18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/12/17 | ProFilBio, la revue sur l’agriculture biologique

    Lire

    Destinée à informer et faciliter l’appropriation des techniques et pratiques de l’agriculture biologique ou alternatives, la nouvelle revue trimestrielle ProFilBio est constituée d’articles de fond sur des techniques de production et de transformation utilisées en bio comme en conventionnel. Celle-ci disponible gratuitement sur abonnement, et exclusivement sous format numérique. A retrouver sur www.nouvelle-aquitaine.chambres-agriculture.fr

  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

TnBA : le rêve originel de Dominique Pitoiset

22/05/2008 |

TNbA :  le rêve originel de Dominique Pitoiset

Derrière ce titre énigmatique se cache en réalité la dernière création de Dominique Pitoiset, metteur en scène et directeur du TnBA. A peine rentré de l'Opéra National de Paris où il mettait en scène aux côtés de Stephen Taylor, le tragique « Didon et Enée » d'Henry Purcell, il reposait un pied sur les planches pour une aventure initiée en 2007 en collaboration avec l'auteur libano-franco-québecois Wajdi Mouawad.

Voici une épopée pluridisciplinaire et métaphysique réunissant Cadmos, Laïos et Œdipe, devenus les héros mythiques d’une Thébaïde contemporaine réécrite près de 25 siècles plus tard.

Aux origines de la Thébaïde
Avant l’histoire, il y a l’envie et l’intuition, avant l’Histoire il y a le commencement au sortir du néant. « Le Soleil ni la mort … » est explicitement né de ces deux moteurs qui fondent l’acte de l’écriture. A l’origine, il y a un rêve, celui de Dominique Pitoiset, de compiler en une seule et même pièce les trois grands Tragiques faisant allusion au destin de la ville de Thèbes : Euripide et ses « Phéniciennes », Eschyle et Sophocle avec les pièces « Les sept contre Thèbes », « Antigone », « Œdipe à Colonne ». Il propose alors à Wajdi Mouawad « d’écrire dans les lacunes et les interstices de la tragédie grecque » » et de conduire son exploration à partir de la figure centrale d’Œdipe. Une aubaine pour cet auteur de théâtre exilé à plusieurs reprises qui puisera dans cette matière suffisamment de similitudes avec son itinérance pour poser les questions universelles et celles plus symboliques de son existence : le passage aux frontières, l’exil, l’errance ou plus largement celle de l’Histoire que les hommes tentent de construire. L’Antiquité n’ayant conservé aucune tragédie portant sur les ancêtres d’ Œdipe, un vaste champ de possible s’offrait aux deux meneurs de jeu, leur permettant de flirter en toute légalité avec leurs obsessions respectives et de mettre en pratique un théâtre extrêmement visuel et mixte pour l’un et une interrogation constante sur l’essence d’une civilisation et d’un individu pour l’autre.

Une création collective pour un théâtre visuel et musical

Cette création est la cinquième mise en scène de Dominique Pitoiset au TnBA. Pour ceux qui ont suivi son parcours, on se souvient de sa décapante et technoïde «La Peau de chagrin », de sa maléfique « Tempête » de Shakespeare, de ses interrogations métaphysiques pour enfant dans « Albert et la Bombe » et enfin de son dernier spectacle « Sauterelles », écrit par une jeune auteur serbe Biljana Srbljanovic. Un parcours dramaturgique pour le moins contrasté au regard des époques et des origines textuelles traitées. Du 17ème siècle en passant par la Serbie contemporaine et l’actualisation d’un Balzac du 19ème, l’appétit du metteur en scène pour l’adaptation de nouvelles formes, esthétiques et discours semble aujourd’hui insatiable. Il n’est pas surprenant dès lors de le voir s’attaquer aux grands tragiques avec autant d’aplomb et de verve contemporaine. Si l’on se doute que le sujet pourra être déroutant tant la tragédie classique appartient à notre inconscient théâtral, que dire de la forme, qui se voudra un lieu d’expérimentation et de questionnement, à la lisière des arts plastiques et du théâtre. Un théâtre qui donne à entendre mais surtout à voir, « un laboratoire d’anatomie » comme il se plait à le décrire, qui en appellera à ses marottes scéniques les plus identifiables et novatrices. Entouré de quelques-uns de ses collaborateurs présents sur ses précédentes créations, il donnera vie à une tragédie tridimensionnelle expérimentant les techniques de la manipulation de marionnettes, des jeux d’ombres, des illustrations en direct, de la musique live… cheminant vers un théâtre toujours plus visuel. Aux commandes de ces différentes pratiques, on retrouvera notamment Kattrin Michel (illustratrice), André Litolff (musicien), Patricia Christmann (manipulatrice), Christophe Pitoiset (créateur lumière), Nadia Fabrizio (comédienne), Nicolas Rossier (comédien)… sur place pendant trois semaines. Un temps à la fois très long et très court pour cette troupe de théâtre qui aura à sa charge de trouver chaque soir l’énergie et l’équilibre nécessaires au bon déroulement de ce voyage de 2h30 sur les rives méditerranéennes. Une occasion également rare pour le spectateur d’observer d’un peu plus près l’évolution d’une création sur une longue durée, si l’envie lui prenait de se laisser tenter plusieurs fois par l’aventure.

Hélène Fiszpan


Le Soleil ni la Mort ne peuvent se regarder en face.
Un projet de Dominique Pitoiset
Ecrit par Wajdi Mouawad
Illustré par Kattrin Michel et mis en musique par André Litolff

Du 13/05 au 05/06 au TnBA
Bords de scène les 15/05 ; 22/05 ; 29/05 et 05/05
Réservations par téléphone au 05 56 33 36 80 ou sur www.tnba.org




Partager sur Facebook
Vu par vous
442
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -