Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/21 | Une plateforme pour découvrir le Cognac

    Lire

    Les 1 000 membres de la communauté du Cognac viennent de mettre en ligne un nouveau site internet. Fruit de 2 ans de travail, il permet d'aller à la rencontre de la culture du Cognac, du savoir-faire en passant par les modes de consommation. La communauté souhaite d'ici mars 2022 déposer un dossier pour inscrire le Cognac au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. Pour découvrir le site internet

  • 21/10/21 | Anguilles, lamproies : des migrations facilitées dans le Ciron

    Lire

    Le Ciron, long de 97km, est une véritable zone d'attrait pour les poissons et particulièrement les migrateurs comme les anguilles ou les lamproies. Fin 2020, la Région a lancé un appel à projets « Continuités écologiques aquatiques en Nouvelle-Aquitaine » et a retenu la SCI de Graveyron. Le projet consiste notamment en l'aménagement de 2 rampes à rugosité de fond afin d'assurer un franchissement pour l'ensemble des espèces quelque soit le cycle de marée.

  • 21/10/21 | Guéret : l'IRFJS rénové en vue des JO 2024

    Lire

    La Ville de Guéret a été retenue comme un des centres de préparation pour le VTT et le cyclisme sur route en vu des Jeux Olympiques de 2024. Pour répondre au cahiers des charges, la Ville doit rénover l'Institut Régional de Formation Jeunesse et Sports (IRFJS). Outre les divers aspects fonctionnels, d'équipements nouveaux et d'embellissement, la réhabilitation va impliquer une mise en sécurité et accessibilité du bâtiment. Les travaux vont aussi permettre de prendre en compte les préconisations environnementales sur les énergies et de l'eau.

  • 21/10/21 | Ouvre Boîte accompagne les entrepreneurs des quartiers

    Lire

    La 3ème édition d'Ouvre Boîte, le concours de France Active Nouvelle-Aquitaine pour ceux et celles qui veulent créer leur entreprise est lancé à Pau et plus particulièrement dans les quartiers prioritaires. Les lauréats de ce concours se verront attribuer une bourse de 1000€ pour les aider à lancer leur entreprise. Pour participer, il suffit de déposer son projet auprès de l'équipe d'Ouvre Boîte avant le 5 novembre.

  • 20/10/21 | 2022 : 129ème édition du Concours Général Agricole

    Lire

    Après avoir été annulé en 2021, le Concours Général Agricole fait son retour ! Sa finale se tiendra du 26 février au 6 mars 2022 dans le cadre du Salon de l'Agriculture de Paris. Le Concours des Produits est ouvert pour distinguer le meilleur de la production française : eaux de vie, huîtres, produits laitiers, charcuteries, confitures, jus de fruits, bières… A partir du 2 novembre, les inscriptions seront aussi ouvertes pour le Concours Vins et se clôtureront le 13 décembre. Des phases amont du CGA organisée en région par les Chambres d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Gérard Larcher remobilise ses troupes en vue des municipales

01/10/2019 | Le président du Sénat Gérard Larcher a organisé en Charente-Maritime une convention régionale réunissant 500 élus de Nouvelle-Aquitaine.

1

A la vieille de l’ouverture du 15e Congrès des Régions de France, ce mardi à Bordeaux, le président du Sénat Gérard Larcher est venu fort à propos tenir conférence, vendredi soir au Palais des Congrès de Rochefort. La Nouvelle-Aquitaine était son avant-dernière étape d’un tour de France des régions qui le verra ensuite partir en Centre-Val de Loire. On peut supposer que choix de La Charente-Maritime n’est pas anodin pour représenter la région, le Département étant mené par la droite avec à sa tête un homme fort, Dominique Bussereau, dont le passé de ministre n’est pas inconnu. Gérard Larcher était également venu un an plus tôt en Charente-Maritime, à la même période de l’année.

Le thème qui l’a amené à deux reprises sur les terres charentaises-maritimes est le même : la décentralisation. Comme l’an dernier avec les élus de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres, il est venu écouter les griefs et doléances des élus – cette fois-ci des représentants des départements de toute la Nouvelle-Aquitaine – et s’adresser aux quelque 500 maires et présidents d’intercommunalités présents. Parmi les thèmes abordés : le sentiment de désengagement de l’Etat, l’impression de centralisation du système décisionnaire à Paris, les changements d’attribution de compétences… « La suppression de la taxe d’habitation comme revenu des collectivités, la disparition des services publiques de proximité hors métropoles, la baisse des dotations de l’Etat, sont les trois principales origines du malaise actuel d’un grand nombre d’élus locaux », constate le président de l’association des maires de Charentes-Maritime Michel Doublet, qui s’inquiète de voir « 26% des maires du département affirmer aujourd’hui qui ne se représenteront pas en mars prochain ». Pour le sénateur vendéen et président du groupe LR au Sénat Bruno Retailleau, « cette mandature 2014-2019 fut la plus dure pour les maires depuis la fin de la Seconde guerre mondiale ». « Les communes veulent qu’on arrête les réformes, car elles n’ont pas le temps de les mettre en place qu’il en arrive déjà une autre, elles ont besoin de visibilité », a renchéri la sénatrice charentaise-maritime Corine Imbert, « les maires demandent qu’on leur fasse confiance, ils ont besoin d’aide et de capacités financières – les élus ne sont pas des flambeurs. Aujourd’hui, beaucoup ne pourraient rien mettre en place sans l’accompagnement des Intercommunalités et des Départements ». Et Bruno Retailleau d’enfoncer le clou : « En étirant le lien géographique, on a brisé le lien civique avec les populations. On a perdu l’échelle humaine ».

« Stabilité, visibilité, proximité »

Retailleau, Larcher et Bussereau en conciliabule le 27 septembre 2019 à Rochefort

Après la contrition, la remobilisation. Gérard Larcher et Bruno Retailleau sont venus avec des pistes de solutions, dont ils résument les ambitions en trois objectifs : « stabilité, visibilité, proximité ». Renouvelant ses promesses de l’an dernier, Gérard Larcher a promis un texte en préparation, dans le cadre de la loi de finances. Il veut y « faire retrouver le rôle et la place des maires : conseils, décisions, possibilité de revoir un certain nombre de compétences, la disparition des compétences optionnelles – ne garder que les compétences optionnelles facultatives simplifiées -, pouvoir conserver certaines par les intercommunalités car certaines marchent bien. » Il propose notamment de faire sortir les collectivités de la compétence « eau et assainissement ». Bruno Retailleau va plus loin : « en matière d’autonomie fiscale, nous proposons deux points : combler le trou de la taxe d’habitation pour éviter l’effet de ciseau avec des dépenses sociales qui explosent et des ressources qui diminuent ; défendre le Département pour qu’il soit une garantie de l’aide pour la  ruralité ; inscrire dans la Constitution le principe simple de la responsabilité de l’Etat entre les collectivités, « celui qui décide paie. » Ce n’est plus Paris qui décide, la province qui paie, plus jamais ! » En matière de décentralisation, Bruneau Retailleu insiste pour « repenser l’action de l’Etat dans les territoires. Il faut que l’Etat s’organise dans les Départements, casser les DIRRECT et les DREAL pour re-concentrer l’action au niveau des Départements en l’organisant autour du Préfet de département, qui connaît le terrain et est capable de l’adapter à la réglementation de façon intelligente ».

Appelant les élus à reprendre courage, Gérard Larcher a incité les maires à être les premiers acteurs de cette décentralisation : « Les élections municipales en particulier et les élections territoriales ensuite, sont le levier essentiel pour inverser la verticalité [du pouvoir] et refonder la confiance » du peuple. Une exhortation autant qu’un appel du pied à remettre la droite au cœur de la politique locale.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4821
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !