Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/19 : Après Bordeaux, Blaye, La Rochelle, Dax et Mont-de-Marsan, Parthenay et Niort testent actuellement une nouvelle ligne de bus (la 12) fonctionnant au biogaz. Le projet est soutenu par la Région.

20/06/19 : Deux Sèvres : dimanche 23 juin, de 10 h à 18 h, la Maison du Département à Niort accueillera une trentaine d'activités sportives à tester gratuitement en famille. Basket, kendo, escrime, tir à l'arc, rugby fauteuil... dans une ambiance festive. Gratuit.

19/06/19 : L'Hebdomadaire "Le Point" classe en 3ème position parmi les 70 villes les plus attractives de France, Bayonne Anglet et Biarritz sur la Côte basque pour leur dynamisme économique, leur mobilité leur connectivité et la qualité de vie.

19/06/19 : Charentes: selon le BNIC, les dégâts causés par l'épisode orageux de cette nuit ont eu un niveau d'impact limité sur le vignoble, localisés à Salles d'Angles, Sigogne, Angeac-Champagne, St-Martial, Jarnac, Gensac, Genté, Jarnac-Champagne ou Chadenac.

19/06/19 : La Rochelle : dans le cadre de l’approbation du Plan local d'Urbanisme intercommunal, une enquête publique est ouverte jusqu'au 26 juillet, dans 60 permanences réparties dans l'agglomération. Registre en ligne : www.registre-dematerialise.fr/1359.

19/06/19 : En raison d’un changement de programme de dernière minute, la visite de Nicolas Thierry, vice-président en charge de l’environnement et de la biodiversité, à Iraty et à Esterençuby ce jeudi 20 juin est reportée sine die.

18/06/19 : Nathalie Lasserre, première conseillère du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel est nommée sous-préfet de Nontron. Elle remplace Frédéric Roussel, nommé directeur de cabinet à la préfecture du Tarn à Albi.

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

14/06/19 : Invité de l'émission "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde, Alain Anziani, maire de Mérignac, a annoncé qu'il se représentait lors des prochaines municipales.

14/06/19 : La secrétaire d’État chargée de l'égalité entre hommes et femmes Marlène Schiappa qui devait participer à une table ronde organisée à la CCI de Bayonne dans le cadre d'une journée "Forum Solutions égalité.e.s" a annulé sa participation.

14/06/19 : Le temps d’une matinée, LPO Aquitaine invite petits et grands à découvrir les abeilles sauvages et les papillons si primordiaux dans notre écosystème. Dimanche 16 juin à 10h - Domaine de Certes et Graveyron à Audenge. Inscription: lucie.fuentes@lpo.fr

14/06/19 : Samedi 15 juin, de 18h à minuit, place St Michel, le Réseau Education Sans frontières propose son rendez vous annuel : la fête de la solidarité. Parrainages républicains, restauration avec des plats du monde et bal folk gratuit!+ d'info

Arte Flamenco 2019 - du 2 au 6 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/06/19 | Exposition mode et BD : Angoulême déshabille l'image

    Lire

    Du 26 juin 2019 au 5 janvier 2020, la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l'Image d'Angoulême abritera une exposition inédite du monde de la mode dans le 9ème art. Du pull bleu ciel de Tintin au costume de groom de Spirou, 200 oeuvres uniques dont des oeuvres d'Yves Saint-Laurent et de Thierry Mugler seront exposées au sein de l'exposition reconnue d'intérêt national par le Ministère de la Culture. Vernissage le 25 juin à partir de 18h30.

  • 20/06/19 | France 3 NoA à la découverte du patrimoine du Sud-Ouest

    Lire

    Ce dimanche, France 3 Nouvelle-Aquitaine, part a la rencontre des "sauveurs" du patrimoine de notre région,ceux qui font vivre les bâtiments historiques et les rénovent. Intitulée « Les sentinelles de l’histoire », l’émission d'Eric Perrin évoquera par exemple le château de Comarque ou encore les Bunkers des plages du Médoc. Des lieux chargés d’histoire qui auraient pu disparaître sans l’intervention de personnes engagées. Un programme captivant à découvrir Dimanche 23 juin à 12h55 sur France 3 NoA

  • 20/06/19 | Cenon : deux années de fête à Palmer !

    Lire

    Pour la deuxième année, la Ville de Cenon, ses partenaires et acteurs locaux organisent "Fêtons Palmer" le samedi 22 juin. Dans l'optique de fédérer et tisser ou resserrer les liens entre les habitants du quartier, plusieurs animations sont prévues pour tous les âges. L'évènement est également l'occasion d'inaugurer officiellement la nouvelle Place François Mitterrand, point de départ des festivités, à 15h. La soirée se termine avec un DJ set proposé par les résidents du Rocher de Palmer, Ricochet Sonore.

  • 20/06/19 | Lancement officiel d’Evering pour former les ingénieurs aéronautiques de demain

    Lire

    A l’occasion du 53ème Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace de Paris, l’Université de Bordeaux a annoncé officiellement la création d’Evering, un institut dédié à la formation supérieure, à la recherche et à l’innovation dans le domaine de l’ingénierie aéronautique et la maintenance associée. Situé à proximité des pistes de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac, Evering proposera des formations initiales et par apprentissage. Sa 1ère extension de 1 000 m2 sera achevée en 2021 et la seconde de 3 600 m2 en 2023.

  • 20/06/19 | Gironde : une seconde vie pour les livres !

    Lire

    Un second souffle pour une partie des ouvrages des bibliothèques girondines. En effet, pour renouveler collections et rayonnages, les établissements pratiquent le "désherbage", les nouveaux ouvrages prennent ainsi la place de leurs prédécesseurs. La bibliothèque départementale biblio.gironde organise hier et aujourd'hui (de 10h à 17h30) une vente des ouvrages "désherbés" dans l'Immeuble Gironde. Les recettes, 1€ par livre ou CD, sont reversées à des associations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Un après-midi avec l'Académie à St Amand de Coly

06/08/2012 | La musique envahit Saint Amand de Coly. Ou, comment, le temps de quinze jours, l'abbaye devient académie.

Les académiciens en répétition

C'est au coeur de la verdure périgourdine qu'a trouvé refuge, cette année encore, l'Académie de musique ancienne du Festival du Périgord Noir. Une quarantaine de jeunes musiciens qui, sous la houlette de Michel Laplénie (direction musicale), Simon Heyerick (responsable des cordes) et Yvon Repérant (chef de chant), répètent l'opéra The King Arthur, d'Henry Purcell, qu'ils présenteront au public à la fin de la semaine. Aqui! les a suivis, le temps d'un après-midi.

On ne peut pas les manquer. Dès les premiers pas dans les rues du petit village de St Amand de Coly, classé parmi les plus beaux villages de France, ils nous assaillent les oreilles. Eux ? Les instruments des académiciens du Festival du Périgord Noir, qui répètent inlassablement The King Arthur, l'opéra de Purcell qu'ils présenteront au public à la fin de la semaine. Flûtes, cordes ou encore clavecin, ils s'en donnent à cœur joie, et font résonner leurs voix aux quatre coins de St Amand, suscitant interrogations et étonnement chez les visiteurs. Une joyeuse cacophonie donc, mais de courte durée. Et pour cause. A quinze heures, ce 6 août, il y a répétition dans l'imposante abbaye du XIIè siècle qui a fait la réputation de St Amand.

Et là, plus de place au désordre. « En place ! ». La voix de Michel Laplénie, en charge de la direction musicale de l'Académie de musique ancienne, claque sous les hautes voutes de l'abbaye et tout le monde se concentre. Les voilà partis pour deux heures de répétition sans temps mort, cependant que dehors, gronde l'orage et tombe la pluie. Rien n'est laissé au hasard, un problème de mise en scène, une erreur dans le tempo et on recommence, sous les yeux d'un public qui entre et sort au gré de sa visite de l'abbatiale. Les chanteurs, qui pour la première fois depuis le début de l'Académie, en 2001, joueront en costumes, ont fort à faire avec la mise en scène.

« L'occasion de faire un travail musical approfondi »
Après deux heures, arrive, enfin, la pause. L'occasion d'aller discuter avec quelques académiciens qui décompressent sur les marches de l'abbaye, dans la lourdeur moite ayant succédé à l'orage. Emmanuelle et Nicolas, les violoncellistes, et Marie-Elina la violoniste se prêtent au jeu des questions sans rechigner. Ils sont assez unanimes quant à l'Académie, une expérience aussi intéressante qu'enrichissante. D'un point de vue musical tout d'abord. « C'est l'occasion de faire un travail musical approfondi, explique Emmanuelle. Et aussi de travailler avec des musiciens et des professeurs que l'on n'a pas l'habitude de rencontrer. C'est une immersion complète dans la musique. » Et cela à travers, bien sûr, une oeuvre, le fameux King Arthur, qu'ils répètent plus de dix heures par jour. Un investissement total, mais bénéfique. Comme le raconte Marie-Elina, « on participe à tout, que ce soit les lumières, les costumes ou la mise en scène, on est là à chaque étape, c'est vraiment bien ». « On regrette juste de ne pas avoir de costumes, nous les instrumentistes », plaisante Emmanuelle.

D'un point de vue humain ensuite. Difficile, en effet, de monter un tel projet, si la bonne entente entre les différents protagonistes n'est pas au rendez-vous. Heureusement, ce n'est pas le cas. « Il y a quelque chose d'humain qui passe bien entre nous tous, et c'est important pour faire de la musique », explique Marie-Elina. Des relations basées aussi, ainsi que le précise Emmanuelle, sur le partage. « On se retrouve souvent après le repas pour déchiffrer des partitions ensemble, on partage beaucoup de choses. « Et puis on mange très bien ! », ajoutent-ils tous les trois en chœur. Avec une mention spéciale pour les repas du gîte du Peuch, repaire des académiciens, qui, apparemment valent le détour. Une récrimination quand même dans ce tableau idyllique ? Emmanuelle, l'oeil malicieux, n'hésite pas une seconde :« Les chaises des répétitions ! Trop inconfortables. ». A bon entendeur...

Bérénice Robert
Bérénice Robert

Crédit Photo : Aqui.fr, tous droits réservés

Partager sur Facebook
Vu par vous
1011
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -