Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

13/02/21 : Charente-Maritime: La préfecture signale des plaques de glace localisées notamment au droit des îlots. La circulation est délicate du côté de Mirambeau, Lorignac, Montendre, Archiac (D699), Jonzac (D28) et Pérignac (D732). Le salage est en cours.

11/02/21 : Après le vote du Sénat, l'Assemblée nationale a elle aussi voté ce 10 février le report des élections régionales et départementales. Elles se tiendront donc les 13 et 20 juin 2021.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

  • 23/02/21 | Une résidence étudiante et un foyer des jeunes travailleurs à Bruges

    Lire

    Mesolia Habitat construit sur l’îlot 5 du site Terrefort à Bruges (33) une résidence étudiante de 49 logements ainsi qu’un foyer des jeunes travailleurs qui se composera de 45 logements. Cette résidence mixte comportera des parties communes comme des bureaux, des espaces cuisine et animation ou encore un espace informatique. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 245 000 euros pour la résidence étudiante et à hauteur de 275 000 pour le foyer des jeunes travailleurs.

  • 23/02/21 | La voie verte se développe dans les Landes

    Lire

    3 870 mètres de voie verte vont être aménagés entre Ondres et Saint-Martin-de-Seignaux dans les Landes. Ce projet, à terme, permettra une connexion à la véloroute Euro-Vélo 3 au niveau des barthes de l’Adour, destination Saint-Jacques-de-Compostelle. La réalisation de cette Vélodysée bénéficie d’une subvention de 167 267 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine, votée lors de la commission permanente du 1er février dernier.

  • 23/02/21 | Charente-Maritime : La tonnellerie Bossuet investit

    Lire

    La tonnellerie familiale, basée à Saint-Simon-de-Bordes en Charente-Maritime, propose des barriques adaptées aux nouvelles solutions de vinification. Elle souhaite engager un plan d’investissement de matériels de production performants qui privilégient les conditions de travail de ses salariés et l’environnement. Pour l’aider dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine vient de lui attribuer une subvention de 145 128 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bordeaux Métropole : Mont-de-Marsan signe un premier "contrat de mariage"

24/06/2019 | La ville de Mont-de-Marsan a signé ce lundi 24 juin un "protocole de coopération" avec la métropole bordelaise et la ville pour développer des échanges communs.

Théâtre de Gascogne

Après Angoulême, Libourne, Marmande et Limoges, c'est au tour de Mont-de-Marsan d'engager le dialogue avec Bordeaux Métropole. La ville a signé ce lundi 24 juin un "protocole de coopération" avec la métropole et la ville de Bordeaux, principalement à vocation culturelle et touristique. Ce premier pas pourrait d'ailleurs n'être qu'un début pour l'agglomération bordelaise, qui a entamé une ouverture vers les "villes moyennes" à 2014, ouverture qui se poursuit aujourd'hui dans un contexte de "fracture territoriale" de plus en plus prégnant. Un nouveau virage devrait d'ailleurs intervenir dès la rentrée prochaine.

Mont-de-Marsan a rejoint ce lundi la liste des territoires souhaitant engager une collaboration avec la métropole bordelaise en signant un protocole de coopération avec la métropole et la ville de Bordeaux. Ce dernier vise, en particulier, à renforcer les échanges dans le domaine de la culture et du tourisme. "Il faut faire vite ce qu'on sait faire déjà à peu près bien", a ainsi concédé le président de Bordeaux Métropole, Patrick Bobet. "C'est d'abord un partenariat muséal, ce qui est logique quand on connaît le Musée Despiau-Wlérick de Mont-de-Marsan. On pourra envisager, par exemple, des échanges d'expositions. Même chose au niveau des spectacles vivants du côté du Théâtre de Gascogne. L'intérêt, c'est que lorsqu'on créé des évènements culturels, nos deux villes puissent collaborer. Le deuxième acte important, c'est le tourisme. Mont-de-Marsan s'est doté d'un office de tourisme depuis 2013, il y a donc des choses à échanger avec celui de Bordeaux Métropole". 

Sujets ciblés

Cette dynamique, regroupée au sein de Bordeaux Métropole Coopérative, est impulsée depuis 2014 pour favoriser des échanges et des partenariats entre l'agglomération et d'autres villes de la Gironde ou de la région Nouvelle-Aquitaine, participant ainsi à cette politique de "décentralisation" souhaitée par les différentes institutions locales. La LGV et l'attractivité de Bordeaux sont passées par là, et elles attisent plus encore l'intérêt qu'avant. Les premiers contrats de coopération, eux, sont arrivés à partir de 2016 : Angoulême, Libourne, le Val-de-Garonne et Saintes, Limoges et, enfin, Mont-de-Marsan. Ces "contrats" sont adaptés à chaque territoire dans lesquels ils sont signés. À Libourne, on identifie les mobilités et l'économie (qu'on parle de foodtech, de tourisme fluvial ou d'un parc d'activité viti-vinicole à Vayres) comme les sujets majeurs. Du côté du Val de Garonne, on mise plutôt sur le "gouvernance et logistique alimentaire durable", la mobilité (un bus reliant Créon à Bordeaux sera expérimenté dès la rentrée de septembre), l'habitat et le numérique. Pour Charles Dayot, maire de Mont de Marsan et président de la communauté d'agglomération, "c'est une première étape. Nous sommes fiers de l'attractivité de Bordeaux, on peut même dire qu'on s'en sert. Ces deux thématiques sont des vecteurs intéressants qui nous rapprochaient. Le Théâtre de Gascogne vient en effet d'être labellisé comme scène conventionnée d'intérêt national. Il faut pouvoir se défendre avec ses atouts et échanger sur nos programmations culturelles respectives. Le développement économique et la question des étudiants pourraient être de futures pistes à venir". 

Des discussions à enclencher

Car la métropole s'apprête à mettre les bouchées doubles dans cette politique de coopération. Le Bassin d'Arcachon, un temps frileux, pourrait être le prochain à apposer sa signature. Il faudra cependant très vite envisager l'acte 2, face à des coopérations que certains, par les thématiques abordées, pourraient juger comme timides lorsque l'on sait le rapport étroit entre la grogne sociale de ces derniers mois et la fracture entre urbain et rural. Le maire de Bordeaux, Nicolas Florian, ne s'en cache pas. "C'est plus facile de tisser des partenariats sur des choses qui vont bien et qui déjà sont opérationnelles, reste maintenant à identifier les sujets qui ouvrent des discussions. Il y a d'abord celui de la mobilité. Il ne pourra se résoudre qu'avec la région et son syndicat mixte intermodal ou le contrat qu'elle vient de passer avec SNCF Réseaux et les TER, qui a du sens ici. À un moment", poursuit-il, "il faudra aussi ouvrir le débat de la juste compensation. Quand l'agglomération, qui consomme environ 50 millions de mètres cubes d'eau par an va en capter les deux tiers à l'extérieur, il faut qu'on puisse démontrer qu'on compense ce service qu'on nous apporte. Dans quelques semaines ou mois, il y aura aussi un grand débat sur les énergies renouvelables. On sait bien que ce n'est pas au Bouscat, à Talence ou à Bordeaux qu'on va installer des champs d'éoliennes ou de panneaux photovoltaïques. Ca passera donc par des discussions avec les autres municipalités sur des questions d'aménagement du territoire. Enfin, je serai tout à fait d'avis de réimplanter une entreprise qui aurait décidé de venir dans l'agglomération dans un secteur périphérique. Pour le moment, on a un problème de fiscalité : la recette fiscale de la métropole n'est pas neutre. S'il n'y a pas un peu de péréquation ou de révision sur des transferts de fiscalité, on n'y arrivera pas. L'État devra envisager une nouvelle phase d'organisation et de relations entre les collectivités, sinon on continuera à être dans une course à l'accueil et on restera murés chacun de notre côté".

Le Médoc en point de mire

L'autre objectif affiché par la métropole, c'est aussi d'enclencher des collaborations avec des territoires plus proches. L'un d'entre eux, en particulier, est visé par BMC : le Médoc, dont les résultats aux dernières européennes (à l'exception de cinq communes) a redessiné la carte au feutre bleu marine. "J'ai rencontré Henri Sabarot (président du syndicat mixte Pays Médoc) il y a quinze jours, il est évident que la création récente du parc national du Médoc est un bon prétexte pour échanger des pratiques ou venir offrir des modes de transports plus performants", confirme ainsi Patrick Bobet. "De notre côté, nous sommes demandeurs de nature, de culture, d'eau… Il ne faut pas qu'on aborde ces territoires comme des espaces conquis. Nos services réciproques travaillent déjà ensemble pour identifier différentes thématiques de travail". La création de ce "Parc Naturel Régional" apparaît donc comme un signal de regroupement "inespéré" pour Mylène Villanove, conseillère municipale et métropolitaine en charge des coopérations territoriales (poste d'ailleurs créé en 2014 pour piloter les coopérations inter-territoriales), d'autant que la population de celui des Landes de Gascogne a doublé depuis sa création en 1970. À une agglomération autrefois sans égal et tournée vers l'Atlantique, ces collaborations multiples opposent donc un besoin d'anticiper les défis à venir. "Nos liens ont permis une meilleure connaissance des acteurs et de meilleurs échanges, mais nous nous basons sur des flux qui existent déjà", avoue cette dernière au moment de justifier la liste des priorités.  Charge à ce fameux "acte 2" de le prouver.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : OANA

Partager sur Facebook
Vu par vous
8534
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a rencontré une cinquantaine d'étudiants poitevins ce mardi 23 février Politique | 24/02/2021

Frédérique Vidal face aux étudiants poitevins entre mesures et constat d’impuissance

Jean Grenet - Remise de la Légion d'honneur Politique | 23/02/2021

La grande histoire d'Adour entre Jean Grenet et Bayonne

Fanny Le Dauphin, éleveuse de caprins au Domaine de Nodris Politique | 05/02/2021

Gironde : le Domaine départemental de Nodris se dévoile pas à pas

5em CTO lormont une Politique | 05/02/2021

Lormont, Cité Éducative, a accueilli la cinquième Conférence Territoriale de l'Orientation

Proposition de loi Politique | 04/02/2021

Handicap : 3 questions à Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres, rapporteur de la proposition de loi Mesures de justice sociale

Patrick Chastenet Politique | 01/02/2021

Tribune Libre Patrick Chastenet : On étouffe

Jean Castex Politique | 30/01/2021

Jean Castex : 4 annonces qui évitent un nouveau confinement

L'espace Noriac à Limoges Politique | 30/01/2021

Haute-Vienne : Le Département injecte 1,5 million supplémentaire pour aider le secteur culturel

Nicolas Thierry, tête de liste EELV aux élections régionales de juin 2021 Politique | 29/01/2021

Elections Régionales: "Terroirs, Résistance et Réinvention", pour les voeux de campagne de Nicolas Thierry (EELV)

Le pont A20 Politique | 28/01/2021

Limoges : Un pont réservé aux mobilités douces surplombera l’A20

Philippe Le Moing-Surzur, sous préfet de Bayonne Politique | 27/01/2021

Le sous-préfet Le Moing-Surzur est arrivé à Bayonne

Ostavals, le bâtiment Politique | 26/01/2021

Ostavals, prochain "relais" de la Communauté basque sur le chemin de Compostelle

Session extraordinaire du Conseil départemental des Landes le 25 janvier 2021 Politique | 26/01/2021

Crise aviaire : Le Département des Landes soutient la filière à l'unanimité

Jean-Luc Gleyze avec les membres de la fédération ATENA Politique | 22/01/2021

Le département de la Gironde à l'écoute des étudiants en situation de précarité

 Sarah El Hairy au coté de Mickaël Hammel Politique | 22/01/2021

En Dordogne, Sarah El Hairy vante les "solutions jeunes" du gouvernement