre, qui ont des atouts considérables d'aller de l'avant, de créer de l'activité et proposer un certain art de vivre. De cela nous parlerons, aussi, le 20 septembre prochain avec l'ambition d'être au rendez vous de la connaissance, laissant le sensationnel au vestiaire.

L'information de Qualité à l'heure du Low Cost

Joël Aubert
Joël Aubert

Crédit Photo : Andréa Schmitz

Partager sur Facebook
Vu par vous
564
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -