Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Agriculture | Vente aux enchères de vaches de boucherie : 6 100 € pour « Italie » !

1

La vente aux enchères de vaches de boucherie labellisables « Millésime Viande » Interlim s’est tenue le samedi 1er juin entre 13 h 00 et 14 h 00 au sein d’Aquitanima. Onze bovins étaient présentés à une petite vingtaine d’acheteurs de Grandes Surfaces telles que Carrefour et Leclerc, de boucheries et de restaurants. Fort de ses 1 325 kg, c’est « Italie », une vache du GAEC Camus Père et fils d’Arnac-la-Poste, en Haute-Vienne, qui a été achetée au plus haut prix, 6 100 € par le restaurant « Hall West » situé à Limoges…

« Cet événement donne véritablement une plus-value aux éleveurs ». Olivier Rambert, responsable d’Interlim et l’animateur de la vente du jour, se dit très satisfait de cette vente aux enchères qui vient de se dérouler au sein d’Aquitanima. Et de renchérir, « d’année en année, ce rendez-vous fidélise la clientèle. Et d’un autre côté, grâce au bouche-à-oreille, de nouveaux acheteurs bouchers ont fait leur apparition cette année. » L’objectif est bien de diversifier la nature de la clientèle. « Nous accueillons des Grandes Surfaces, mais aussi des bouchers et des restaurateurs qui nous font confiance, et cela, nous y tenons ! » Pour Olivier Rambert, cette vente aux enchères est également une superbe vitrine pour les deux parties. « Lorsque la vente est actée nous prenons une belle photo qu’ils exposeront dans leur boutique ou dans leur restaurant. C’est un bon coup de pub pour eux ! »

Des achats de 3 600 à 6 100 €
A la base, vingt bovins concourraient. Au final, onze ont été sélectionnés. « Nous avons jugé la finesse de leur ossature, leurs morceaux nobles et leur bel état de finition pour être abattus courant juin. » Comme l’an dernier, c’est le GAEC Camus Père et Fils qui a remporté la plus grosse vente, avec « Italie » pour 6 100 € achetée par le restaurateur Hall West à Limoges. Seul petit bémol, le montant total des ventes. Si l’an dernier, elles oscillaient entre 6 100 € et 10 600 €, cette année elles varient entre 3 600 € et 6 100 €. « C’est vrai, les montants sont moins élevés, sans doute ce résultat est dû au contexte plus délicat du marché. Cette année, deux-trois gros clients n’étaient pas présents mais nous en avons accueilli de nouveaux et puis, ils nous font confiance », tient à réaffirmer Olivier Rambert.

Vente aux enchères


Les bovins vendus

« Justice », GAEC Rouvelaud à Saint-Martin-Terressus (87), poids : 875 kg, achat : 5 700 € par une boucherie (87).
« Ignace », GAEC Gilles et Franck Dumond à Arnac-Pompadour (19), poids : 947 kg, achat : 5 200 € par le Carrefour de Lormont (33).
« Influante », EARL Cailletière-Guilloteau à Marnay (86), poids : 1 092 kg, achat : 5 500 € par le Carrefour de Mérignac (33).
« Italie », GAEC Camus Père et Fils à Arnac-la-Poste (87), poids : 1 325 kg, achat : 6 100 € par le restaurateur Hall West de Limoges (87).
« Hermantine », GAEC de Champagnat à Dompierre-les-Eglises (87), poids : 1 100 kg, achat : 5 300 € par le Leclerc de Cahors (46).
« Jacinda », Jean-Louis Chapeyroux à Sarrazac (24), poids : 843 kg, achat : 5 100 € par un restaurateur de Charente-Maritime (17).
« Honda », EARL Tricaud à Terres-de-Haute-Charente (16), poids : 936 kg, achat : 3 600 € par le Carrefour de Mérignac (33).
« Jespere », Frédéric Poirier à Marnay (16), poids : 998 kg, achat : 4 200 € par la boucherie Gazeau de Canéjean (33).
« Janse », GAEC de la Voie à Dienne (86), poids : 974 kg, achat : 5 800 kg par le Carrefour de Bègles (33).
« Galette », GAEC Lasternas à Saint-Cyr-les-Champagnes (24), poids : 907 kg, achat : 5 000 € par le Leclerc de Mimizan (40).
« Identique », EARL des 2 Ruisseaux (40), poids : 955 kg, achat : 5 000 € par une boucherie du Cap Ferret.

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Publié sur aqui.fr le 01/06/2019