05/10/22 : L'Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels organise ses portes ouvertes le samedi 15 octobre de 10h à 19h, 45 rue Emile Guichenné à Pau. A découvrir: activités, projets, échanges entre bénéficiaires, bénévoles et prestataires.

05/10/22 : Le nouveau préfet des Pyrénées-Atlantiques est nommé, après le départ d'Eric Spitz. Il s’agit de Julien Charles, actuellement préfet de Saône-et-Loire. Licencié d’histoire, Julien Charles est passé par Sciences Po Paris et l'Ena.

05/10/22 : Fan du "Chat du Rabbin" et de son auteur, Joann Sfar ? Alors rdv le 12 octobre à 18h à la station Ausonne - Mollat à Bordeaux pour une rencontre et des dédicaces avec le bédéiste à l'occasion de la sortie de son nouvel album, La Synagogue.

05/10/22 : Le label "Divertissement Durable : l’émotion responsable", qui incite les sites de loisirs à engager une démarche de développement durable et d’amélioration continue en matière de RSE vient d'être attribué à la Cité du Vin, niveau "expérimenté".

04/10/22 : Verrier, horloger, céramiste, sculpteur sur bois, vitrailliste... Prés de 60 artisans d’art de Dordogne, Lot, Corrèze et Haute-Vienne sont à découvrir sur le salon des métiers d’art de Terrasson-Lavilledieu les 14, 15 et 16 octobre. Entrée gratuite.+ d'info

03/10/22 : Le musée Bonnat-Helleu de Bayonne (7 000 œuvres) prête au musée des Beaux-Arts de Bilbao, sept esquisses de Pierre-Paul Rubens (1577-1640) qui témoignent de son processus créatif. Une exposition organisée jusqu'au 22 janvier 2023 à Bilbao.

03/10/22 : Prenez date! Le festival itinérant "Lettres du monde" revient parcourir la Nouvelle-Aquitaine du 17 au 27 novembre, avec une vingtaine d'invités: écrivains étrangers et français, traducteurs, éditeurs...+ d'info

30/09/22 : Des rassemblements Vivons Vélo au bénéfice de l'Institut Pasteur sont organisés samedi 8 octobre, à Libourne, Carbon-Blanc, Cestas (33) et Idron (64). Au programme: pédaler pendant une trentaine de kilomètres, en partenariat avec les clubs locaux.+ d'info

30/09/22 : La Semaine de la Forme, accessible à tous, se déroule du 1 au 9 octobre. Un large panel d'activités et de tests est proposé aux enfants, adultes ou seniors, pour connaître son état de forme. Une association sportive participe près de chez vous. + d'info

28/09/22 : Tout est gratuit pour les moins de 22 ans au cours de la nouvelle saison de l'Orchestre du Pays Basque. Des concerts dans 25 villes et villages pour voyager entre musique classique, chant, musiques traditionnelles, actuelles ou expérimentales. + d'info

28/09/22 : La Cité du vin propose plusieurs rendez-vous en octobre avec deux conférences, des ateliers de dégustation et des animations dans le cadre des Journées nationales de l’architecture et du Fascinant Week-end du réseau Vignobles & Découvertes.+ d'info

26/09/22 : A vos agendas: Bordeaux Fête le Vin s'annualise et revient donc dès 2023, du 22 au 25 juin. Comme pour son édition 2022, l'évènement se vivra dès le 15 juin en Avant-Première. Bordeaux Fête le Fleuve cède quant à lui sa place.

23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/10/22 | Limoges-Bénédictins élue plus gare de France

    Lire

    La gare de Limoges-Bénédictins remporte le concours Plus belle gare de France, devant les douze finalistes départagées par le vote des internautes sur les réseaux sociaux. Limoges Bénédictins obtient 15 337 votes sur 70 742, devant Saint-Brieuc et Troyes. Son campanile qui culmine à 57 m de haut n'y est surement pour rien. Pour la rendre encore plus belle, l'association HistoRail lance un financement participatif pour restaurer l'ensemble Art deco (boiseries, fresque de mosaïque et cartes)

  • 05/10/22 | Six ateliers ludiques pour ouvrir la science du vin au grand public

    Lire

    Découverte de la production d’un plant de vigne, présentation des nouvelles solutions pour protéger la vigne, étude d’une fosse pédologique pour mieux connaître les sols et les terroirs, dégustation des vins de demain, découverte du métier de tonnelier, et présentation d'une application pour communiquer avec ses voisins viticulteurs... Les 7 et 8 octobre, le Vinopôle Bordeaux-Aquitaine ouvre ses portes pour la Fête de la Science. L'occasion pour le grand public de plonger dans l’univers du vin au sein du chai expérimental du Vinopôle et du vignoble du Château Dillon.

  • 05/10/22 | La production de kiwis jaune se développent en Lot-et-Garonne

    Lire

    L'Union de coopératives Kiwis du Sud en Lot-et-Garonne, qui regroupe les coopératives agricoles « Deux Vallées » et « Les Trois Domaines », est spécialisée... dans la pomme. Elle souhaite développer la production de kiwis, et plus particulièrement de kiwis jaunes. Pour cela, une station de stockage et de conditionnement de 15 000m² va être créée sur les communes de Bon-Encontre et Castelculier. Avec cette station, 3 emplois devraient être crées.

  • 05/10/22 | Langue basque : l'Office public de la langue basque vise les jeunes

    Lire

    L'Office public de la langue basque participe à la transmission et l'usage de la langue basque au travers notamment de la formation professionnelle, la certification du niveau de langue basque ou encore l'appui aux opérateurs privés de l'action linguistique. Son plan d'action 2018-2022 s'inscrit dans la continuité de son projet de politique linguistique dont l'objectif central est d'avoir des locuteurs complets avec pour cœur de cible les jeunes générations. Pour son fonctionnement et ses activités 2022, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de le soutenir à hauteur de 860 000 €.

  • 04/10/22 | 2 conférences gratuites autour de l'histoire et le genre de l'alimentation

    Lire

    Dans le cadre de son exposition temporaire "Je mange donc je suis - cultures comestibles" qui explore les facettes biologiques, culturelles et écologiques de l’alimentation, le Musée départemental de la faïence et des arts de la table à Samadet (40) organise 2 temps d'échange. Le 9 octobre : une conférence de l'ingénieur agronome sociologue, Eric Birlouez, sur l'histoire du goût « de l'Homo habilis au mangeur du 21ème s. », et le 16 octobre une rencontre avec Nora Bouazzoni, journaliste, autrice et traductrice qui travaille sur l'alimentation et le genre. A suivre sur place ou sur les réseaux sociaux du musée.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Droit à l'oubli numérique : Google peine à appliquer l'arrêt européen

10/10/2014 | Réunis lors d'une conférence organisée par le Forum Montesquieu à l'ENM, Google France et certains universitaires se sont retrouvés pour discuter du droit à l'oubli.

1

Des propos engagés sur un blog, une photo gênante en soirée, un like douteux sur Facebook... Voilà autant de boulets qui peuvent resurgir face à un employeur fouillant votre passé numérique. Bonne nouvelle : depuis le 13 mai 2014, il est possible d'en faire table rase en se rachetant une conscience 2.0. C'est ce qu'a fait un citoyen espagnol dont le nom était systématiquement rattaché à une histoire de perquisition datant de 1998. Fatigué de voir l'histoire tourner sur le web, il a saisi la cours de justice européenne qui lui a donné un arbitrage favorable et a rendu un arrêt consacrant le « droit à l'oubli ». Aujourd'hui, n'importe quel ressortissant communautaire peut solliciter une demande auprès des moteurs de recherche. Si la nouvelle semble révolutionnaire, son application est bien plus complexe à mettre en place...

« La demande doit se faire auprès de chaque moteur séparément, rappelle Christophe de Saint Pau, directeur de l'Institut des sciences criminelles et de la justice. S'ils décident d'y répondre favorablement, le déréférencement supprime le lien entre un nom et une page web depuis la barres de recherche ». Pour les principaux intéressés, l'enjeu est majeur et inattendu : « nous sommes tombés de notre chaise, déplore Maria Gomri, directrice des affaires juridiques de Google France. Ça a été un véritable cataclysme au sein l'entreprise dans le monde entier ». Pour la filiale européenne du mastodonte d'internet, il a fallu recruter une centaine de juristes qui, tous les jours, gèrent environs 1000 requêtes d'internautes. Soit 475 000 demandes de « droit à l'oubli » depuis le mois de mai.

Des décisions difficiles à rendre« Et les critères qu'on nous impose sont très subjectifs, rappelle Maria Gomri. Ils concernent les contenus ''inadéquats, excessifs, pas ou peu pertinents''... ». Dès lors, à la charge des différents moteurs de décider s'ils accèdent ou non à une demande. « Quand il s'agit d'une photo compromettante pour un particulier, c'est très simple, mais si le formulaire concerne un élu, le choix est bien plus dur car cela remet en cause notre rôle d'informateur ». Le profil de la personne, le type de site web et la date de publication sont alors examinés de près. Pour François Pellegrini, de la commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), le changement relève plus « de la différence entre le chalutage et la pêche au harpon : si le lien entre le nom et les sites web est supprimé par les moteurs de recherche, l'URL existe toujours, et l'information reste accessible sur les sites concernés. Elle est juste plus dure à trouver ».

Du côté de Google, on craint surtout le risque d'une dégradation du contenu face à de nombreux déréférencements partout en Europe. Si environ la moitié des demandes sont satisfaites, l'arrêt s'applique en Europe seulement et ne concerne pas le ".com" et toutes ses déclinaisons mondiales.

Maxence Peigné
Par Maxence Peigné

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4944
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !