17/08/22 : StarClass et l’armateur Amasus Shipping ont opéré un chargement exceptionnel sur le site portuaire du Verdon. Deux yachts, signés Jeanneau mesurant 15 et 25 m, ont été chargés à bord du navire EEMSLIFT HENDRIKA. Direction salon du Yachting à Cannes.

16/08/22 : 8000 personnes évacuées en Gironde dans le contexte des incendies ont pu regagner leur domicile pendant le week-end. Même tendance dans les Landes. Les retours des personnes hébergées en foyer de vie ont lieu ce mardi à Moustey et Saugnacq-et-Muret.

12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/08/22 | Les anciens de Chatellerault tricotent déjà pour octobre rose

    Lire

    En prévision de la marche Octobre rose du 15 octobre, 9 h 30, place Emile Zola à Châtellerault (Vienne),les résidents des maisons de retraite, foyers logements et EHPAD de la ville, se mobilisent pour tricoter des ouvrages en laine rose qui viendront garnir le tronc des arbres du boulevard Blossac. Cette participation à une action internationale relayée par le club Soroptimist revalorise les personnes âgées et les liens intergenerationnels et stimulent les nouvelles générations à se faire dépister.

  • 18/08/22 | Douzième édition des vergers ouverts sur les coulisses de la pomme

    Lire

    Les pomiculteurs engagés font découvrir les coulisses des pommes écoresponsables. L’Association Nationale Pommes Poires (ANPP) regroupe 300 adhérents représentant 1 400 producteurs. Les vergers à visiter les 27 et 28 août : Scea La Californie, Acharf Essabiri 5480 route des Vergers Grun-Bordas (24) ouvert le 28 août ; Earl de Chantegrolle - SARL Gargouil Éric Gargouil Chantegrolle à Charroux (86) Verger ouvert les 27 et 28 août; Verger de Peyreton Christine Pizzinato, Peyreton Sainte-Bazeille (47) Verger ouvert les 27 et 28 août. http://www.lapomme.org/vergers-ecoresponsables/les-vergers-ouverts

  • 17/08/22 | Grippe aviaire: avance remboursable pour les transformateurs

    Lire

    A la suite de l’épizootie d‘influenza aviaire H5N1, les entreprises ayant une activité significative d’abattage, de transformation, de conditionnement d’œufs ou de services à la filière, touchées par la diminution de production peuvent bénéficier d'une aide sous forme d’avances de trésorerie remboursables. Cette aide s’inscrit en complément des efforts que doivent consentir les financeurs privés de l’entreprise (banques et actionnaires). Les demandes sont à déposer via le téléservice de FranceAgrimer avant le 09 septembre à 14h00. pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique

  • 17/08/22 | Fabriquer des dortoirs à osmies (abeilles) à Villenave d'Ornon

    Lire

    Villenave-d’Ornon (Gironde) organise un atelier participatif de fabrication de dortoirs à osmies, le samedi 27 août, de 14 h à 16 h 30, au Square Torres Vedras (7 rue des Peupliers). L’osmie est une abeille sauvage, « abeille maçonne », qui se différencie de sa cousine productrice de miel par son caractère solitaire et inoffensif. Elle fait son apparition très tôt dans la saison, elle est l’un des premiers insectes pollinisateurs d'où son importance. Gratuit, inscription obligatoire (05 56 75 69 85), l'atelier sera animé par l’association « Tous aux abris ».

  • 17/08/22 | Molière à l'aire du 3.0 à Pau

    Lire

    Du 25 au 28 août, à l'occasion des 400 ans de la naissance de Molière et en préfiguration du futur centre de recherche et de création théâtrale de Pau, la manifestation Molière 3.0 rassemblera artistes, spécialistes et grand public. A cette occasion, 3 pièces illustrant la diversité de l'œuvre de Molière seront présentées dans des lieux emblématiques de la ville, des conférences rassembleront artistes et spécialistes du théâtre du XVIIe siècle à la chapelle des Réparatrices du conservatoire, et enfin la médiathèque André Labarrère proposera des projections de documentaires, films et captations de pièces. Infos : www.pau.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Logement social : le « croquignolesque » de la situation « ne fait pas rire du tout » la Présidente de l'Union régionale HLM

18/10/2017 | "Diagnostic erroné", "effet domino sous-évalué". Muriel Boulmier choisit ses mots entre colère et désarroi, pour dénoncer la baisse des loyers sociaux conventionné APL. Macron en ligne de mire.

1

Le jour même du lancement des débats parlementaires sur la loi budgétaire 2018 et deux jours après l'intervention télévisée d'Emmanuel Macron, Muriel Boulmier, Présidente de l'AROSHA et de l'Union régionale HLM Nouvelle-Aquitaine s'est exprimée face à la presse sur la « réforme » du logement social que ce dernier entend mettre en place, à travers la baisse des APL et des loyers sociaux. Et elle démonte, un à un les arguments, et le vocabulaire, présidentiels pointant là bien moins qu'une réforme, « une mesure budgétaire décalée avec un effet domino qui n'a pas était évalué ». Et de lister 3 séries de conséquences sur les locataires, l'économie locale et les collectivités. Le tout à quelques jours d'une visite d'Edouard Philippe à Bordeaux.

« Il y a un fossé extrêmement important entre ce que ressentent les professionnels et les échos que nous avons du Gouvernement. Et l'intervention télévisuelle d'Emmanuel Macron en a été le dernier point d'orgue », pointe Muriel Boulmier, Présidente de l'AROSHA (Association régionale des organismes HLM d'Aquitaine) et de l'Union Régionale Nouvelle-Aquitaine qui fédère 66 organismes HLM sur la région.

" Ce n'est pas une réforme, c'est une mesure budgétaire "
Un fossé déjà existant dès la campagne présidentielle rappelle-t-elle : « Le candidat Macron, était le seul qui n'avait pas une ligne sur le logement dans son programme ». Un intérêt pour la question confirmé lors de la mise en place du Gouvernement du nouveau Président : « Il n'y a pour le logement ni Ministère ni même un secrétaire d'Etat... », glisse t-elle. Cela dit au regard de l'enveloppe de 41Mds d'euros que représente pour autant la politique du logement, « il est normal qu'un Président de la République, dans le cadre d'un déficit budgétaire préoccupant s'y intéresse. Mais sur ces 41Mds €, 18 Mds sont des APL. Et sur cela seulement 8 Mds sont perçus par les locataires des bailleurs sociaux. Je ne suis pas hostile à une réforme sur une approche globale mais là, ce n'est pas une réforme, c'est une mesure budgétaire dont les conséquences ont été particulièrement mal mesurées. Une réforme ce serait sortir du zoom des logements sociaux. » Et de rappeler, face à l'argument inflationniste de loyers qui seraient corrélés aux APL, qu'en ce qui concerne les HLM, contrairement au parc privé, « les loyers et les augmentations de loyers sont réglementés... Ils sont donc évidemment contenus par le législateur et ne peuvent pas avoir de caractère inflationniste. »

Au-delà de ce « fossé » initial, entre le Président et les organismes HLM, « Ce dimanche, nous avons été meurtris d'entendre le Président de la République qualifier la situation du logement social de « croquignolesque ». Pour moi ce qui est croquignolesque, c'est de vouloir faire porter au logement social le déficit budgétaire. Ca ne me fait pas rire du tout que ce soit les plus fragiles qui en fassent les frais. »

En région, une perte de 110 M euros par an pour les organismes HLM
Car selon elle, ce sont bien les locataires des HLM (près de 600 000 en Nouvelle-Aqutaine, dont les 2/3 en dessous du seuil de pauvreté) qui seront les premières victimes de la décision de baisser les loyers proportionnellement à la baisse des APL. En Nouvelle-Aquitaine, la mise en œuvre de ce projet engendrera un appauvrissement des fonds propres des organismes HLM de 110 M€ par an, soit 10 à 15 % des loyers perçus, soit peu ou proue, l'équivalent de la capacité à investir des organismes HLM en construction ou en réhabilitation, une fois sortie le remboursement de la dette, l'entretien ou encore l'accompagnement social des locataires.
« Or, l'objet premier de nos réhabilitations est l'efficacité énergétique, qui peut permettre d'aller jusqu'à diviser par trois la consommation énergétique des foyers, soit l'équivalent sur une année d'un mois de loyer pour nos habitants ». C'est globalement aussi la qualité du service de proximité rendu par les organismes dans les quartiers, qui pourraient se voir impactée. « Dans le logement social on est loin du système de rente qui ne servirait pas le quotidien des habitants. Le diagnostic de cette réforme est véritablement erroné »

"L'impact portera aussi sur les filières économiques et les PME locales"
D'un autre point de vue, l'Union Régionale HLM Nouvelle-Aquitaine rappelle que « le logement HLM représente 12% de l'activité totale de la construction en France. En la matière la Nouvelle-Aquitaine est une des régions les plus dynamiques avec +5% de nouveaux logements programmés chaque année. « La réforme risque de briser le fameux "choc de l'offre". en 10 ans nous sommes passés de 3000 à 5000 logements produits par an en Gironde. En 2016 : 10 000 logements sont en projets de construction nouvelle pour la Nouvelle-Aquitaine, ça concerne entre 20 000 et 30 000 personnes logées. Avec ces mesures budgétaires nous risquons un retour en arrière ». Et jusqu'à 20 000 emplois directement ou indirectement menacés.
Car, « l'impact portera aussi sur les filières économiques et les PME locales par lesquelles nos passons tant pour les réhabilitations que pour l'investissement dans du neuf. » Et quand il ne construit pas directement, le logement social achète. « Sur Bordeaux Métropole, nous acquérons 1 logement sur 3 en VEFA (Vente en l'Etat Futur d'Achèvement) auprès des promoteurs privés... C'est donc bien nous qui souvent permettons de donner un équilibre financier à ces programmes. Et par ailleurs, ce que nous n'investirons pas ce sera autant d'impôts et de taxes, qui ne retomberont pas dans les caisses de l'Etat ou des collectivités. Je pense notamment à la TVA... Ce sont donc peut-être des économies à effet immédiat, mais pour des ressources diminuées à termes ! », pointe-t-elle.

La mobilisation des élus locaux
En Nouvelle-Aquitaine, c'est 1 Md d'euros par an qui est consacré à la construction de logements sociaux neufs.... un poids économique non négligeable dont les élus locaux ont bien conscience, qui est par ailleurs porté « par l'effet levier des investissements en fonds propres des organismes HLM », souligne la présidente régionale.
C'est d'ailleurs sur la mobilisation de ces derniers que Muriel Boulmier veut croire, car nous nous n'arrivons pas à établir un véritable dialogue, regrette-elle. Parmi eux, elle fonde son espoir notamment sur Alain Juppé qui est le premier à avoir réagit aux annonces du gouvernement pour les dénoncer. L'enclenchement du dialogue se fera peut-être ce vendredi, lors d'une visite d'Edouard Philippe d'un chantier immobilier situé sur l'ancien site de Santé navale à Bordeaux... et qui compte justement 25% de logement social.

L'occasion aussi de faire part au Premier ministre d'une autre de ses craintes : « Si la réforme passe, cela veut dire que toutes les productions nouvelles seraient strictement fléchées par les obligations de la loi SRU (qui fixe un taux de mixité sociale minimum dans les villes), excluant d'autant tous les territoires ruraux, qui ont pourtant aussi besoin de logement sociaux... », de quoi une fois de plus fâchée celle qui est aussi la Directrice générale de Ciliopée, Organisme HLM en Lot-et-Garonne.

Sur le territoire les manifestations et mobilisations d'acteurs et partenaires locaux du logement social se multiplient: lire notre article concernant la Charente-Maritime.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
67398
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !