Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

"Quatre tendances" à l'Opéra de Bordeaux: le ballet contemporain dans tous ses états

06/11/2008 |

Opéra de Bordeaux

Organisée dans le cadre de Novart Bordeaux au même titre que « Le Tour d'Ecrou » mis en scène par Dominique Pitoiset, cette soirée propose de retracer sur scène l'évolution du ballet, des années 1980 à nos jours, Et ceci à travers quatre figures emblématiques de la danse: Thierry Malandain, Claude Brumachon, Jirí Kiliàn et William Forsythe. Interprétées par les danseurs du Ballet National de l'Opéra de Bordeaux, ces chorégraphies nous invitent à partager une réflexion sur l'histoire de la danse et du mouvement, par le biais de quatre ballets tout autant diparates que complémentaires.


Thierry Malandain: une création dédiée à l'Opéra National de Bordeaux

Unique création de la soirée, Thierry Malandain, actuel directeur du Ballet de Biarritz, a répondu favorablement à la demande de Charles Jude, en créant sa pièce « Valse(s) » spécialement pour le Ballet de l'Opéra. Articulant son travail autour du mécanisme de la valse, il s'appuie sur les musiques de Maurice Ravel, « la Valse » et « les Valses nobles » et s'inspire de l'histoire d'amour contrariée de la Comtesse Gemma et du peintre Massimo pour en détourner la trame originale. Si le trio conflictuel reste présent, l'attrait hypno-magnétique du marquis Santa-Croce s'incarne quant à lui dans le noir porté par les hommes qui tentent d' attirer les femmes dans leurs oripeaux maléfiques. Dans une alternance de mouvements choraux, de duos ou de quatuors, l'histoire d'amour se joue entre ce corps de ballet qui tour à tour s'attire ou se repousse dans une lutte sans merci. Incarnée par huit danseurs et huit danseuses, cette valse envolée et lyrique donne la part belle aux sentiments contradictoires qui peuplent l'idéal romantique du 18eme siècle.

Claude Brumachon etJirí Kiliàn: vers une danse de la liberté et de l'abstraction

Les deux ballets présentés en suivant investissent les champs d'une danse plus réflexive et abstraite, à la lisière du théorique. « Les Indomptés » de Claude Brumachon, met en jeu le corps de deux hommes pris entre le désir et la censure, l'animalité et l'humanité. Cette pièce courte célèbre la liberté des corps par la voie de l'énergie, une énergie vitale se traduisant par des mouvements à la fois brusques et fluides, entre sauvagerie et enivrement. Alternant combats, envolées, attractions et répulsions, le corps humain retrouve son animalité première et transforme ces deux êtres en une figure mythologique proche du Centaure. Jirí Kiliàn quant à lui, plonge dans l'exercice de style en présentant sa vision de la répétition du danseur. Chorégraphie pour trois hommes et une femme, il transforme le plateau en un studio dans lequel chacun tente de trouver son propre mouvement, de régler ses pas, se confrontant parfois à l'autre tout en gardant un espace d'individualité. La danse naîtra de ces essais, de « ces fragments» à l'image des fragments du « Prélude n°24 » de Bach, décomposé pour l'occasion en notes de musique. Accompagné d'un travail pictural sur un jeu de miroir et de réflexion avec la présence d'un moniteur,Jirí Kiliàn, passionné de peinture introduit le thème de l'abstraction dans la danse.

Wiliam Forsythe oula relecture dynamitée de la danse classique

Pour terminer cette soirée, l'Opéra National de Bordeaux nous donne rendez-vous avec le plus européen des chorégraphes américains, Wiliam Forsythe. Avec son spectacle « In the middle, somewhat elevated », présenté pour la première fois en 1987, il opérait la parfaite union du ballet classique et de la danse moderne, dont l'audace et l'énergie régéneraient le vocabulaire académique. Sur une musique qu'on pourrait aujourd'hui qualifier d' »industrielle » composée par Thoms Willems, il chorégraphie la balance entre l'extension sur pointe et le déséquilibre, donnant lieu à une danse du désordre, bancale et oppressante mais en même temps facinante. Sans aucun doute la ballet le plus moderne présenté dans « Quatre Tendances », ce spectacle est une excellente façon de relire les codes de la danse classique, entre accélaration et retenue, exploration du mouvement jusqu'à son point de rupture et défi exalté.
Photo : Gadl

Hélène Fiszpan


« Quatre Tendances » à l'Opéra National de Bordeaux
Du 31 octobre au 06 novembre
Renseignements et réservations: 05 56 00 85 95 ou sur www. Opera-bordeaux.com



Partager sur Facebook
Vu par vous
309
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -