Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Métropole : des voeux de dialogue et d'espérance

18/01/2019 | Alain Juppé, accompagné de nombreux élus de la métropole bordelaise, a prononcé ce jeudi 17 janvier ses voeux métropolitains et défini les grandes lignes de 2019

Voeux Bordeaux métropole

Ce jeudi 17 janvier 2019, dans le hall de Bordeaux Métropole, Alain Juppé, réuni autour de nombreux élus métropolitains, a prononcé les traditionnels voeux de début d'année pour la ville de Bordeaux et les 27 communes qui y sont rattachées. Ils ont oscillé entre grandes orientations politiques pour l'année à venir, inquiétudes face à un contexte géopolitique tendu et espoirs en réponse aux incertitudes qui s'annoncent déjà. Ils ont été, enfin, le marqueur d'une volonté de coopération territoriale pour une métropole souvent accusée de "vampiriser" l'attractivité locale. Petit retour sur quelques éléments marquants.

Le chemin du dialogue

"Reprenons le chemin du dialogue". C'est, en substance, l'une des formules que l'on a pu retenir des voeux de Bordeaux Métropole prononcés par Alain Juppé ce jeudi 17 janvier. Qu'importe, pour le maire de Bordeaux, la "petite musique" qui dit que Bordeaux est trop prospère et que cela explique le fait qu'elle soit devenue un bastion des gilets jaunes. J'entends souvent que la Gironde c'est pour les pauvres et Bordeaux pour les riches. En termes de revenu par habitant, la Gironde se place vingt-cinquième sur cent au niveau national. Dans Bordeaux intra-muros, le taux de pauvreté atteint 17%, un peu plus que la moyenne nationale. C'est la preuve que les choses sont un peu plus complexes qu'on ne le dit parfois. En termes démographiques, il n'est pas vrai non plus que la croissance de la métropole se fait au détriment des territoires qui l'entourent. En cinq ans, Bordeaux métropole a gagné 55 800 habitants, le département de la Gironde 100 000", a souligné Alain Juppé (discours contrasté par l'effet repoussoir de l'augmentation des prix de l'immobilier ou les récentes données publiées par l'INSEE qui montre des disparités fortes en fonction des territoires en termes démographiques).

L'attractivité de la métropole est cependant toujours là, comme le prouve un récent baromètre sur les offres d'emploi fournissant des chiffres sur un rayonnement régional. La métropole "n'est pas une collectivité repliée sur elle-même, nous la voulons coopérative", a souligné Alain Juppé. "Nous avons développé toute une série de partenariats très riches avec Libourne, Marmande ou Angoulême. Par exemple, nous avons demandé aux promoteurs immobiliers de nous faire une proposition sur un terrain à Bordeaux Euratlantique et à Angoulême en bord de Charente en même temps pour faire profiter de l'attractivité de Bordeaux. On va continuer cette politique avec La Rochelle et d'autres territoires. C'est dans cet esprit que j'ai proposé aux présidents du Conseil départemental et de la Région de nous rencontrer pour créer des assises développement du territoire, ils m'ont donné un accord de principe". Un accord de principe, là encore à contraster : pour l'un, des conditions ont l'air d'y être apposées et pour l'autre la proposition semble loin d'être nouvelle... Le chemin du dialogue, encore lui, a tout de même été défendu, et le discours d'Alain Juppé par rapport au mouvement des gilets jaunes ne diffère pas de celui prononcé ces dernières semaines. "Ne nous méprenons pas : il y a des hommes et des femmes dans notre pays qui ont de bonnes raisons de protester, qui vivent la précarité. De l'autre côté, il y a des casseurs, des voleurs et des pillards et ça, c'est innaceptable".

Grandes orientations
Au titre des priorités évoquées pour 2019, on retrouve bien sûr de grandes orientations déjà très souvent évoquées. La mobilité est la première citée et reste "un souci majeur" pour le président de la métropole, qui a révélé son impatience de voir revenir dans les débats la future loi mobilité (attendu au parlement pour l'été) pour plusieurs raisons, dont un "grand contournement qu'il va bien falloir un jour commencer à étudier". Le "combat face à la SNCF" sur les TER et son renforcement dans les gares de la métropole (pour lesquels les avis de la principale intéressée se sont montrés un brin frileux ces derniers jours) a eu droit à sa plaisanterie : "nous n'aurons pas trop de deux Alain pour affronter cette Bastille", a plaisanté Alain Juppé en évoquant l'ambition partagée avec le président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, sur le sujet. La ligne D du tramway (qui arrivera au Bouscat fin 2019 et à Eysines en 2020), le lancement des concertations sur les dessertes de Gradignan et Talence, le projet BHNS de Saint-Aubin, la ligne A vers l'aéroport (auquel la commission d'enquête a rendu un avis favorable) et le BHNS allant du Haillan à Pessac ont aussi été évoquées parmi les priorités en matières de transports, qui devraient égrener les prochains conseils de métropole dans les mois à venir.

Le souhait de "retrouver cet esprit bordelais de modération et de dialogue" (qui passe notamment par les "cahiers de doléance et d'espérance" lancés à Bordeaux, la poursuite des débats autour de Bordeaux 2050 ou le tout récent lancement du budget participatif) passe aussi par les autres objectifs métropolitains, à savoir le logement et les opérations d'aménagement à venir (Saint-Jean Belcier, Garonne-Eiffel, Bastide Niel), brièvement évoqués ou encore l'emploi par le biais du renforcement des pôles d'activité comme Euratlantique ou Aéroparc (récemment visité par la ministre des Armées) et qui compte déjà 40 000 emplois et a l'ambition d'en accueillir 10 000 de plus, InnoCampus dont les plans d'ensemble, qui intègreront la dévolution du patrimoine à l'Université, sont en train d'être discutés ou encore la Cité Numérique dont l'ouverture est prévue avant la fin de l'été. Enfin, la culture a été soulignée comme l'un des "repères", avec des opérations qui ont déjà leurs dates dans le calendrier métropolitain : l'inauguration en mars du Muséum d'Histoire Naturelle, la rénovation qui se poursuit pour les salles du Musée d'Aquitaine (qui a récemment fait une surprenante (?) découverte), l'ouverture d'une bibliothèque dans le quartier de Caudéran, un ravalement de façade pour le Musée des Arts décoratifs et du design ou encore une saison culturelle estivale centrée autour du thème de la liberté.

Liberté et paix

La liberté, pour finir, n'a pas pu passer à côté des voeux de politique générale de la part du maire de Bordeaux, qui les a formulés à la fois pour la France et pour l'Europe. Ils ont été insistants et partagés entre l'inquiétude et l'espoir dans un relativisme habituel."Je souhaite que la liberté soit confortée alors qu'elle est aujourd'hui menacée. La liberté politique d'abord : je constate, dans les discours et la réalité géopolitique, que les dictateurs reviennent à la mode et que la démocratie représentative apparaît comme un régime dépassé alors qu'elle reste le socle de la liberté. Il faut la régénérer par la démocratie participative. La liberté individuelle ensuite, face aux mensonges et au fléau que peuvent représenter parfois les réseaux sociaux", a ainsi souligné l'élu. "Il n'y a pas de fraternité sans justice sociale et sans égalité. Nous devons reprendre ce combat pour l'égalité des chances, pour l'égalité entre les femmes et les hommes, pour la lutte contre les discriminations et la pauvreté mais aussi pour la défense de notre modèle social. Enfin, je veux formuler des voeux de paix et rappeler qu'elle n'est pas un acquis. J'entends revenir le mot guerre dans les discours, les grandes puissances se réarmer et, parallèlement, le multilatéralisme s'enfoncer dans une crise profonde. La France et l'Europe ont une responsabilité particulière pour être des fauteurs de paix. Il faut porter ce multilatéralisme qui est un peu notre marque de fabrique". Celle du maire de Bordeaux aura au moins été la constance.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2169
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires