Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/09/20 | Les Deux-Sèvres renforce leur engagement dans la protection de l’enfance

    Lire

    Le Département des Deux-Sèvres vient de contractualiser avec l’État et l’ARS pour la période 2020-2022 afin de garantir les mêmes chances et les mêmes droits à tous les enfants. Pour cela, ils vont travailler sur les axes suivants : agir le plus précocement possible pour répondre aux besoins des enfants et de leurs familles ; sécuriser le parcours des enfants protégés et donner aux enfants protégés les moyens d’agir.

  • 29/09/20 | En Nouvelle-Aquitaine, la Nuit du Droit invite François Mauriac

    Lire

    La Région, l'Ecole des avocats, l'Ordre des avocats et la Conférence du Barreau de Bordeaux s'associent pour fêter la Nuit du Droit ce jeudi 1er octobre. Une Nuit pour le grand public qui marquera les 50 ans de la mort de François Mauriac, en présentiel à l'Hôtel de Région à Bordeaux, et en retransmission simultanée aux Maisons de la Région à Poitiers et à Limoges et sur le site de la Région. A 18h: le procès fictif d'Henriette Canaby, qui inspira le roman Thérèse Desqueyroux, par des élèves avocats, et à 20h30, une table-ronde « Du fait divers au roman : regards croisés sur une œuvre de François Mauriac ».

  • 29/09/20 | La librairie itinérante des Deux-Sèvres reprend la route

    Lire

    A partir du 30 septembre, les Deux-Sèvriens ont rdv avec Terre de lecture. Organisés par la Médiathèque départementale, ces rendez-vous mettent en lumière les lieux de culture indispensables en milieu rural. « L’objectif est d’élargir les publics fréquentant les bibliothèques, de favoriser le rôle de celle-ci dans l’animation locale et de stimuler les projets collectifs entre bibliothèques », pour Esther Mathiet-Lucas, conseillère départementale en charge de la culture.

  • 29/09/20 | Le Concours des Saveurs de Nouvelle-Aquitaine fait escale à Agen

    Lire

    Le 3 octobre, le Conseil Départemental du Lot-et-Garonne accueille le Concours des Saveurs organisé par l’AANA. Il récompense les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories permettant de mettre en lumière le savoir-faire des producteurs locaux. Pour cette session, 200 produits, issus d’une soixantaine de producteurs et artisans, seront jugés par une soixantaine de jurés.

  • 28/09/20 | Dordogne : l'école de Savignac face à un foyer de coronavirus

    Lire

    L’école supérieure de management en hôtellerie-restauration de Savignac-les-Églises, qui accueille 374 élèves, est désormais touchée par l’épidémie du coronavirus. Mercredi 23 septembre, neuf cas ont été dépistés dans la communauté étudiante, puis 30 cas à la date du 28 septembre. La Direction Générale de la CCI Dordogne et la Direction de l’Ecole, en liaison avec l’ARS, ont décidé de passer toutes les formations en distanciel à partir du lundi 28 septembre pour une durée de deux semaines.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

Une femme maire à Biarritz... JR resigne à Bayonne

29/06/2020 | Dans une quadrangulaire Maïder Arosteguy, est élue quand, à Bayonne, le maire sortant Jean-René Etchegaray prend le large avec 53% des suffrages. A noter l'émergence de votes abertzale

Maider Arosteguy

Alors que le "re-nouveau" maire d'Anglet Claude Olive élu au premier tour, effectuait son marché dans sa bonne ville, ça bataillait encore sec dans les villes voisines de Bayonne et de Biarritz où l'ambiance dans ces étonnantes élections municipales à épisodes. L'ambiance était plutôt tendue.

"J'ai Bayonne dans la peau et je suis très heureux du résultat de ce soir", commentait, heureux, Jean-René Etchegaray. Nous avons réussi avec plus de 1000 voix d'écart à remporter cette élection, dans un contexte ici comme ailleurs bien particulier. Entre les 25 voix d'avance que j'avais en 2014 et celles constatées cette fois, il y a évidemment la preuve que les Bayonnais adhèrent au projet de rassemblement, je dis bien de rassemblement que nous avons mené. Dans les six ans qui arrivent je serai le maire de tous les Bayonnais et pas seulement celui de ceux qui ont voté pour moi."

Lors du premier tour, le maire sortant Jean-René Etchegaray (Bayonne toujours un temps d’avance) avait totalisé 40,33 % des voix. Il était suivi par les trois listes de gauche. Celle d’Henri Etcheto (Bayonne ville ouverte) était créditée de 29,77 %. Jean-Claude Iriart (Bayonne verte et solidaire) complètait le tiercé avec 13,12 %, suivi de près par Mathieu Bergé, conseiller municipal d'opposition et Conseiller réginal (Demain Bayonne-Bihar Baiona) avec 11,21 %. Un premier tour avec une faible participation de 38,79%, liée on s'en souvient au Coronavirus , soit une abstention de 61,21%.

Victoire Jean René Etchegaray

 

Les trois listes de gauche, au soir de ce premier tour totalisaient, 54,1%, soit 3% de mieux qu'en 2014. De quoi mettre en grande difficulté, le maire sortant, et président de l'Agglomération Pays basque. Or, Henri Etcheto avait réussi à composer une liste commune de gauche avec Mathieu Bergé, appliquant les principes de la proportionnelle pour fusionner les listes. Alors que l'abertzale Jean-Claude Idiart se retirait du jeu? où irait donc le vote abertzale?

Or le mandat de Jean-René Etchegaray aura été fortement marqué par un esprit aberzale, "avocat" du rapprochement des prisonniers basques, défense de la monnaie basque, l'eusko et évidemment les fondations de cette communauté territoriale Pays basque sur laquelle les premiers voisins d'Anglet et Biarritz étaient fort réservés mais l'ont nommé premier président.

"Nous avons ici comme ailleurs des situations de crise économique qu'il va nous falloir gérer. Dans notre ville de 53 000 habitants, composée de 30 000 emplois.  

Biarritz: avec Maïder Arosgteguy, la fin de la Comedia dell Arte?

 La comedia dell Arte qui se joue depuis des mois et des mois à Biarritz va t-elle se terminer avec l'élection de Maïder Arostgeguy ce dimanche soir à Biarritz? Débutée avec le feuilleton du Palais, elle s'est terminée vendredi avec une news à sensation concernant la candidate de "Pour Biarritz pour vous", première candidate déclarée afin de ne pas être doublée et candidate en tête du premier tour avec 31,5% des suffrages d'une participation de 40,7% des électeurs. Ce Palais des premiers maux de cette coalition de 2014 partie en vrille au fil des ans et dont les derniers spasmes annoncaient la nomination par Maïder Arosteguy  de Guy Lafite, ex premier adjoint de Michel Veunac, le maire sortant de Vivons Biarritz (12,21%).

Or, dans cette quadrangulaire, décomposée de désamours entre le doc-surfeur audacieux et écolo Guillaume Barucq avec Nathalie Motch, la passionata, qui rêvaient d'un autre monde et de Jean-Benoît Saint-Cricq, l'électron libre et ténor expert comptable doué, Maïder a remporté la martingale. Assurément avec l'appui de Biarrôts nostalgiques de cette croix de Lorraine qui trône à deux pas du Rocher de la Vierge et du monument aux morts et leur rappelle les fondamentaux du Gaullisme."Les Biarrots ont fait le pari d'une femme a-t-elle commenté", ce qui n'était pas évident. Surtout ils ont fait le pari d'une équipe qui a travaillé pedant un an et demi, qui a construit un projet avec eux.."

"Je suis surtout déçu pour la nouvelle génération de candidats que j'avais enmenés  dans cette liste "Biarritz Nouvelle vague et solidaire" commentgait son challenger malheureux, une nouvelle vage qui ne pourra pas entrer au Conseil municipal. On ne sera pas aussi nombreux que l'on aurait souhaité l'être. On voit que Biarritz a viré en bleu et on n'a pas vu venir cette vague bleue."

Les Nationalistes rafflent aussi la mise dans de nombreuses communes

 Les abertzale rafflent la mise dans plusieurs commuunes du Pays basque comme Ustaritz, Itxassou et Ciboure avec le Nationaliste de gauche de 31 ans, Eneko Aldana (Ziribu Bizi) , 31 ans, arrivé en tête au premier tour a creusé l'écart, avec 57,12% des voix face à Isabelle Dubarbier-Gorostidi (divers droite), 21,12% qui disputait cette élection avec ue deuxième liste divers droite.. Même constatation dans une triangulaire à Urrugne: Philippe Aramendi, nationaliste basque, tête de liste d'un rassemblement de gauche plurielle l'a emporté avec 45,9% des voix.

 

 

Félix Dufour
Félix Dufour

Crédit Photo :

Partager sur Facebook
Vu par vous
4508
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -