Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/06/18 | Le kaolin au secours de la vigne contre la cicadelle des grillures

    Lire

    Agri Synergie, spécialiste des solutions alternatives dans les domaines de la fertilisation et du bio contrôle, annonce au-côté de la société Soka (productrice de kaolin) la création d'un produit homologué par l'ANSES, pouvant remplacer les produits phytos sur la cicadelle des grillures de la vigne. Créant une barrière minérale physique blanche, l’action est à la fois visuelle, modifiant la teinte du végétal rendant l’identification par le ravageur difficile, et mécanique, gênant les arrêts des parasites. Naturel et utilisable en Bio, ce produit est présenté aux viticulteurs lors d'une conférence le 27 juin au Château Olivier à Léognan (18h30).

  • 21/06/18 | L'Orchestre de Pau fête la musique à Paris

    Lire

    A l'invitation de la Philharmonie de Paris, c'est dans ce site prestigieux dédié à la musique, que l'Orchestre de Pau se produira ce 21 juin pour la Fête de la musique. Une reconnaissance rare à laquelle l'OPPB associe les 130 jeunes musiciens de El Camino : ils ouvriront le concert en interprétant « Oye como va » de Tito Puente. L'OPPB donnera ensuite un concert festif aux accents hispaniques et accompagnera Lucero Tena, virtuoses des castagnettes. Le Maire de Pau F. Bayrou, et ses adjoints J. Lacoste, C. Johnson Le Loher et J. Poueyto, assisteront à l'évènement.

  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes-Pyrénées, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | La Rochelle : le quartier du Gabut poursuit sa mue

05/11/2017 | La Rochelle poursuit son adaptation aux risques de submersions marines dans la vieille ville

Travaux square de l'Armide

Le chantier entrepris dans le cadre du plan d'action de prévention des inondations (PAPI) dans le quartier du Gabut en janvier dernier se poursuit. Quelques modifications ont été apportées, notamment rue de l'Armide (sous la tour Saint-Nicolas) où la muraille de l'ancienne forteresse médiévale a été mise au jour. Le projet général reste, avec l'intégration des protections contre les submersions au mobilier urbain et l'utilisation de la configuration du terrain pour assurer l'évacuation des eaux en cas d'inondations.

dispositif square de l'Armide

 Rue de l'Armide, une partie des ouvrages de protection ont été conçus comme des bancs (face à la mer), dont la partie arrière se relève et se bloque pour faire office de batardeaux en cas de submersions marines. 

 

Batardeaux à clapets

Les espaces vides entre ces bancs seront comblés par des batardeaux à clapets, insérés dans le sol, qu'il faudra remonter et fixer en cas d'alerte sumbersions.

 Batardeaux à lattes

Variantes des planches métalliques, ces batardeaux à lattes métalliques, que l'on retrouve à divers endroits rue de l'Armide et quai du Gabut, devant l'entrée de la tour Saint-Nicolas. Ce dispositif fait de piquets et de lattes à fixer dans le sol ne se trouve pas sur place et devra être recupéré aux services techniques en cas d'alerte. En moyenne, l'agglomération prévoit huit heures pour huit agents pour déployer l'ensemble du dispositif anti-submersion sur l'ensemble du quartier du Gabut. 

 Muraille au pied de a tour st nicolas

Du côté du square, le long de la rue de l'Armide, au pied de la Tour Saint-Nicolas, la mise au jour de l'ancienne muraille de la forteresse de La Rochelle (dont on connaissait l'existence mais qui restait enfouie, ndlr.) a obligé l'entreprise en charge du projet a revoir ses plans. Il était prévu au départ de faire courir un muret le long du quai, sur l'ancien tracé du rempart, qui aurait fait à la fois office de banc public et de rempart pour casser les vagues en cas de submersions. Le vestige s'est révélé être trop bas pour être conservé en l'état et son tracé moins linéaire que prévu. Le rempart a pour l'instant été enserré dans un sarcophage de béton pour le protéger.

 

Projet revu et corrigé square de l'Armide

Le nouveau projet de l'entreprise Landescape au pied de la Tour Saint-Nicolas, entre la rue de l'Armide et le quai du Gabut. Le tracé de la muraille au pied de la tour est partiellement repris sur sa longueur, avec un muret constitué de blocs de pierres de tailles différentes, toujours dans un objectif d'allier mobilier urbain et atout anti-submersion. Côté esthétique, la pierre blanche de Tercé (Vienne) sera utilisée. Et des incrustations en acier couleur rouille évoqueront l'emplacement du rempart historique.  Derrière ce muret, un bassin végétalisé sera aménagé entre le quai du Gabut et la rue de l'Armide. Il servira de zone tampon pour retenir l'eau en cas de forts déferlements. 

 Sur les quais du Gabut, les terrasses vont être alignées au niveau de la rue

La partie des terrasses quai du Gabut est en cours de travaux, jusqu'en avril prochain. Les terrasses en bois des établissements de restauration ont été enlevées pour les besoins du chantier. L'installation de dispositifs de batardeaux à clapet oblige à creuser environ sur 1,20 m de profondeur, c'est-à-dire à la hauteur des réseaux (eau, électricité, gaz, etc.). Les tuyaux d'acheminement des eaux usées s'étant révélés amiantés, les travaux vont prendre un peu plus de temps que prévu, le temps de les changer, et ce avec le dispositif de sécurité nécessaire au traitement de l'amiante. Une fois ce réseau changé et les batardeaux installés, le sol sera aplani pour que les terrasses et les cafés-restaurants soient au même niveau (ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent). Le quai côté port restera à son niveau habituel mais ses pavés seront rejointés pour éviter leur déchaussement lié à l'humidité. 

 

Ecluse entre le quai Simenon et le quai Crepeau

L'écluse du pont basculant Scherzer (qui joint le quai Simenon au quai Crépeau) sera renforcé par une lourde pièce métallique, qui viendra s'ajuster devant les portes, une fois fermées, pour renforcer l'étanchéïté. L'écluse est déjà renforcée par deux autres pièces - des valets - s'ajustant sur les côtés des portes pour les maintenir fermées lors des assauts de l'océan. Des murets discontinus ont également été aménagés à proximité pour accueillir des batardeaux amovibles, en cas de submersions. 

 

Voie verte vers le Bout blanc

Les travaux se poursuivent jusqu'au printemps prochain sur l'ancienne voie verte, le long du quai Michel-Crépeau, jusqu'au Bout Blanc, vers la station météo. L'ouvrage de défense est une "route-digue" avec une piste cyclable avec une cote Xynthia +20. Les pavés en bord du quai ont été remaniés pour assurer l'étanchéité du sol et limiter les infiltrations. L'épi de dragage sera notament renforcé, car il assure un rôle important dans l'arrivée de l'eau à la porte du bassin des Chalutiers. Des cheminements piétons seront recréés et des arbres plantés après remise du chantier, à l'automne 2018.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
37392
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !