Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Professionnels et élus basques plutôt satisfaits de la nouvelle donne législative sur le foncier agricole

17/03/2014 | Ce 13 mars, après le Béarn la veille, c’est au Pays Basque, à Mouguerre que s’est tenue la dernière Conférence Départementale du Foncier Rural de la SAFER.

CDFR Pays-Basque: Marc Gastambide, Roland Hirigoyen, Jean-Claude Saint-Jean et Jean-Michel Anxolabehere à la tribune

C’est devant un public en grande partie composé de lycéens et étudiants de la filière agricole que, ce 13 mars la SAFER Aquitaine Atlantique a présenté sa dernière Conférence Départementale du Foncier Rural (CDFR) pour 2014. A la tribune, Marc Gastambide, ancien commissaire à la DATAR, Roland Hirigoyen, Maire de Mouguerre, Jean-Claude Saint-Jean, Président de la section Pays-Basque du Comité technique SAFER 64 et Jean-Michel Anxolabehere, Président de la Chambre agriculture des Pyrénées-Atlantiques. L’occasion d’un regard basque des acteurs professionnels agricole et élus, sur les nouvelles législations impactant la question de la préservation du foncier agricole.

Comme dans les précédentes CDFR (Landes, Gironde et Béarn), ce sont la loi ALUR, dites Duflot, la loi d’avenir pour l’agriculture, encore en débat au Parlement, et la nouvelle PAC qui ont été interrogées ce jeudi par la CDFR du Pays-Basque. Concernant les deux premières lois, ce sont des regards globalement satisfaits que tant l’élu que les deux acteurs agricoles posent les dispositions qu’elles comportent. Satisfaction particulière concernant la disparition des zones 2AU (zones à urbaniser sous condition d'équipement). Si au bout d'un délai de 9 ans aucun projet n'y a été mis en œuvre, elles retrouvent leur destination initiale agricole ou naturelle. Une disposition bienvenue pour le Maire de Mouguerre selon lequel «les zones 2AU sont très compliquées à gérer, d'autant qu'elles créent des tensions sur le foncier qu'elles concernent». Bien souvent considérées comme constructibles par leurs propriétaires, «elles sont le terrain privilégié des promoteurs, alors que ces zones ne sont en réalité pas urbanisables en l'état», rappelle-t-il. De ce point de vue, «la Loi ALUR va permettre de faire le ménage dans nos PLU», tout en permettant le retour de ces terres en milieu naturel ou agricole.

L'urbanisation rendue de plus en plus compliquéeUne remise à plat des zones à urbaniser qui vient confirmer les propos de Jean-Michel Anxolabehere qui souligne la prise de conscience d'une part du caractère limité du foncier et la corrélation forte entre le foncier agricole et l'augmentation de la démographie. Un double constat qui nécessite d'autant plus selon lui la prise en compte et le respect d'un équilibre à maintenir entre les triples vocations du sol à savoir "nourrir, loger et préserver l'environnement". D'une manière plus globale, et à la satisfaction des défenseurs de l'agriculture et de l'environnement, Roland Hirigoyen confirme que les réglementation les plus récentes rendent l'urbanisation de plus en plus compliquée. «Aujourd'hui, quand on révise un document d'urbanisme «on parle d'abord de protection de l'environnement avant de parler d'urbanisation», assure-t-il.
Un constat qu'il fait en tant que maire, mais également depuis son siège de Président de l'Etablissement Public Foncier du Pays Basque. Un EPFL exemplaire à double titre, puisque l'ensemble des intercommunalités du Pays Basque y adhère, et le travail collaboratif, encouragé par la Loi d'avenir entre ces structures et les SAFER, est ici déjà largement mis en œuvre. A tel point que les acteurs locaux, sans s'opposer à la suggestion de la loi de créer un EPF d'Etat, n'en voient en réalité tout simplement «pas l'utilité» sur le territoire tant que la démarche collaborative existante reste performante.

"Ne pas bannir les agrandissements"Sur la loi Avenir de l'agriculture, satisfaction aussi de voir affirmer la SAFER dans son rôle de régulateur du foncier rural, notamment par une meilleure information sur toutes les transactions, mais aussi une unification régionale et un abaissement des seuils de contrôles des structures. Une manière non pas de bannir les agrandissements d'exploitations, mais à tout le moins, de pouvoir s'assurer que ceux ci ne se font pas au détriment de nouvelles installations. Une mesure qui satisfait les acteurs agricole même si, comme le rappelle assez fièrement le président de la Chambre d'agriculture, « le taux d'installation est très élevé dans les Pyrénées-Atlantiques et plus encore dans le Pays-Basque».

Quant à la réforme de la PAC, comme lors des précédentes CDFR, la question d'une tension du foncier agricole, en raison de la conditionnalité des aides, et plus particulièrement leur verdissement, s'est posée. Si pour Jean-Claude Saint Jean, le risque est bien présent, Jean-Michel Anxolabehere est quant à lui plus mesuré. S'il admet volontiers que le verdissement des aides va générer «quelques changements», il reste prudent sur les conséquences inflationnistes de cette nouvelle PAC sur le foncier. «L'inflation des prix la plus marquée sur les terres agricoles vient des personnes qui ne sont pas agriculteurs et qui veulent du foncier agricole pour en faire d'autres utilisations. Et cela n'a pas de commune mesure avec une éventuelle inflation par rapport à des aides aux agriculteurs.»

Lire aussi:CDFR Béarn: Les Pyrénées-Atlantiques se mobilisent pour protéger le foncier rural
CDFR Gironde: Nouvelle donne foncière : «le législateur ne va pas assez loin»
CDFR Landes: Foncier agricole et actualité législative, "une nouvelle donne"? 

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5754
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr