Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Culture, agriculture et solidarité, le domaine départemental de Nodris avance à vive allure

Jean-Luc Gleyze, en compagnie de Charlotte Hüni et Stéphane Le Bot, au domaine de Nodris

Acquis en 2019 par le Département de la Gironde, le domaine du Nodris, situé dans la commune de Vertheuil dans le Médoc, connaît des transformations à vitesse grand V. Avec des améliorations bien visibles, les ambitions sont déjà tournées vers l’avenir du site à caractère hybride. Retour sur l’évolution du projet.

Un projet départemental destiné à un public large, "un lieu de vie mêlant culture, agriculture, solidarité, vie sociale et convivialité", voilà la définition du projet selon Jean-Luc Gleyze. En compagnie de Stéphane Le Bot, vice-président chargé de l’agriculture, de l’alimentation, des mers et des forêts, Pascale Got, vice-présidente chargée de la protection de l’environnement, des espaces naturels sensibles et de la gestion des risques, Michelle Saintout, conseillère départementale du Nord-Médoc, et Charlotte Hüni, directrice du domaine de Nodris, le président du Département de la Gironde a fait état de l’avancée du site de 43 hectares.

2021, première année de concrétisation

L’année dernière, le domaine du Nodris a accueilli près de 4.000 visiteurs et a su connaître des progressions sur plusieurs points. D’un point de vue agricole, trente ruches ont été installées sur le site, amenant à une première récolte de miel. On compte aussi trente chèvres alpines, élevées par l’ancienne professeure des écoles Fanny Le Dauphin. Les serres sont en plein montage; le maraîcher, Florian Serreuille, développe sa production sur 3 hectares de terrain, et le hangar destiné à stocker le matériel agricole a été rénové à l’identique.
La culture était également au rendez-vous à Nodris en 2021 puisque le domaine a pu accueillir les jeudis du Sun Ska, et les festivals Perform et Culture Cultures et a eu la chance de recevoir deux fresques de l’artiste Tristan Barroso. Et enfin, le Département a pu réaliser des projets solidaires au sein du site. Le concert du projet DEMOS, présent sur le domaine depuis 3 ans, permettant de rendre la pratique musicale accessible pour les enfants du Medoc éloignés des activités artistiques, a réuni 400 personnes en juillet 2021. Le Nodris a également été une terre d’accueil pour les associations ADAPEI et APADEV, puis un lieu d’innovation de la cuisine mobile de Mikaël Mourgue.

Nodris, plein d’ambitions

C’est à présent 2022 qui est au centre des attentions, une année cruciale pour la réalisation du site. Avec une étude et une amorce de la deuxième phase du projet territorial, plusieurs projets sont en chemin. Une nouvelle récolte de miel, la production de fromage de chèvre avec l’arrivée de 20 chèvres supplémentaires, le recrutement d’un nouveau maraîcher pour travailler sur 8 hectares de terrain, la création de point de ventes hebdomadaires des productions agricoles, l’élaboration d’une conserverie, l’acquisition d’un incubateur ; en bref, l’agriculture connaitra une nette progression.

2022, c’est aussi la mise en place d’un parc de matériels de l’Iddac à destination des professionnels de la culture prévue en février, l’installation d’un relais de Biblio.Gironde pour début mars, dans lequel les bibliothèques et médiathèques du Médoc pourront venir s’approvisionner, le retour du Sun Ska Festival dans une aire de grands spectacles, l’organisation de spectacles sur la scène de la métairie, des expositions, des programmes artistiques. Le projet solidaire et convivial se caractérisera par des repas, mais également par l’expérimentation des maisons mobiles, importantes dans l’avenir, pouvant servir pour « des femmes victimes de violence, des saisonniers, des personnes en phase de transition », explique Jean-Luc Gleyze. À ce jour, environ 1.900.000 euros ont été investis dans les nouveaux aménagements du lieu.

Avec des résultats prometteurs et des projets d’avenir multiples, le domaine de Nodris ne cessera de se développer.

 

Kilian Lavaud
Kilian Lavaud

Crédit Photo : Kilian Lavaud

Publié sur aqui.fr le 14/01/2022