Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Les spéciaux d'Aqui


Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine: 40 000 m² d'échange et de découverte

27/04/2018 | C'est encore un très riche programme qui attend les visiteurs du prochain Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux du 12 au 21 mai. Prenez date, il arrive à grand pas !

Présentation du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine en présence de Pontacq, le bélier mascotte de l'édition 2018

Lors de la présentation du Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine à la presse en début de semaine, le message de son Président Dominique Graciet était clair : « A l'occasion de ce Salon, nous demandons aux agriculteurs de prendre la parole. Parlons vrai, parlons en bien de l'agriculture dans une période où, notamment sur l'élevage, nous sommes combattus par quelques pisse-vinaigre, n'ayons pas peur des mots. L'agriculture a de la valeur dans la société, elle doit-être en phase avec les citoyens, nous avons besoin de retisser ces liens. Nous avons besoin de la société pour vivre ; les citoyens sont nos clients. Alors mettons nous à l'aise et discutons !» Une invitation aussi bien sûr à la découverte de la vitrine agricole de la grande région et à l'ouverture qui fait le thème du prochain Salon : « Parlons agriculture(s)! ».

« Le pari fait il y a 4 ans de passer en 3 ans d'un Salon d'Aquitaine à un Salon taille Nouvelle-Aquitaine était un peu osé », reconnaît Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine. Mais le résultat est là : le Salon de l'agriculture de Bordeaux, est désormais bel et bien représentatif de l'agriculture de la grande région dans toutes ses dimensions.
Première des forces de la Nouvelle-Aquitaine, qui ouvre chaque année l'évènement régional : la génétique bovine et ovine régionale présentées dans le cadre du Salon Aquitanima.

400 bovins, 100 ovins et 1 000 chevaux
Côté bovin, 400 animaux seront présents sous le hall 4 du Parc des Exposition du 12 au14 mai, à travers les traditionnels concours, les spectaculaires ventes aux enchères et la présentation de 9 races différentes, dont cette année, un double clin d'oeil aux rustiques races Bordelaise et Béarnaise, qui auront aussi droit à leur tour de ring, sous le regard admiratif du public.
Mais Aquitanima, c'est aussi, avec le passage à la grande région, une Journée (le 14 mai) entièrement dédiée à la filière ovine, dont la production régionale porte 25% de la production nationale ! Une centaine d'animaux seront présents, là encore pour des compétitions, des démonstrations ( de tonte notamment) et diverses présentations. 18 races seront représentées, mais il est fort à parier que le chouchou du public sera Pontacq, un imposant bélier de race Basco-béarnaise, élevé à Blanquefort par son berger transhumant Julien Sarres. Et pour cause, il est la mascotte du Salon 2018 ! U n salon Aquitanima qui au-delà de son fort capital sympathie auprès du public en raison de la présence importante des animaux, est aussi un rendez-vous intense en termes d'affaires tant nationales qu'internationales pour les professionnels...
Toujours du côté des animaux, le Salon Equitaine bat des records pour cette édition 2018 ! Du 12 au 21 mai, ce sont au total 1000 chevaux, qui viendront honorer le Salon de l'agriculture de leur présence ! L'occasion d'une représentation exhaustive de la filière que les acteurs d'ailleurs s'approprient de plus en plus. Parmi les temps forts et nouveautés 2018 : une vente anglo-arabe haut de gamme (12 mai), un concours de traction et d'attelage de chevaux de trait (18 mai), la présence des races locales telles les Pottock, Ânes des Pyrénées ou encore le Poney landais, mais aussi le retour du Horse-ball après un an d'absence (12 et 13 mai), la 2ème édition du Jumpin'Equitaine (20 et21 mai), et une forte présence des acteurs de la formation. Au programme également balades à poney et baptême de sulky.

Productions végétales, animales et mécanique agricole sur la Ferme
Des animaux (mais pas que) il y en aura aussi sur la Ferme du Salon de l'Agriculture. Située en extérieure, elle se veut la représentation XXL d'une exploitation agricole, avec différents espaces représentatifs de différentes filières. Un pôle forêt bois présentera notamment un camion d'intervention de la DFCI (Défense des Forêts Contre les Incendies), ainsi qu'une abatteuse forestière. De gros engins agricoles seront aussi à retrouver sur le ring Innov'show qui fait chaque année l'admiration du public, grâce à des démonstrations et baptêmes de conduite, toujours impressionnants pour ceux qui s'y osent ! Dans ce cadre et pour connaître les secrets et les rouages mécaniques de ces engins, les visiteurs sont invités à participer à 2 ateliers de mécaniques agricoles. Une manière aussi de sensibiliser le grand public à un secteur en forte recherche de main d'oeuvre.
Mais sur la Ferme du Salon de l'agriculture, seront aussi abordés les thématiques des fruits et légumes, de la viticulture, des grandes cultures (une moissonneuse batteuse y sera présentée), l'élevage, avec notamment un pôle lait, et de l'horticulture. Autant d'espaces qui offriront un panorama complet des productions végétales et animales de la région tout en abordant les métiers et pratiques agricoles qui y sont liés. Au total, un pôle pédagogique et animé, présent tout au long du Salon, tant pour les enfants, à travers notamment le parcours de l'enfant à destination des scolaires, que pour les adultes pouvant ainsi échanger avec des professionnels et des jeunes en formation, au sein des lycées viticoles et de Bordeaux Sciences Agro, très impliqués dans l'évènement.

Présentation culinaire du patrimoine régional
A voir, et à déguster aussi, « Le Village Gourmand » de Nouvelle-Aquitaine qui présentera chaque jour sous le hall 4  du Parc des Expositions, des animations ludiques et gourmandes. Quelque 300 m² de présentation cette fois culinaire du patrimoine régional. Au menu, un espace viande où admirer les gestes et déguster le savoir-faire des bouchers ; un espace pêche et ostréiculture, où les visiteurs sont invités à acheter leur poisson à la criée, un espace bio avec des animations et dégustations assurés par des producteurs engagés dans cette démarche, et enfin un espace dédié à la formation professionnelle, où des lycéens de l'enseignement agricoles de la région y proposeront quelques unes des productions des exploitations de leurs lycées.
Enfin à partir du 16 mai et jusqu'à la fin du Salon, viendra s'installer sous le hall 4 « Le comptoir du vin » : dégustation, jeux, et possibilité d'acheter les productions de lycées viticoles français. Sur place aussi : des ateliers autour d'accords mets vins, des plus classiques au plus originaux... incluant la dégustation d'insectes !
A partir du 16 mai, s'installera également le Marché des Producteurs de Nouvelle-Aquitaine où une quinzaine de producteurs de Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Charentes-Maritime et Vienne, proposeront leurs productions à la vente, à consommer sur place ou à emporter... Entre bière, armagnac, poulet, canard gras, bœuf , crêpes, ou fraises une belle carte vous y attend ! Et si vous y passez le soir de la nocturne, (vendredi 18 mai), une belle fête vous y attend.

Autant d'animations grand public complétées par une large palette de rendez-vous à vocation plus professionnelle que sont, outre les Aquitanima Tours en amont du Salon, les traditionnelles Assises de l'Origine, les Etats-Généraux de l'Innovation, la Conférence Permanente de l'Agriculture en Nouvelle-Aquitaine, ou encore le Carrefour de l'Innovation. Mais figurent aussi de nouveaux évènements au programme tels que le Colloque Agro-machinisme en Nouvelle-Aquitaine ou la Journée Installation-Transmission (le 18 mai) co-organisée par le Salon de l'Agriculture et Aqui.fr.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4532
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -