Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/01/21 | L'UIMM Adour organise une semaine de l'apprentissage dans l'industrie

    Lire

    Du 25 au 30 janvier, les pôles formations de l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie ouvrent leurs portes du 25 au 30 janvier pour inviter à découvrir les métiers de l'industrie. L'UIMM Adour met ainsi ses métiers en valeur, alors même que l'État a lancé le programme 1 jeune 1 solution dans le cadre de France Relance pour aider les entreprises à recruter des apprentis. Au Pôle formation Adour, 580 apprentis ont choisi la filière industrie pour un taux d'insertion de 86%.

  • 19/01/21 | Cognac : la filière attend des arbitrages de l'Etat

    Lire

    Ils ne lâcheront rien! C'est en substance ce qu'on fait savoir au gouvernement les représentants de l'interprofession du cognac, le BNIC, suite aux dernières annonces. D'une part, ils réitèrent leur demande que l'Etat négocie pour obtenir la suspension immédiate des nouveaux droits de douanes américains sur les vins et spiritueux. D'autre part, ils seront attentifs au "détail" des aides annoncées le 14 janvier à destination de la filière, "impactée par la pandémie", et pas seulement.

  • 18/01/21 | 11 centres de vaccinations autorisés dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Afin d'assurer le déploiement de la campagne de vaccination contre la COVID-19, les Pyrénées-Atlantiques comptent 11 centres de vaccination. Dans l’arrondissement de Pau sont concernées les communes de Pau, Lescar et Arzacq, dans l’arrondissement d’Oloron-Sainte-Marie: celles Mauléon et Arudy et dans l’arrondissement de Bayonne, celles de Bayonne, Biarritz, Anglet, Cambo-les-bains, Saint-Jean-Pied-de-Port et Saint-Jean-de-Luz. Réservations vaccinales, via le numéro vert national 0 800 009 110 ou sur les plateformes internet de Doctolib Vaccination, KelDoc de NEHS et Maiia et la plateforme nationale www.sante.fr,

  • 18/01/21 | Démarrage des vaccinations à La Rochelle

    Lire

    Plusieurs communes de l’Agglomération se sont portées volontaires pour accompagner les vaccinations en créant des centres grand public. Un premier sera ouvert du 18 au 22 janvier au centre municipal de vaccination de La Rochelle, 2 rue de l’Abreuvoir. A partir du 25 janvier, deux centres seront installés à l’Espace Encan à La Rochelle et à l’hippodrome de Châtelaillon-Plage, 9 rue des Sulkys. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur rendez-vous.

  • 18/01/21 | Langues régionales : la Région épingle Jean-Michel Blanquer

    Lire

    Le 10 décembre, le ministre de l'Éducation Nationale affirmait que le système éducatif français "n'est pas hostile aux langues régionales". La Région Nouvelle-Aquitaine s'appuyant sur les chiffres du rectorat conteste : "La réforme des lycées a brutalement dévalorisé l'attractivité du basque et de l'occitan en option." Sur les rentrées 2019 et 2020, les effectifs en occitan ont fondu dans les académies de Bordeaux (-32%) et Limoges (-44%). Pour le basque la baisse est de 48%. Charline Claveau, élue en charge des langues régionales, appelle à ce qu'un amendement soit apporté à la réforme du baccalauréat "dès maintenant".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Les spéciaux d'Aqui


Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine : un carrefour pour les pros ouvert au grand public

03/04/2019 | L'édition 2019 du Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine compte mettre l'innovation agricole et les nouvelles pratiques à l'honneur à travers plusieurs temps forts.

Salon Agriculture Bordeaux

Du 1er au 10 juin prochain dans le cadre de l'édition 2019 de la Foire Internationale de Bordeaux, le Parc des Expositions de Bordeaux Lac accueille une nouvelle édition du Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine. Ce dernier, en plus des manifestations déjà établies, accueillera cette année quelques nouveautés. Surtout, il veut amplifier son discours et la promotion de l'agriculture régionale pour lutter contre ce que les professionnels dénoncent comme de l'agribashing. Ce mardi 2 avril, la Chambre régionale d'agriculture a donné les grandes lignes du programme dédié au grand public mais aussi... aux pros.

Après s'être rendue en force au salon parisien, la Nouvelle-Aquitaine reprend ses quartiers. Comme chaque année, la foire internationale de Bordeaux prend ces quartiers du 1er au 10 juin prochain au Parc des Expositions de Bordeaux Lac. Et comme chaque année, l'évènement est aussi l'occasion d'accueillir le Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, véritable vitrine de la diversité de la production agricole régionale. Cette nouvelle édition est l'occasion pour le salon de réitérer ses rendez-vous immanquables, mais aussi d'accueillir quelques petites nouveautés. Dans un contexte complexe pour l'agriculture et une renégociation de la PAC toujours dans les tuyaux, l'évènement sera évidemment pour les différentes filières un moyen de "vendre" l'agriculture régionale." La meilleure manière de défendre les agriculteurs, c'est de faire en sorte que les produits que l'on veut vendre trouvent un marché. Beaucoup de produits moins disants viennent concurrencer les produits de la région, ce salon est aussi un moyen de faire appel à la responsabilité de tous, que ce soit du public, des professionnels ou des politiques", souligne Dominique Graciet, récemment réélu à la tête de la Chambre d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine."C'est un salon placé sous le signe de l'ouverture, et c'est aussi un vrai carrefour professionnel", continue Bruno Millet, commissaire général du salon.

Entre traditions et nouveautés

En guise d'introduction, plusieurs évènements se tiendront en amont du salon : le 23ème Aquitanima, salon des éleveurs du 1er au 3 juin, qui rassemblera sous le Hall 4 quatre-cent bovins issus de neuf races différentes (Bazadaise, Blonde d'Aquitaine, Charolaise, Limousine, Parthenaise, Prim'Holstein, Salers, Jersiaise et Bordelaise, la petite nouvelle), qui seront présentées dans différents concours organisés, comme chaque année, sur le Ring Central, où sera également organisée une vente aux enchères d'animaux de boucherie. Avant l'ouverture, un "Aquitanima Tour International" se tiendra du 28 mai au 1er juin. Cette manifestation sera l'occasion pour les éleveurs français, vétérinaires, membres d'associations ou étudiants en formations agricoles de rencontrer les professionnels étrangers. Depuis 2018, Aquitanima a ajouté une nouvelle carte à son jeu : la génétique des races équines, qui viennent rejoindre les bovins et ovins. Les chevaux auront ainsi droit à deux nouveautés : un Galop Tour et un Draft Horse Tour destiné aux chevaux de traits. Le vendredi 31 mai, la veille de l'ouverture officielle du Salon, un séminaire délocalisé à l'Hôtel de Région se concentrera sur les atouts des races régionales (à 19h). La troisième journée d'Aquitanima sera dédiée aux ovins et sera un prélude à un Championnat du Monde de Tonte de Moutons (au Dorat, en Haute-Vienne, du 5 au 7 juillet). On y trouvera un concours d'agneaux, des démonstrations de tonte et les Ovinpiades qui seront l'occasion pour les élèves des lycées agricoles de faire des manipulations sur les animaux.

On l'a dit, le Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine veut rester un véritable "carrefour" des professionnels. La première manière de procéder, c'est en ouvrant à ces derniers un e-billet en accès pro dès 9h, soit une heure avant l'ouverture du salon, certains évènements débutant avant l'ouverture officielle des portes. La deuxième condition, c'est d'essayer de rassembler tout le monde. On notera donc la présence, pour la première fois, dès le 4 mai, du Concours de Bordeaux-vins d'Aquitaine où devront se départager quelques 3469 échantillons issus de 94 appellations différentes. 1153 viticulteurs seront donc présents au Palais des Congrès le samedi 4 mai pour assister à l'attribution du palmarès de cette 63ème édition. Autre nouveauté, cette fois du côté de la Ferme de Nouvelle-Aquitaine, qui se réorganise en accueillant plusieurs pôles : "forêt, bois, papier", "énergies renouvelables" (avec un ring de démonstrations de machines forestières et un concours de bûcheronnage manuel) et un pôle "chasse et pêche". Pour souligner encore son ouverture, la Chambre régionale d'agriculture fera intervenir plusieurs experts tout au long de l'évènement pour expliquer au grand public ses différentes thématiques de travail (de la méthanisation à l'installation en passant par le bio). Plus de 550 élèves issus des lycées agricoles seront accueillis sur une journée pour participer à une vingtaine d'ateliers pour rencontrer les professionnels des différentes filières et découvrir les métiers et pratiques spécifiques. 

L'agriculture montre ses innovations

L'un des fers de lance de la communication du salon en cette année 2019, c'est montrer et débattre de l'innovation agricole. En plus des rendez-vous traditionnels, toute une partie du salon y est entièrement consacrée : un deuxième "café de la transition numérique" organisé par le Crédit Agricole (le lundi 3 juin au matin) dédié aux éleveurs et agriculteurs souhaitant communiquer via le web et les réseaux sociaux, une cinquième édition des "États généraux de l'innovation" centrés cette année sur la robotique dans les grandes cultures et l'élevage et basés sur une table ronde, des interventions et plusieurs témoignages de professionnels, un quatrième "carrefour de l'innovation agricole" avec un speed-meeting croisant les professionnels et l'agriculture et des start'ups spécialisées (organisé par le Crédit Agricole d'Aquitaine et le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation), une conférence permanente centrée sur la transition agricole ou encore une deuxième journée "installation-transmission" pour mettre en lumière les nouveaux agriculteurs, avec la phrase d'accroche "pourquoi pas toi ?". "L'agriculture redevient un secteur attractif qui suscite des investissement; des nouveaux outils comme le crowdfunding s'emparent du sujet, les banques réévaluent les risques et la Région a impulsé un fonds de garantie pour les nouveaux projets", assure Dominique Graciet. Les visiteurs du Salon auront de multiples occasions d'assister aux innovations de ce nouvel ordre de marche, et ils auront également un nouveau moyen à leur disposition : l'installation pour la première fois d'une "agri web tv" qui diffusera plusieurs pastilles de programmes, dont notamment un grand débat avec deux invités et un thème par jour. Promis, on vous en reparle très vite. Pour découvrir le pré-programme du salon dans son intégralité, rendez-vous sur le site www.salon-agriculture.fr.

Romain Béteille
Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
12240
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -