18/12/17 : La Rochelle accueille son premier bus entièrement électrique. Il circulera les deux prochaines semaines sur la ligne Illico4, tranversant le centre historique de la ville. Ce bus silencieux et non polluant a été conçu dans les Deux-Sèvres par Heuliez

18/12/17 : L'assemblée régionale a adopté à l'unanimité ce 18 décembre la convention quinquennale ( 2018-2022) qui lie la Nouvelle Aquitaine et les Centres de Formation d'Apprentis.

18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/12/17 | Conseil régional: budget 2018 voté sur fond de grogne sociale

    Lire

    Malgré les votes "contre" des élus du Modem, UDI, LR et FN, le Conseil régional, réuni en plénière ce 18 décembre a voté son budget primitif pour 2018. "Rigoureux mais pas de rigueur", selon les termes d'Alain Rousset, il garde un niveau équivalent au BP 2017, soit 3,1 Mds€. Une plénière qui a été marquée par les manifestations de nombreux agents de la collectivité dans et hors l'Hôtel de Région, au regard d'une série de mesures votées par les élus ce même jour, sur l'harmonisation des régimes indemnitaires, des temps de travail et de la protection sociale.

  • 18/12/17 | ProFilBio, la revue sur l’agriculture biologique

    Lire

    Destinée à informer et faciliter l’appropriation des techniques et pratiques de l’agriculture biologique ou alternatives, la nouvelle revue trimestrielle ProFilBio est constituée d’articles de fond sur des techniques de production et de transformation utilisées en bio comme en conventionnel. Celle-ci disponible gratuitement sur abonnement, et exclusivement sous format numérique. A retrouver sur www.nouvelle-aquitaine.chambres-agriculture.fr

  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Première Rencontre Musicale avec un Stradivarius au Château Carbonnieux.

14/07/2012 | Au Château Carbonnieux, le concert inaugural des 13e Rencontres Musicales Internationales des Graves était mené par Maxim Vengerov et un sublime Stradivarius.

Maxim Vengerov et Itamar Golan

Cette première halte de la treizième édition des Rencontres Musicales Internationales des Graves s'est faite au château Carbonnieux à Léognan. Elles se font sous la thématique "Songes d'un été musical", du 13 au 27 juillet. Shakespeare aurait approuvé cet emprunt pertinent, pour décrire cette magnifique première soirée consacrée à la virtuosité d'un Stradivarius "Kreutzer 1727", placé dans la main experte de Maxim Vengerov et accompagné d'Itamar Golan au piano. Même le sublime vin grand cru classé de Graves, Pessac-Léognan, ne saura faire oublier la majesté de cette nuit musicale.

Après des remerciements au Conseil Général et un clin d'œil aux Master Classes, le vice-président des Rencontres Musicales Internationales des Graves salue le lieu qui accueille ce premier rendez-vous : "un cadre totalement contraint pour que le son du violon atteigne plus facilement tous les cœurs". Avec raison, puisque dès la Sonate en ré majeur d'Haendel, le cœur s'éprend du son majestueux de ce magnifique Stradivarius. Sous les grandes poutres et les superbes lustres, entre les pierres blanches du château Carbonnieux, les notes caressent le temps, font des envolées lyriques ou des tirades enflammées. Et Maxim Vengerov, en toreador qui danse avec son archet les yeux fermés, parvient à capturer notre cœur, le pincer pour mieux ensuite le piétiner et le reconstruire lentement.

L'accord parfait.
Le sublime Stradivarius s'accompagne d'un piano le temps d'une escapade de Bach, pas si simple qu'elle n'y paraît. Puis, après un quart d'heure d'entracte, le temps de laisser la pluie s'exprimer à nouveau, le dialogue musical composé par Beethoven tourne à la scène de ménages entre les deux instruments pour une querelle qui n'en finit pas : c'est à celui qui parle le plus fort, qui fera le meilleur jeu de notes et aura la dernière tirade. Alors, forcément, la corde craque. Et le temps se suspend. Le violoniste écarte ce crin insolent et le public retient son souffle. Quand la musique reprend, les deux instruments ont compris qu'ils sont allés trop loin et finissent par trouver l'accord parfait, même si plusieurs filins ont été arrachés pendant la discorde.
Le public est debout, alors le duo organise un premier rappel, puis un second, un troisième. Les standing ovations s'enchaînent pour saluer le talent de Maxim Vengerov et Itamar Golan, jusqu'à l'ultime note, aigue, magnifique et éternelle du Stradivarius qui prend sa fuite dans le château. Celui où attend déjà une dégustation du vin, que le maître des lieux n'ose pas décrire comme "une nouvelle œuvre d'art", mais une réponse à "un désir d'harmonie" entre "la puissance, la finesse et l'élégance".
Cette inauguration des 13e Rencontres Musicales Internationales des Graves fut un succès, mêlant la beauté de la musique classique et des grands châteaux bordelais.

Prochaines rencontres :
Le 16 juillet, Voyage Onirique en Amérique du Sud, au Château Gravas.
Le 17 juillet, American Dream, au Château Bouscaut.
Le 18 juillet, Tango du rêve, à la Maison des Vins de Graves.
Les 23 et 24 juillet, Cycle Les Soirées Russes, Cour Mably (Bordeaux).
Le 25 juillet, Rêver de Mozart, au Château Smith Haut-Lafitte.
Le 26 juillet, Chopin, Songe d'une note bleue, au Château de Portets.
Le 27 juillet, La Rêverie Française, au Château Latour-Martillac.

Tarif plein : 20 euros ; Tarif réduit : 12 euros ; Gratuit pour les moins de 12 ans.

Plus d'informations (interprètes, morceaux, horaires) sur le site de Musique en Graves.

Laura Jarry
Laura Jarry

Crédit Photo : Jofrey Claudey - Tous droits réservés

Partager sur Facebook
Vu par vous
658
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -