Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | L'alimentation de proximité grandit en Ribéracois

    Lire

    Lors de la Commission permanente du 23 novembre, la Région a décidé de soutenir le projet porté par le Club d’entreprises du Pays Ribéracois « Bien manger en Ribéracois – Développement de pratiques alimentaires saines et locales » à hauteur de 64 581 euros. Ce projet vise à développer les partenariats économiques entre acteurs du système alimentaire local et avec pour objectifs de fédérer et dynamiser les initiatives en faveur de l’agriculture et l’alimentation de proximité notamment.

  • 30/11/20 | Jean Tavernier n'est plus

    Lire

    Cet humaniste était entré en politique sans l'avoir cherché par la grâce de Chaban en 1986 lors des élections régionales; deux ans plus tard il sera président du Conseil régional poste qu'il occupera jusqu'en 1992. Jean Tavernier figure de la médecine hospitalière bordelaise s'en est allé à l'âge de 92 ans. Alain Rousset lui rend hommage :"Il a laissé au Conseil régional le souvenir d'un homme de coopération et d'écoute. Dans le prolongement de l'adhésion de l'Espagne à la CEE, Jean Tavernier s'était particulièrement impliqué dans la coopération entre régions transfrontalières. qui donneront naissance à des partenariats institutionnels au long cours ..."

  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

Trois innovations récompensées par Agrinove

16/05/2018 | Les trois lauréats du 4ème concours national « Innovations pour l’Agriculture » organisé par la technopôle Agrinove ont reçu leur récompense lors du Salon de l’Agriculture de Nouvelle Aquitaine...

Remise des prix Agrinove

En novembre dernier, la technopôle néracaise Agrinove lançait la 4ème édition de son concours national baptisé « Innovations pour l’Agriculture ». Six mois plus tard, et après une cinquantaine de projets épluchés, Nicolas Lacombe, vice-président du Conseil départemental, et un jury d’experts ont rendu leur verdict. Une plateforme de vente directe de houblon français bio, un dispositif qui sectionne mécaniquement les drageons de noisetiers et un système de désinfection par lumière pulsée pour lutter contre les maladies de conservation des légumes et fruits sont les trois projets innovants récompensés.

« Jamais je n’aurai pensé que notre concours puisse attirer autant de candidatures ! » Hubert Cazalis, directeur de la technopôle Agrinove, est un homme heureux en ce mardi 15 mai. En effet, les trois prix du concours national « Innovations pour l’Agriculture » viennent d’être remis officiellement par Alain Rousset, président de la Région, Dominique Graciet, président de la Chambre régionale d’Agriculture et Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, à l’issue des 4èmes Etats Généraux de l’Innovation qui se tenaient dans le cadre du Salon de l’Agriculture de Nouvelle Aquitaine, au Parc des Expositions de Bordeaux. 53 dossiers déposés « un record ! » Et Hubert Cazalis est un homme doublement heureux car « record battu, cette année, avec 113 préinscriptions et 53 dossiers déposés » pour participer à ce 4ème concours national. Cet événement a pour but premier de « capter des porteurs de projets innovants en agriculture, mais aussi, de faire connaître notre technopôle afin de les inciter, dans quelques années, à venir s’y installer ». Parmi tous les dossiers déposés, trois ont donc retenu l’attention du jury. Un premier prix pour développer la filière du houblon

Lucie Le Bouteiller et Fanny Madrid

Le premier prix a été décerné à Lucie Le Bouteiller et Fanny Madrid.

Ces deux jeunes femmes ont créé le projet Hopen Terre de houblon. C’est une plateforme de vente directe de houblon français bio destinée aux brasseries artisanales. Hopen propose ainsi une solution de transformation, conditionnement, stockage et commercialisation. Cette offre répond d’une part aux besoins des artisans brasseurs et d’autre part à la recherche de culture de diversification des agriculteurs du Lot-et-Garonne. Ce premier prix se monte à 15 000 €.
« Cette somme d’argent va nous permettre de mettre en place plus rapidement une véritable stratégie marketing. Nous évoluons dans un marché de niche et il est indispensable de se positionner rapidement. Nous allons donc pouvoir développer notre image de marque très rapidement. »

Mathieu Martinet

Un deuxième prix pour une annihilation des repousses Le deuxième prix a été remis à Mathieu Martinet. Ce jeune homme a conçu un process qui sectionne mécaniquement toutes les repousses au pied des noisetiers. Attelé à un tracteur, ce système les coupe toutes lors d’un seul passage. La tête de coupe produit une rotation autour de l’arbre tout en avançant avec le tracteur. Grâce à cette innovation Mathieu Martinet a reçu la somme de 10 000 €.

« Je suis vraiment très heureux d’accueillir une telle récompense. C’est une véritable reconnaissance pour le travail que j’ai accompli. Grâce à cette dotation, je vais pourvoir finaliser mon prototype et financer le dépôt de brevet. » 
Un troisième prix pour lutter contre les maladies de conservation des légumes et fruits

Laure Sandoval

Le troisième prix a été décerné à Laure Sandoval responsable de l’entreprise SANODEV. Cette structure vient de mettre au point un système de désinfection par lumière pulsée afin de lutter contre les pathogènes responsables des maladies de conservation des fruits et légumes. Le premier test se porte sur la pomme issue de l’agriculture biologique. Cette récompense se monte à 5 000 €. « Cet argent va me servir à améliorer mon prototype et financer mon dépôt de brevet. Ce prix donne un véritable coup d’accélérateur à mon projet et il m’aide véritablement à concrétiser mon process. »


Aussi, les lauréats ont reçu une dotation en prestation de services, du même montant financier que leur prix (loyer, heures formations, chéquiers conseils, …) s’ils s’installent dans les trois ans à venir sur la technopôle Agrinove.
Enfin, le 5ème concours national « Innovations pour l’Agriculture » sera lancé officiellement, lors de l’événement Agrinovembre, début novembre à Nérac.
Pour plus d’infos et/ou inscriptions contactez la technopole Agrinove : 05 53 97 71 53 / contact@agrinove-technopole.com / http://www.agrinove-technopole.com/

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3502
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -