Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Ernesti : des oiseaux de nuit pour veiller sur nos seniors

1

Une présence humaine pour la nuit ou pour la soirée : voilà ce que propose la plateforme Ernesti, fondée en novembre 2017 par Séverine et Quentin Zakoian. Des étudiants en santé, appelés les « Chouettes », accompagnent la nuit, des personnes en perte d’autonomie. L’objectif est simple : permettre à ces personnes de vivre chez elles le plus longtemps possible. En cette période de confinement, ce service permet d'éviter l'hospitalisation de nombreux seniors via des actions renforcées et facilitées.

Ernesti propose des accompagnements de nuit par des étudiants en santé. La plateforme met en relation des personnes qui recherchent une présence de nuit pour leurs proches en perte d’autonomie, à des étudiants en médecine ou paramédecine, qui sont disponibles pour venir toute une nuit au domicile de la personne dans le besoin. Actuellement, plus de 2 700 « Chouettes » (étudiants en santé) proposent leurs services nocturnes via la plateforme. « L’étudiant arrive généralement vers 20 heures et repart le lendemain matin à 8 heures, explique Quentin Zakoian, co-fondateur d’Ernesti. Cette présence prévient à la fois les risques de chutes, d’angoisses ou de déambulations nocturnes qui sont aujourd’hui des critères importants pour un maintien à domicile d’une personne âgée. »

Après une prise de contact sur la plateforme en ligne Ernesti, une communication est établie avec la personne qui a besoin de ce service particulier. Après une discussion, plusieurs profils de « Chouettes » sont proposés aux proches grâce à des vidéos de présentation. La famille peut alors sélectionner l’étudiant qui lui correspond le mieux. A partir de là, un premier rendez-vous est organisé avec l’accompagné, l’aidant familial et la « Chouette » pour voir si le courant passe bien entre le jeune étudiant et la personne âgée. Une « Chouette » peut faire garde de nuit 2 fois par semaine, mais si le besoin doit s’étaler sur une semaine, Ernesti n’hésite pas à mettre à disposition de la personne une petite équipe de 3 à 4 « Chouettes ». L’accompagnement peut donc se faire sur la durée pour que la personne puisse chaque nuit, dormir sur ses deux oreilles.

« Une présence humaine rassurante, bienveillante et sécurisante »

Cette offre humaine et solidaire bénéficie à tous. D’abord, la présence d’une « Chouette » chez une personne âgée rassure la famille. La personne aidée peut aussi, grâce à ce service, continuer à vivre paisiblement dans son domicile sans redouter le moment de la nuit. Cette tranquillité d’esprit est renforcée par le fait que les étudiants sont soigneusement sélectionnés par la plateforme. Ils sont passionnés, dynamiques et ont une vraie envie d’aider. 

« Ma sœur jumelle, Séverine, a expérimenté le principe Ernesti (la garde de nuit auprès de personnes âgées) pendant toutes ses études via notre mère médecin, confie Quentin Zakoian. Voilà comment l'idée de cette plateforme est née. Nous trouvons aussi que c’est génial pour l’étudiant d’avoir un revenu complémentaire, de découvrir le métier d’aide à domicile et d’apprendre à être au contact d’une personne âgée. Pour l’accompagné, c’est une présence humaine importante et un soulagement pour l’aidant familial. » Les retours sur ce projet et cet engagement sont d’ailleurs souvent très positifs. « Avec les évènements actuels, ma mère n’a plus ses aides ménagères le week-end. Pour qu’elle ne soit pas seule, un des 3 étudiants qui vient d’habitude en semaine vient maintenant aussi du vendredi soir au dimanche 15h pour l’aider dans ses tâches quotidiennes et être là la nuit.” témoigne Madame Espérabé, aidante familiale.

Confinement et virus : des accompagnements qui continuent

En échangeant avec les familles, Ernesti a pu se rendre compte que si les activités d’accompagnements de nuit cessaient pendant cette période particulière, les conséquences seraient immédiates : hospitalisation ou placement en Ehpad. « En ces temps troublés, il faut absolument désengorger les hôpitaux et les nouvelles entrées dans les maisons de retraite ne sont actuellement pas possible », explique Quentin Zakoian. Ce service devait alors plus que jamais perdurer. Les « Chouettes », étant des étudiants en santé, connaissent parfaitement les gestes barrières et les consignes à respecter.

Ernesti veut aussi s’engager pour aider les nouvelles familles qui ne peuvent plus apporter l’aide à leurs parents à cause des mesures de confinement. Pendant cette période exceptionnelle, Ernesti offre les frais de services. Par conséquent, seule la rémunération des étudiants en médical et para-médical est maintenue. Une nuit revient à 36 euros aux familles après crédit d’impôt. Ernesti a également élargi son offre depuis 2 semaines, avec un accompagnement à toutes les personnes qui retournent chez elles après une hospitalisation liée ou non au Coronavirus. Une initiative qui permet d’assurer un suivi à domicile pour des personnes qui se sentent isolées, affaiblies ou trop marquées par leur hospitalisation.

Lucile Bonnin
Lucile Bonnin

Crédit Photo : Ernesti

Publié sur aqui.fr le 24/04/2020