aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Aqui.fr à l'ADS Show 2016 - Bordeaux-Mérignac

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr à l'ADS Show 2016 - Bordeaux-Mérignac

Trois questions à Solange Ménival : avec le numérique on réarme la politique de la santé

06/10/2014 | Deux phrases clés pour Solange Ménival et la santé: Le lieu du combat,c’est le territoire; L’arme du combat, c’est l’information. "

Solange Ménival Vice présidente du Conseil régional d'Aquitaine en charge de la santé et des formations sanitaires et sociales

Solange Ménival est vice-présidente en charge de la Santé et des Formations sanitaires et sociales au sein du Conseil régional d'Aquitaine. A ce titre elle a entrepris un travail de fond en particulier en étroite liaison avec L'Agence Régionale de la Santé, l'ARS, pour mettre en oeuvre une politique innovante dont le numérique sera pour une part importante le support. Ce lundi 29 septembre à Labrit dans les Landes vient ainsi d'être lancée une plateforme de soins numériques dont l'Aquitaine figure parmi les premières à l'expérimenter. Explications et mise en perspective avec Solange Ménival.

@qui! - L’ARS Aquitaine vient de remporter l’appel à projet national Territoires de Soins Numériques, pourquoi ce succès est-il important pour le Conseil Régional ?
Solange Ménival - Il est important parce qu’il est partagé dans sa vision, dans le constat des enjeux, et la volonté politique d’innovation portée par Alain ROUSSET, qui a mis en oeuvre la création d’un écosystème industriel et territorial favorable à TSN.
D’abord une vision, qui dès 2004, portait les élus régionaux à voter un règlement d’intervention nous permettant de créer des Maisons de Santé Pluri-professionnelles dans les territoires, nous amenait avec l’ARS à Pise, travailler le projet européen AIR sur la réduction des inégalités de santé, et en 2013 à Bilbao, avec Michel LAFORCADE, apprendre de la stratégie sur la chronicité, menée de l’autre côté de la frontière. Et observer, aussi, comment l’interopérabilité des systèmes d’informations permet de mener une politique de santé intégrée.

Au delà des professionnels de santé, le constat de la montée du vieillissement et des maladies chroniques, qui bouleversent le paysage sanitaire et médico-social, interroge tant le secteur industriel que le développement territorial. Tout est lié, mais la fragmentation du système le rend illisible.
Avec le numérique, on réinvente le relationnel, en réarmant la politique de santé, par la politique territoriale de la santé. Je parle de réarmement parce que c’est un combat.

Le lieu du combat : c’est le territoire.@! - Comment l’innovation numérique en santé peut elle se traduire concrètement dans les territoires ?
S. M. - La santé est le secteur qui offre des opportunités incroyables, dans les domaines les plus divers depuis le laser, les nanotechnologies, la e-santé, la médecine personnalisée, jusqu’à l’alimentation ou l’environnement. Certaines de ces innovations supplantent les médicaments, d’autres rendent inutiles les hospitalisations, ou obsolètes les gouvernances. Avec le numérique et TSN, on réinvente les articulations territoriales du suivi du patient, du parcours de santé et de soins. Avec les professionnels de santé, avec les forces économiques et industrielles, avec les élus et les citoyens, cet outil permet d’apporter le meilleur soin, au bon endroit, au bon moment, au juste coût.

Le numérique bouleverse les opportunités de connaissance, de partage du savoir. Il accélère les procédures, permet de combler les manques, et permet de dégager des marges d’attentions aux patients. Le gain de temps doit être mis au profit des malades.
Pour les professionnels de santé, le numérique est une innovation qui vient renforcer, densifier la communication avec les expertises les plus pointues et les plus éloignées. Il renforce et refonde le lien de la science au patient, il lui permet de renforcer sa présence humaine, en face à face. Pour les industriels, c’est l’espoir de nouveaux marchés, et donc de développement économique.

En Aquitaine, nous concentrons près de 50 % de la production industrielle de logiciels de santé. Nous fondons beaucoup d’espoir sur les leaders territoriaux et le cluster Tic Santé, pour consolider la filière. Nous serons à leur côté pour soutenir le développement industriel et faire de l’Aquitaine un territoire d’excellence Tic Santé, à vocation mondial, en capacité d’exporter les meilleurs systèmes.
Ces entreprises accompagnent la candidature de l’Aquitaine, au sein du consortium LifeKic, à l’appel à projet de l’Institut Européen des Technologies. L’ambition est de mettre sur le marché de nouveaux produits qui vont bouleverser nos habitudes de vies, nos habitudes de soins. Son objectif est de tout mettre en œuvre pour vivre longtemps en bonne santé.

Déjà, l’Aquitaine structure d’une part les filières Silver Economie ( économie du vieillissement ) dont le pilotage est partagé avec ADI, d’autre part la Chronicity Valley, formée par l’axe Bordeaux-Bilbao, pour devenir au plan mondial, avec l’Euskadi, au sein de l’eurorégion, un territoire de lutte contre les maladies chroniques.

@! - Mais le numérique en santé ne va t-il pas faire peur aux patients ?
S. M. - Les patients s’en servent tous les jours, pour s’informer eux mêmes sur leurs maladies et leurs traitements. Par la volonté des territoires, partagée par les professionnels et les élus, le numérique en santé est porteur d’innovations sociales. Il va resserrer les liens avec les professionnels et autres acteurs, toujours utile pour amplifier la confiance et lever les angoisses. L’enjeu est de combler des vides et des trous dans le suivi, le parcours du patient et le système lui même.
C’est dans l’attention à porter quotidiennement aux personnes en dehors des murs de l’hôpital, et avec lui, qu’il est attendu. Cela suppose de repenser nos organisations sociales et de penser totalement, conjointement, le développement des technologies et des formations- qui sont les compétences des Régions - avec les professionnels de santé, sanitaires, médico sociaux et socios, avec nos politiques d’aménagement durable du territoire.
Or la fragmentation des politiques, ici, n’a pas sa place, elle n’a pas de sens. Le cloisonnement des responsabilités peut créer des failles institutionnelles, car il faut penser l’homme dans son environnement, mettre le patient au centre du système dans une interrelation constante.
Là aussi il faut penser global et agir local, en pensant toujours la relation au patient, au professionnel, à la technique, et au contexte.

 


Crédit Photo : Solange Ménival

Partager sur Facebook
Vu par vous
586
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -