Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

28/10/21 : Bordeaux - Pour la Journée mondiale des AVC, 250 tensiomètres sont offerts ce vendredi place de la Victoire par l'asso AVC Tous concernés. Au menu aussi : détections de la tension artérielle, dépistage de l’arythmie cardiaque et contrôle de la glycémie

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/21 | Un mois dédié à Jean Lacouture

    Lire

    Jean Lacouture, hommes de lettres régional et ancien journaliste disparu en juillet 2015, aurait fêté ses 100 ans le 9 juin dernier. A l'occasion de cet anniversaire, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui consacrer le mois de novembre. Ainsi le « Mois Lacouture » sera ponctué de débats, rencontres ainsi que d'une exposition au sein de l'Hôtel de Région. Tout le programme est à découvrir le site de la Région Nouvelle-Aquitaine

  • 28/10/21 | Le Concours des Saveurs revient

    Lire

    L'Agence de l'Alimentation de Nouvelle-Aquitaine et le Département des Deux-Sèvres organisent ce jeudi une nouvelle session du Concours des Saveurs Nouvelle-Aquitaine à Celles-sur-Belle. Ce Concours permet de récompenser les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories, mettant en lumière le savoir-faire des producteurs et artisans locaux. Pour cette nouvelle session 250 produits sont proposés par 70 producteurs et artisans.

  • 28/10/21 | U2P à Brive : de la fabrication de pain à sa distribution automatique

    Lire

    Initialement U2P en Corrèze fabrique des pains en gros volume à destination des collectivités et restaurants d'entreprises. Avec la crise sanitaire et les fermetures dues au confinement, la société a décidé de tourner sa production vers la fabrication de pain pour un parc de machines de distribution automatique de baguettes, conditionnées sous atmosphère protectrice, sur Brive. La société vient d'acquérir des équipements afin de répondre à cette demande grandissante et ainsi produire de nouvelles gammes de produits.

  • 28/10/21 | Limoges : Les 1000 visages de la Covid-19

    Lire

    Ce soir à 19h, l'Université de Limoges organise à la BFM une conférence sur le thème : « COVID-19 : L'ennemi invisible aux mille visages ». Cette conférence permet à tous de mieux comprendre les représentations en jeu dans la crise sanitaire que ce soit de l'image scientifique aux configurations émotionnelles. Cette conférence s'inscrit dans le cycle de conférences grand public interactives mis en place par l'Université.

  • 27/10/21 | Tolkien se tisse à Aubusson

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson en Creuse a signé un partenariat afin de réaliser en 4 ans une série exclusive de 14 tapisseries et 2 tapis à partir de l'oeuvre graphique originale de J.R.R Tolkien. Le 22 octobre, elle a dévoilé la 12ème œuvre et la 1ère issue du livre du Seigneur des Anneaux : « Moria Gate ». D'environ 8m2, elle a nécessité plus de 1000h de travail.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

Vente directe et coopération agricole, les gages de la flexibilité pour Gilles et Mathieu Bluteau

26/04/2020 |

1

Installés en GAEC depuis 2018, les frères Bluteau ont pu bénéficier de nombreuses aides pour lancer leur activité, notamment grâce à la coopération agricole qui leur offre une certaine flexibilité dans leur production caprine.

Qui a dit que l’agriculture française était finie ? Certainement pas Gilles et Mathieu Bluteau, dont l’histoire prouve que les jeunes agriculteurs ont encore de beaux jours devant eux.

Tout commence en 2015 à Condéon (au sud d’Angoulême) lorsque leur grand-mère, à la tête d’un troupeau d’une trentaine de chèvres, est victime d’un accident. Mathieu Bluteau décide alors de reprendre le flambeau familial, malgré les réticences de ses parents. « Nos parents ne voulaient pas qu’on fasse ce métier, mais on a toujours été proches de notre grand-père qui souhaitait qu’on reprenne la ferme. Il fallait donc nous convaincre nous-mêmes et nos parents », confie l’exploitant.

C’est ainsi qu’en 2016, Mathieu reprend l’exploitation. Il s’installe mais ne peut pas bénéficier d’aides. Il faudra attendre 2018 et la fin des études de son frère Gilles pour que leur projet décolle. Ces deux années de réflexion et d’expériences, acquises grâce au service de remplacement de la MSA, ont été nécessaires pour construire un projet solide. « On était dans la réflexion mais on ne voulait pas se lancer comme ça », explique Mathieu. Grâce à un Plan de Professionnalisation Personnalisé, organisé par la Chambre d’Agriculture de la Charente, Gilles acquiert de solides bases et rejoint Mathieu pour fonder le GAEC des Frères Bluteau.

« L’avantage des deux systèmes »

Grâce à leurs études et à l’accompagnement de la Chambre, Gilles bénéficie d’aides à l’installation, notamment la Dotation Jeune Agriculteur, soit environ 21000€ la première année et 5000€ à la quatrième année d’exploitation. « Ça a été un vrai coup de pouce », assure Gilles. D’autres aides, notamment de la PAC et de la Région, permet au GAEC de se lancer sereinement en 2018 en ayant de la trésorerie.

D’autant que le projet des frères Bluteau s’appuie sur deux piliers solides : la coopération agricole, via Terra Lacta, et la vente directe. « Le premier objectif, c’était de démarrer avec la laiterie pour bien la maîtriser, surtout que ce n’est pas facile en caprin, explique Gilles. Ensuite, on est allés vers la transformation avec la fromagerie ».

Ce fonctionnement porte selon lui le meilleur des deux mondes : « On a l’avantage des deux systèmes. Avec la laiterie, on n’est pas obligés de transformer tous les jours comme pour ceux qui sont à 100% fromagers. La production est garantie pour les laitiers. Et si on a du surplus, on peut soit leur donner, soit le transformer. Ça nous donne de la flexibilité : grâce à la laiterie, on peut arrêter la transformation pendant les vacances par exemple, et si on a besoin de plus de fromage, on peut puiser dans la marge “laiterie” ».

Des financements spéciaux

Outre la flexibilité, ce fonctionnement leur permet également de bénéficier d’aides de la coopérative Terra Lacta, notamment une prime aux 1000 litres réservée aux jeunes agriculteurs. Aujourd’hui, 80% de leur production est destinée à Terra Lacta, les 20% restants provenant de la vente directe de fromages et yaourts. Des chiffres qui évoluent en fonction de la conjoncture, remarque Gille Bluteau.

Mais si la vente directe s’avère plus rentable, la coopération apporte aussi un avantage indéniable auprès des banques. « La laiterie garantissait à la banque qu’il y aurait une rentrée d’argent », souligne Gilles Bluteau. Les deux frères ont aussi pu bénéficier de financements spéciaux auprès du Crédit Agricole Charente-Périgord grâce à l’accompagnement de la Chambre d’Agriculture. « Les prêts pour les jeunes agriculteurs aidés sont plus intéressants, vu que la Chambre accompagne la construction du projet », ajoute l’exploitant.

Aujourd’hui à la tête d’un troupeau de 120 chèvres, les frères Bluteau envisagent de développer l’apiculture pour élargir leur gamme de produits. Tout en conservant l’équilibre entre coopération agricole et vente directe.

Julien Bonnet
Julien Bonnet

Crédit Photo : Julien Bonnet

Partager sur Facebook
Vu par vous
18922
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -